Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Linux : L'architecture système

Voir l'activité des processeurs

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Ici, vous allez apprendre à utiliser des outils Linux pour afficher l'activité des processeurs en temps réel.
07:44

Transcription

Voyons maintenant les informations que nous pouvons obtenir sur nos processeurs et sur la charge des processeurs, et sur les processus eux-mêmes. D'abord, combien a-t-on de processeurs ? Alors, il y a plusieurs façons de voir ça. On a une commande qui s'appelle simplement nproc. Facile à comprendre : nombre de processeurs. Là, j'en ai un. Une fois de plus, je suis dans une machine virtuelle, et je n'ai attribué qu'un processeur à ma VM. Plus d'informations, vous vous souvenez, on peut aller regarder dans proc et cpuinfo où on va avoir, processeur par processeur, des informations sur chacun de ces processeurs. Ici, je n'ai qu'une section parce que je n'ai qu'un processeur. C'est mon processeur 0. Je vois toutes les informations intéressantes : combien il y a de coeurs à l'intérieur de mon processeur. Et puis, je peux avoir aussi des informations à l'aide d'une commande qui s'appelle lscpu qui me donne ici une information plus agrégée. C'est-à-dire, combien j'ai de CPU, ici, quelle est mon architecture. Bien sûr, c'est 64 bytes. Ça me parait assez évident. Combien on a de threads sur chaque coeur, combien on a de coeurs par socket. Donc, ça, c'est pratique. Combien on a de sockets en tout. Combien on a de noeuds NUMA. Alors, ici, 1, ça veut dire qu'il n'y a pas d'architecture NUMA. Combien on a de CPU par noeud NUMA. Alors, NUMA, juste un petit mot. Non Uniform Memory Acess. Si vous avez des machines qui ont un certain nombre de processeurs, de nos jours, des serveurs qui ont par exemple 32 ou 64 processeurs, il est très probable que vous soyez en architecture NUMA. L'idée du NUMA, c'est que vous avez de la mémoire vive, vous avez un bus de transport d'informations pour accéder à la mémoire vive. Et puis, vous avez des processeurs. Le problème, c'est que le processeur doit travailler en permanence avec la mémoire de façon à poser ses registres et à manipuler simplement de l'information. Faut bien la poser quelque part. Mais si vous avez 32 processeurs sur une machine et un seul bus pour accéder à la mémoire, et bien, tous les processeurs vont utiliser le même bus. Et puis, ça va faire goulet d'étranglement. Il va y avoir embouteillage. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'on fait du cache comme ici, au niveau du processeur, pour garder un peu de mémoire sur le processeur de façon à ne pas avoir à accéder à la mémoire vive. de la machine à travers le bus, tout le temps. Donc, si vous avez beaucoup de processeurs, le bus devient un goulet d'étranglement. Et à ce moment-là, l'architecture NUMA permet de découper la mémoire, autant de morceaux qu'il y a de noeuds NUMA. Ensuite, plusieurs bus, autant qu'il y a de noeuds NUMA et ensuite, on regroupe plusieurs processeurs par noeuds NUMA. de façon en fait à découper la machine elle-même en morceaux un peu de mémoire, un bus, un certain nombre de processeurs et deuxième noeud NUMA de la mémoire, un autre bus, et un autre jeu de processeurs. C'est donc une architecture physique de NUMA. C'est quelque chose qui doit être construit dans la machine. Donc, vous voyez ici si vous avez une architecture NUMA. Donc, ça, c'est pour les informations.... sur nos CPU. Maintenant, on a une commande... Vous la connaissez tous, qui s'appelle top, et qui nous permet de voir la charge actuelle du système. Top nous monte en temps réel ce qui est en train de passer sur notre machine. Et donc, ici, on a bien entendu nos process avec le pourcentage de mémoire, le pourcentage de CPU, etc. Mais on va rester sur ce qu'on voit en haut, et notamment... Si je vous l'illustre ici, notamment, cette partie, ici, qui a un pourcentage de CPU. Donc, restons un instant là-dessus. Si vous avez quatre CPU, vous aurez ici un pourcentage regroupé de cette activité. Et vous aurez même un pourcentage qui est cumulé. C'est-à-dire que si vous avez trois CPU qui sont à 50% d'activité, vous verrez 150%. OK. Donc, c'est un peu bizarre, mais ça vous fait un cumul du pourcentage. Si vous savez combien vous avez de CPU, vous faites le calcul. Ce que vous pouvez faire également, c'est utiliser la commande i majuscule Donc, vous faites shift i. Là, y a seulement un CPU qui est détecté. C'est pas terrible. Mais avec i majuscule, on passe à une moyenne. Donc, vous pouvez afficher la moyenne de cette façon-là. OK. Ce que vous pouvez faire aussi, c'est avoir, au lieu de cette... agrégation, si vous voulez, en faisant 1, donc simplement le chiffre 1, ce que je vais faire... Regardez bien ici. D'ailleurs, vous voyez, %Cpu(s) comme ceci, Et donc, je vais faire 1. Et vous voyez que j'ai le pourent du CPU 0. Donc, si vous faites 1, vous allez avoir plusieurs lignes ici parce que vous avez probablement plusieurs CPU sur votre machine, et vous allez avoir des chiffres pour chaque processeur, séparément. Donc, je reviens un instant sur ça. Comme ceci... Et donc, qu'est-ce que ça veut dire ? UT, et ben, c'est le temps utilisateur. Le temps processeur qui est utilisé pour des processus utilisateur. En fait, vous vous souvenez, y a un kernel mode et y a un user mode. Donc, le kernel, lui, il est en temps kernel. Et donc, on le voit ici : temps système. Et puis, le temps utilisateur, il est ici. Donc, ça nous fait ça, c'est du temps utilisateur. Ça, c'est du temps kernel. Donc, ça, ce sont des processus système. Ça, évidemment, vous voyez ni, vous avez compris. C'est le pourcentage d'activité CPU sur des processus qui ont été " nicés ". Ou disons, on a plutôt modifié la valeur nice. Ensuite, ID... Alors, vous voyez que là, on est à 100% et c'est logique. On a 0% de tout sauf 100% d'ID. C'est parce que ça veut dire " ID idle ". Il est en train de se reposer. Il fait rien. Y a rien à faire. Cette machine y a rien dessus. Donc on est en 100% idle. Wa ici. Et bien, wait. Combien de temps processeur le CPU est en train d'attendre... Et c'est un wait sur des io. Donc, combien il est en train d'attendre de temps pour la libération des io. Ici, hi, on est sur des interruptions. Donc, en général, c'est pas une valeur qui va être très élevée. C'est des interruptions. Ce qu'on appelle des interruptions matérielles. Donc, c'est des appels, des api du kernel à des interruptions matérielles. Et puis, vous avez aussi st qui va être intéressant si vous hébergez des machines virtuelles. parce que c'est le temps d'activité du CPU sur de la virtualisation. CPU supporte la virtualisation. On a des informations de virtualisation. La virtualisation est implémentée dans le kernel également. Si vous avez des machines virtuelles. qui fonctionnent, par exemple, avec KVM sur Linux, et bien, vous aurez ici l'information de combien de pourcentage de ce CPU est utilisé pour donner du CPU aux machines virtuelles. Si vous avez ici une information élevée ben peut-être qu'il faudrait surveiller vos machines virtuelles ou en enlever quelques unes, redistribuer tout ça. Mais cette information ici peut être utile seulement si vous faites de la virtualisation.

Linux : L'architecture système

Prenez en main les principes généraux de l’architecture système de Linux. Comprenez le fonctionnement du noyau (kernel), de la gestion de la mémoire, des processus, etc.

2h01 (20 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Thématiques :
IT
Systèmes d'exploitation
Spécial abonnés
Date de parution :15 sept. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !