Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

Linux : Les commandes du terminal

Voir la taille des répertoires et fichiers

Testez gratuitement nos 1341 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Plusieurs commandes vous permettent d'avoir des informations sur les fichiers et sur la taille des répertoires et des partitions.
06:32

Transcription

Je me suis positionné dans ce répertoire parce qu'il y a un certain nombre de sous répertoires. Donc on va pouvoir y voir les commandes de visualisation, de taille de fichier, d'informations sur les fichiers, avec d'abord la commande « stat ». Elle est très simple. Notez que c'est stat au singulier, pas stats. Et je vais lui donner à manger le fichier syslog justement. Alors vous voyez aussi que je fais un appel ici, relatif. j'ouvre une parenthèse pour rappeller ça. A partir du moment où je ne commence pas par un slash, par une barre oblique, ça veut dire que le chemin que je vais indiquer va être relatif. Donc je pars du répertoire courant, je dis à l'intérieur de ce répertoire courant, tu vas dans log et ensuite tu prends le fichier syslog qui se trouve dans ce sous répertoire. C'était une parenthèse. Que va me donner stat? Toutes les statistiques interessantes qui sont extraites du système de fichiers. Quelle est la taille de syslog, combien il y a de blocs, quel est le périphérique physique sur lequel il se trouve, quelles sont les permissions d'accès, et quelles sont les dates d'accès, de modifications, de changements, etc. Vous avez tout ce que le système de fichiers peut vous extraire comme informations, de ce fichier, en particulier. Autre commande, qui va vous faire rigoler, elle s'appelle wc. Je reprends un wc de syslog et j'obtiens quelques nombres un peu cryptiques. Wc, c'est en anglais, ça nous fait rigoler en français, mais là en anglais c'est l'abbréviation de worldcount wc va nous compter le nombre de, bien, on a 3 nombres, donc, ici le nombre de lignes qui se trouve dans le fichier, donc c'est plus utile quand même quand il s'agit d'un fichier texte. Vous pouvez éventuellement le lancer sur un binaire, mais cela vous donnera pas grand chose d'interessant. Donc 1522 lignes, 20249 mots, Alors qu'est-ce un mot pour wc, c'est le nombre de mot séparé par des espaces. Donc c'est pas vraiment quelque chose qui peut être très précis sur un texte, parce que on pourrait avoir, une virgule sans espace et il ne ferait pas une séparation de mots, c'est vraiment un algorithme très simple qui compte les mots séparés par des espaces. Et ensuite le nombre d'octets, tout simplement. Là vous avez quelques informations de base sur le contenu du fichier. Qu'en est-il de l'observation des tailles, des répertoires, des fichiers. La commande habituelle s'appelle « du », facile à mémoriser également, disc usage, utilisation du disque. Si je fais un « du » tout simplement ici dans var, j'obtiens pleins de choses. En fait, toutes les tailles du répertoire courant, des sous répertoires, de toute l'arborescence et donc, je vais avoir pleins d'informations ici, parfois même une information qui vient de la console d'erreur, impossible de lire le répertoire parce que je n'ai pas de permission sur ce répertoire. Donc ça c'est quelque chose qui nous vient de « std out » c'est à dire la console d'erreur mais qui est aussi affiché ici dans notre terminal. On va peut-être faire un « du » de quelque chose comme le répertoire log, on va voir moins d'informations puisque on a quelques sous répertoires. Donc du nous montre ici une taille, et c'est une taille sous forme de nombre de blocs. Alors ça va pas trop nous aider, on est d'accord. On va utiliser des options de du, notamment l'option b éventuellement, qui nous donne là le nombre d'octets. D'accord, c'est mieux, c'est toujours pas ça. Alors on va utiliser plutôt l'option h. H ça veut dire human readable, humain, donc quelque chose de lisible par un humain. Et alors là, c'est nettement mieux, parce que h va s'organiser pour comprendre ceci et nous dire: bon alors ça, avec un algorithme je vais vous dire ça fait combien de kilos, combien de megas, combien de gigas? Et il nous dit ok, bon, alors là tu as 14 megas, ici 15 megaoctets etc. Là 4,0 kilos. Donc franchement, « du » s'utilise pratiquement toujours avec l'option « h », en tous cas moi c'est comme ça que je l'utilise parce que sinon c'est carrément illisible. Si je fais un « du -h », ici de « var », j'ai pleins pleins d'infos, et à la fin, un total 423 megas. Je peux demander à « du » de n'afficher que ce total en lui donnant l'option « s ». A ce moment-là, à part les messages d'erreurs qui sont renvoyés dans la console, j'ai juste 423 megas ici. Je peux donc, bien entendu, faire comme ça pour avoir la même chose. Autre commande utile d'ailleurs, la commande qui s'appelle « df » . Cette commande va me donner non pas l'usage du disque, là où je me trouve, mais la taille et la taille utilisée de tous les périphériques, tous les systèmes de fichiers, qui sont attachés à cette arborescence. Voici tous mes systèmes de fichiers . J'ai ici, le nom du périphérique, ici les tailles, le pourcentage d'utilisation, et puis, l'endroit où ce périphérique est monté, où ce système de fichiers est monté. Vous voyez, ça c'est la racine, ici, j'ai /boot qui est donc un autre système de fichiers, on va dire une autre partition qui est montée dans boot. De façon identique à « du », vous pouvez utiliser « df » avec l'option « h » qui va vous montrer quelque chose de beaucoup plus lisible ici. Donc je vois que ma racine, mon système de fichiers principale, ma partition principale, elle fait 37 gigas. Il y a 1,4 gigas d'utilisé, 33 gigas de disponible, donc elle est utilisée à 4 pour cent. Ca c'est très pratique. Si vous avez l'habitude de compter non pas en multiple de 1024 pour transformer cette taille en giga mais, parce que il y a différentes écoles, vous dîtes non, c'est un multiple de 1000, vous avez éventuellement la possibilité d'utiliser « H » majuscule, ça change un petit peu les valeurs, vous voyez simplement « H » majuscule, fait le calcul du total en divisant par mille au lieu de diviser par 1024.

Linux : Les commandes du terminal

Découvrez l’utilisation de nombreuses commandes et options qui vous faciliteront la vie lors de l’administration de Linux. Franchissez ainsi une étape dans votre expertise.

1h59 (25 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :29 févr. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !