Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

L'essentiel d'Illustrator CC 2017

Vectoriser des photos

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Illustrator permet d'incorporer des photographies dans vos projets. Vous pouvez également vectoriser vos images, en noir et blanc ou en couleurs.
06:15

Transcription

Illustrator permet d'importer des images phototographiques dans le but d'allier du texte, du vecteur et des photos. Mais dans certains cas, on veut se servir d'une photo pour récupérer du vecteur. On pourrait, certes, avec les outils que l'on a là redessiner par exemple, les contours des personnages s'ils nous intéressaient mais la vectorisation automatique va nous permettre de travailler dans ce sens. Dans le menu Fenêtre, tout en bas, je retrouverai, parmi les différents panneaux le panneau de Vectorisation de l'image. Ce panneau est représenté par cette icône et il représente bien, à ce stade, un certain nombre de réglages disponibles. Je peux cocher la case Aperçu ou demander de vectoriser. Le logiciel alors interprète avec les différents réglages qui sont demandés. Et, par défaut, on obtient bien un contour avec du noir et du blanc exclusivement. Les réglages disponibles permettent à ce niveau de récupérer un certain nombre de choses. Par exemple, uniquement un contour ou du noir et du blanc ou des niveaux de gris, des couleurs ou des des couleurs plus fines. On va donc avoir différents réglages disponibles à ce niveau et on va pouvoir également, de façon avancée, intervenir dessus. La première chose ici, pour un réglage noir et blanc, c'est ce que je cherche à obtenir, c'est de jouer sur l'exposition en quelque sorte, le seuil, à partir de quel moment, les pixels vont basculer du noir au blanc. Si je déplace sur ce côté, le temps de calcul se remet en place et je vois que j'ai été beaucoup plus loin dans l'exposition. A l'inverse, évidemment, on aurait obtenu un résultat moindre. Gardez à l’œil, le nombre d'informations de tracé, 112 ici, du nombre de points d'ancrage et du nombre de couleurs. Ici, bien sûr, les deux couleurs sont le noir et le blanc. Si on passe dans l'espace Avancé, on va récupérer la possibilité de travailler sur des réglages fins, par exemple, à ce stade, je vois qu'il reste des taches. On peut jouer ici sur la notion de bruit, retirer les dessins de petits points trop fins et, en fait, on détermine le nombre de pixels qui le concernent. Si je viens le mettre, par exemple, à 100 pixels, après un recalcul, certains points peuvent disparaître dans l'image s'ils sont extrêmement fins. A l'inverse, si je reviens sur cette partie, au contraire, je veux tous les dessiner quoi qu'il en soit. On va voir cela sur cette partie, ici, où je vois qu'il y a des dessins pour des petites poussières de rien du tout. Je vais demander de lisser sans pour autant changer l'interprétation des grandes zones, en supprimant toutes les informations concernant des petites zones. Vous voyez donc que le nettoyage est déjà fait, à ce niveau. Ça peut être intéressant pour gagner du temps. On pourra jouer sur les angles, pour essayer de faire en sorte que les angles soient bien pointus et puis également sur les tracés en demandant d'avoir un tracé au plus proche ou plus éloigné du sujet. A tout moment, vous pouvez changer le type d'affichage, ici l’œil montre bien ce qui se passe et, quand je clique sur cet œil, je vois l'image source et l'image finalisée. Notez que l'image source, ici, est de basse résolution, elle a été réduite pour gagner du temps de calcul. On peut lui demander aussi de voir le résultat avec les contours. Si je viens zoomer sur une partie de l'image, je vois bien comment le contour a été réalisé autour de cette image préparée en pixels au départ, puis uniquement les contours avec l'image source, on voit bien ce qui a été, ou non, pris dans l'image et, en jouant sur les réglages, on peut demander de s'approcher au mieux du résultat qu'on souhaite obtenir. Notez que dans ce cas précis, je cherche à obtenir des fonds colorés. Dans certains cas il peut être intéressant de demander de calculer des contours. Différents réglages existent donc bien et on peut demander d'ignorer le blanc. Lorsqu'on a vu l'image, tout à l'heure, on a bien deux couleurs qui sont gérées. Si j'ignore le blanc, il n'y a plus, a priori, de couleur blanche, il n'y a que le noir. J'ai donc l'assurance quand je vais décomposer ce fichier, je vais vous montrer par exemple ici, en termes de résultats, de n'obtenir non plus du blanc derrière mais bien de la transparence. La vectorisation reste quelque chose de modifiable à tout moment. En effet, mon panneau étant ici, si j'enregistre et je reviens, je pourrai le modifier. Mais, à un moment donné, je souhaiterais le décomposer, ce sera possible avec ce bouton. Dans ce cas, je récupère véritablement de la vectorisation, à savoir que si je prends la flèche blanche, je retrouve l'ensemble des points d'ancrage et je pourrais, bien sûr, à nouveau jouer dessus. Les points d'ancrage me permettent de faire un suivi précis de ce qui m'intéresse. Il sera toujours possible d'en sélectionner certains et de demander du lissage comme, par exemple, avec ce bouton qui me permet de retirer les points d'ancrage dans la zone sélectionnée. L'image est maintenant purement vectorielle, il suffit de passer dans le mode d'Affichage de tracés pour bien se rendre compte qu'on obtient ce que l'on souhaitait. Si certains éléments nous gênent, on peut toujours les sélectionner et les supprimer. Il est également possible de faire de la vectorisation couleur. On part ici d'une photographie et on va lui demander, avec l'outil Vectorisation, toujours, de basculer dans un mode de vectorisation. Je sélectionne mon image, ce qui active le panneau. Je choisis de cliquer sur ce bouton, Couleur intense, pour qu'il calcule une vectorisation avec un nombre important de couleurs. Différentes étapes de calcul permettent de nettoyer et d'obtenir le résultat final que l'on peut visualiser maintenant. Je vais décrocher mon panneau pour vous montrer ce qui se passe entre la photo d'origine et le résultat final. Ici, c'est le résultat de la vectorisation. En cliquant sur l’œil, je peux temporairement, lui demander de me montrer l'original. On voit bien l'interprétation par zones colorées, avec ici, un nombre de couleurs déterminées à 85. On pourrait évidemment réduire ou augmenter, jusqu'à 255. Attention tout de même, de ne pas faire quelque chose de trop complexe. Si l'on regarde le résultat de la vectorisation sous la forme de contours, on voit qu'elle contient énormément d'informations de contours, évidemment. Là aussi, vous pourrez demander de décomposer pour obtenir le résultat final, représentant une multitude d'objets, les uns à côté des autres, qui vont nous représenter cette image définitivement positionnée sous la forme de vecteur. A cette distance, on a vraiment l'impression d'une photo, quand on regarde de près, et le gros avantage du vecteur c'est qu'on peut agrandir sans problème. On voit très bien les zones vectorielles dessinées, qui font que, si vous zoomez encore, vous voyez très bien le patchwork de ces différentes zones nous donnant l'illusion d'avoir une photographie.

L'essentiel d'Illustrator CC 2017

Prenez en main les fonctionnalités principales du logiciel de dessin vectoriel de référence. Créez un document, gérez vos espaces de travail, effectuez des sélections, etc.

7h42 (85 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Votre/vos formateur(s) :
Date de parution :26 avr. 2017
Durée :7h42 (85 vidéos)

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !