L'essentiel de Visual Studio 2015

Utiliser un gestionnaire de codes source

Testez gratuitement nos 1271 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Utilisez l'intégration de Visual Studio avec un gestionnaire de codes source pour ajouter automatiquement vos projets à Git.
07:41

Transcription

Nous allons voir comment intégrer Visual Studio à un gestionnaire de code source. En fait, l'intégration est déjà faite totalement dans Visual Studio pour intégrer votre projet à un gestionnaire comme TFS «Team Foundation Server» et Git, les deux gestionnaires supportés. Qu'es-ce qu'un gestionnaire de code source ? Quelque chose qui va vous permettre de travailler seul ou en équipe en maintenant plusieurs versions de votre code et en publiant des modifications. Cela va vous permettre d'avoir un historique de ce que vous avez fait et de publier des versions de votre code ou logiciel sans perdre de modifications, de partager le développement dans une équipe à partir d'un serveur central et d'avoir plus de fonctionnalités, de branchements, de modifications de certaines parties du code, etc. C'est un outil indispensable en développement en équipe et très utile même en développement solo. Visual Studio s'intègre avec deux gestionnaires de code source. Si je fais un clic droit sur la solution et que je veux l'ajouter en entier à mon contrôle de code source, j'ai deux outils auxquels me connecter : «TFS» ou «Team Foundation Server», qui est un référentiel centralisé, donc un serveur développé par Microsoft qui vous permet de publier votre code, de l'échanger avec votre équipe de développement mais aussi de faire des choses complexes comme gérer des bogues ou des demandes d'utilisateurs intégralement dans Visual Studio. C'est donc un outil très puissant. Ici, nous ne l'avons pas. On va donc basculer vers quelque chose d'aussi bien : Git, que vous connaissez sans doute, le gestionnaire de code source libre le plus utilisé et le plus populaire. Il a été développé pour la gestion du développement du noyau Linux et a acquis beaucoup de popularité au fil des années. Bien, j'utilise Git. Je fais OK. Je vais ajouter tous mes fichiers sources à mon gestionnaire de code source. Pour cela, j'ai dû configurer Git pour ajouter mon nom d'utilisateur, mon adresse de messagerie, etc. Tout ceci est obligatoire pour que Git fonctionne. Git est un système distribué, je vais donc poser ici en local un dépôt dans lequel je vais publier mon code source. Je vais maintenir un historique local. Cet historique local va pouvoir être synchronisé avec un serveur. Cela permet aux développeurs de gérer un dépôt local et de le synchroniser entre eux à partir d'un serveur centralisé. C'est pourquoi on appelle cela un système de gestion de code source distribué. Je reviens sur mes modifications. J'ai ici toutes les modifications à ajouter. Je vais ajouter un message de validation que je vais appeler «first» et je fais «Commit». Cela consiste à prendre toutes mes modifications, ici des ajouts, et les pousser dans le dépôt. On voit que ce dépôt a été créé localement. Je peux le synchroniser avec un serveur, si j'en ai un, ou je peux me connecter à GitHub, un site où poser ses développements communautaires ou faire des repository privés pour ses développements en entreprise. Je vois ici avec cette petite icône que mes fichiers ont bien été «committés». Je vais prendre n'importe quoi et commencer à éditer. Je fais «espace». L'icône m'indique qu'il y a une modification. On me dit que c'est une modification qui est en attente. Cette modification, avec un clic droit, je peux l'annuler, c'est-à-dire revenir à la version qui a été publiée la dernière fois. Je peux modifier le changement et le valider au niveau du dépôt. Je peux afficher l'historique des modifications et comparer avec la version non modifiée avec un outil de «diff». Je peux aussi annoter une modification spécifiquement. Ici, je vais mettre une annotation sur mes modifications de code pour avoir encore plus d'informations sur ce que j'ai fait. Je reviens et je vais afficher l'historique. Je vois une branche «master» : cela dépasse un peu la formation, mais c'est l'idée de branche dans le gestionnaire de code source. Je vois dans l'historique local qu'il y a eu un déploiement à ce moment. Je vais regarder quelles sont les différences. Clic droit et «Comparer avec la version non modifiée». Et à l'aide d'un outil de diff, qui me montre ici les différences, je vais pouvoir visualiser l'état du fichier modifié qui est ici, avec l'état du fichier tel que je l'avais publié quand j'ai fait mon «Commit». Je vais faire quelque chose d'un peu plus intéressant que cela. Admettons déjà que je me débarrasse des «usings» qui sont inutiles. J'en ai trois. C'est déjà ça. Il y a sûrement quelque chose que je peux faire ici. Je vais mettre un commentaire ici. «TODO qqch». Je vais enlever le commentaire qui est ici. Je sauvegarde. Maintenant, je vais faire mon diff : clic droit, «Comparer avec la version non modifiée», et je vais avoir ici en rouge tout ce qui existait mais qui n'existe plus ici, et en vert de l'autre côté, ce que j'ai ajouté, ce qui n'existait pas dans la version originelle. Je vais fermer ceci pour qu'on ait un plus grand affichage. À droite de mon outil de diff, j'ai cette vision de fichier originel, de fichier nouveau et des endroits du code où il y a eu des modifications, et je peux me déplacer comme ceci. On peut voir le début où j'ai supprimé des choses, ajouté des espaces. Ici, j'ai ajouté un commentaire, là, j'en ai supprimé un. Et ici, j'ai supprimé également un commentaire. Ici, vous avez une légende qui explique ce que veulent dire le rouge et le vert. Dans mon explorateur de solutions, qui a rajouté les icônes de gestionnaire de code source, je peux vouloir revenir en arrière. Clic droit et j'annule, tout simplement. Oui, je veux annuler les modifications en attente. J'ai de nouveau dans mon fichier mes «usings» inutiles. Je n'ai plus aucune différence avec le fichier «committé». C'est relativement simple : vous pouvez afficher l'historique ici, ou comparer avec une version. Si vous affichez l'historique, vous pouvez voir vos différents commits et comparer l'avant-avant-avant-dernière version avec la version que vous avez modifiée. Vous pouvez annuler vos modifications sur deux versions. Vous avez toute la souplesse d'un gestionnaire de code source directement intégré dans Visual Studio.

L'essentiel de Visual Studio 2015

Apprenez à créer des applications, à les déboguer et à les déployer avec Visual Studio. Développez des programmes en .NET pour Windows, les appareils mobiles et le web.

3h06 (40 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Visual Studio Visual Studio 2015
Spécial abonnés
Date de parution :18 févr. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !