Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Les fondements de la gestion de projet : Les acteurs

Utiliser ses compétences managériales

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Connaissant l'importance des compétences managériales, vous aborderez des outils pour prioriser vos activités et faire accepter le changement.

Transcription

Dans le management de projet, les compétences managériales occupent une place cruciale. Nous pouvons avoir tout le charisme nécessaire, si nous ne possédons pas de compétences managériales nous ne pouvons asseoir une crédibilité. Notre pouvoir de légitimité sera rapidement remis en question. Pour être efficaces dans un projet, les compétences doivent être accessibles et servir des objectifs précis. Afin de préciser un objectif, nous pouvons utiliser le critère S M A R T. Notre objectif doit être spécifique, en lien direct avec notre projet. Mesurable, quantifié ou qualifié. Accessible, en termes de compétences, de connaissances. Réalisable au niveau des ressources. Et temporel, c’est-à-dire délimité dans le temps. Il existe de nombreuses compétences managériales. Nous pouvons les regrouper en quatre parties. Les compétences techniques, basées sur le savoir et le savoir-faire. Les compétences d’organisation, personnelles et collectives. Les compétences relationnelles qui englobent la communication ou l’intelligence émotionnelle. Et les compétences d'adaptation, liées à l’évolution de l’environnement et plus généralement à l’agilité de l’acteur. Le manager influent peu s’évaluer en fonction de son potentiel et de sa performance. Ainsi, pour devenir un véritable leader, le talent ne suffit pas. Nous devons intégrer une logique de progression à travers l’apprentissage de nouvelles compétences, comme la négociation par exemple. Vous trouverez toutes les formations sur ces différentes compétences, sur notre catalogue. Face aux acteurs du projet, deux défis majeurs accaparent souvent notre énergie : prioriser les activités et faire accepter le changement. Pour prioriser les activités, il faut déjà les avoir définies clairement. La méthode N E R A C, permet une organisation quotidienne des activités efficace. Nous pouvons noter les activités à accomplir, estimer les durées, réserver une marge de temps pour les imprévus, arbitrer par priorité et enfin, contrôler ce qui a été fait ou pas. N’oubliez pas de vous féliciter en fin de journée, pour les activités accomplies. Aussi le diagramme d’Einsenhower, permet de gérer la priorité des activités en fonction de leurs importances et de leur urgence. Ainsi, les activités importantes et urgentes sont à effectuer immédiatement. Les activités urgentes et peu importantes doivent être secondaires aux précédentes. Une capacité de concentration est requise ici. Si leur urgence nous distrait, il faut savoir les déléguer. Les activités importantes, mais peu urgentes doivent être elles planifiées. Enfin, les activités peu urgentes et peu importantes sont à effectuer en dernière instance. Par exemple, si un conflit éclate dans notre équipe, au même moment que se produit une panne informatique qui bloque notre service, il conviendra de gérer le conflit en priorité et déléguer le support informatique en demandant à une personne de notre équipe d’appeler un technicien. D’autre part, il n’est pas rare qu’un imprévu arrive, qu’il faille repousser une activité ou même changer un élément important dans notre projet. Comment dès lors le faire accepter aux acteurs concernés ? La société française est souvent qualifiée de résistante aux changements. C’est dire si l’accompagnement au changement représente pour nous un défi de taille. Tout d’abord, il faut rappeler que nous sommes au cœur du projet, et qu’à ce titre nous disposons de tous les arguments pour convaincre un acteur. Le changement peut être un véritable frein pour notre projet, si nous laissons croître une résistance à son sujet. Lorsqu’il survient, il convient de suivre cinq étapes. Identifier les résistances et expliquer les enjeux et les bénéfices. Communiquer tout au long du projet à l’aide d’affichages et de réunions. Sensibiliser les acteurs en les responsabilisant ou en les rendant acteurs du changement. Former à de nouvelles méthodes en variant les processus, les outils, en évitant la routine. Et accompagner tout au long dispositif en étant disponible et toujours à l’écoute. Plus nous développons nos compétences managériales, plus nous gagnons en crédibilité et en légitimité auprès des différents acteurs. Alors, pouvez-vous mettre ces compétences au service de votre projet ? Êtes-vous prêts à devenir un manager performant et influent auprès de vos acteurs ?

Les fondements de la gestion de projet : Les acteurs

Comprenez la dynamique et la motivation des acteurs d'un projet. Impliquez durablement les acteurs à un projet grâce à votre management efficace et respectueux.

1h13 (18 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :20 juil. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !