Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

L'essentiel d'Illustrator CC 2017

Utiliser les outils Pinceau et Forme

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Contrairement à la souris, la pression du stylet agit sur le rendu de l'outil Pinceau et de l'outil Forme. Votre formateur vous explique ce qui différencie ces outils et comment les paramétrer.
05:16

Transcription

Les Illustrateurs le savent bien, ils ne travaillent pas avec une souris, et il y a de bonnes raisons pour cela, ils dessinent et veulent ressentir avec un tracé informatique, ce qu'ils ressentent en pouvant jouer sur la pression, pour jouer sur la taille, faire des plats et des déliés par exemple. L'outil pinceau va nous permettre ce genre d'opération. Lorsqu'on va travailler avec l'outil Pinceau, il faut faire attention de bien surveiller à travers le panneau Forme, la forme qu'on va utiliser. Par exemple ici, il s'agit d'un cercle, ce cercle, lorsque je vais dessiner avec, je vais donc faire un trait, et ici, je m'amuse à appuyer fortement ou moins fortement sur le tracé. Dans la réalité, je ne vois absolument aucun changement. Puisque la pression est bien exercée, enregistrée dans le tracé mais pas activée à travers cet outil. Le seul outil qui est déjà pré-activé est celui-ci : Le Touch Caligraphic Brush. Si je le prends effectivement, lorsque je vais dessiner, en fonction de la pression que j'exerce, je vais faire un trait plus ou moins épais. Pour autant, j'ai dessiné avec ce tracé. Je peux le faire évidemment avec ma souris, et avec la souris, automatiquement je n'aurais qu'un trait d'une largeur unique et exactement comme je l'ai eu ici avec mon stylet. La seule différence, c'est que dans le cas précis, j'appuie ou non, selon le tracé, et vous ne le voyez pas. Je vais donc aller modifier après le coup la forme, celle-ci, en faisant un double clic dessus. J'obtiens bien les options de la forme calligraphique. Ces options montrent ici que j'ai un trait fixe en tout point. La taille de cinq points peut être modifiée, et comme j'ai coché la case d'aperçu, je vois immédiatement l'incident sur mon tracé. Mais ce que je veux, ça n'est pas une taille fixe de 13 points, ce que je souhaite, et ce que je vais demander en déroulant le menu, c'est que la pression que j'ai exercé sur mon stylet soit prise en compte. Elle l'est maintenant. Évidemment, cela ne change encore rien dans la mesure où la variation entre 13 et 0 en plus ou en moins n'apporte pas quoi que ce soit. Je vais demander de pouvoir varier de 13 moins une certaine valeur, et cette valeur, je pourrais la faire aller jusqu'à 13 éventuellement. Dans ce cas bien sûr, on voit que le trait s'épaissit selon la zone, et on voit bien effectivement une pression exercée qui change l'aspect du tracé. On pourra bien sûr à parti de là, changer d'autres critères, comme l'angle de la forme par exemple, mais qui pour un cercle n'apporte rien, par contre, l'arrondi qui permettra de la rendre plus plate. Dans ce cas, on voit immédiatement la différence de rendu, tout comme l'angle qui va avoir une influence évidente sur ce rendu également. Si je clique sur OK, le logiciel me met une alerte. Il me propose soit de l'appliquer à mes contours, soit de laisser les contours comme ils sont, mais de l'appliquer à la forme pré-définie qui me permettra d'être utilisée ultérieurement. En l'occurrence, je vais l'appliquer aux deux en demandant de l'appliquer aux contours. La forme a bien changé ici, et elle a bien évidemment changé sur sa mise en [inaudible]. On va regarder maintenant ces traits qui, en mode tracé, montrent bien exclusivement l'âme du trait. Dans l'âme du trait est enregistrée la pression, pour ceux qui ont été réalisés avec le stylet. Lorsqu'on regarde a pression exercée, elle n'est pas visible en mode Tracé, elle n'est visible qu'en mode Aperçu. Il est possible de décomposer le tracé. Si je le sélectionne, je vois son cœur, et ce qui est intéressant, c'est que je peux le modifier à tout instant, par exemple, en prenant un crayon, si je viens à proximité de ce trait, je peux changer l'aspect, mais je ne peux plus changer la pression exercée. Il est fin de ce coté-là, si je le bascule de l'autre coté, il sera fin ici, mais la pression est exercée dès le premier coup de pinceau uniquement, par contre, le trait maintenant peut être décomposé à travers le menu Objet Décomposer l'aspect. Dans ce cas, si je regarde en mode Tracé, je vois bien qu'il ne s'agit plus d'une forme modifiable, mais d'une forme décomposée. On retrouve donc le contour externe de la zone peinte. Eh bien, le deuxième motif caché derrière le pinceau va permettre de travailler sous cette forme. C'est l'outil Forme de tache. Il va être particulièrement intéressant pour de la mise en couleur par exemple. Si je passe en mode Aperçu, je vais voir que lorsque je prends cet outil qui, lui aussi répondra à des critères évidemment de forme, si je peins comme cela, cela ne me fait pas un max, pas une âme, mais bel et bien un tracé décomposé. Et si je reviens avec la même couleur peindre sur la zone qui se chevauche, elle s'ajoute automatiquement comme on peut le voir à ce niveau. Si je change de couleur en revanche, si je passe sur une autre couleur comme par exemple ici, un orangé, quand je vais peindre, bien sûr que ça va faire une deuxième zone, on ne veut pas mettre q'une seule couleur sur l'endroit. Si je viens repeindre avec la même couleur par contre, j'agrandis cette zone en question. Si je reprends le pinceau traditionnel, et que je refais le même genre d'opération, je vais donc pour cela supprimer les premiers tracés que j'ai exercé. Si je viens, eh bien donc, peindre avec cette forme comme je l'ai fait tout à l'heure, eh bien, on peut constater immédiatement que ce tracé existe toujours, et que l'on peut encore intervenir sur le comportement avant, éventuellement, de le décomposer, ce qui n'est pas le cas sur cette partie, qui, elle, est directement décomposée. Le pinceau permet de faire des traits qui gardent leur âme, et la façon dont on a exprimé la pression pour pouvoir la modifier après le coup. La forme de tache décompose directement, et fusionne les formes entre elles quand elles sont de la même couleur.

L'essentiel d'Illustrator CC 2017

Prenez en main les fonctionnalités principales du logiciel de dessin vectoriel de référence. Créez un document, gérez vos espaces de travail, effectuez des sélections, etc.

7h42 (85 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :26 avr. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !