Découvrir SketchBook Pro 2018

Utiliser les modes de fusion

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Parcourez les différents modes de calques et influez sur la manière qu'ils auront de se superposer : éclairer, ombrer et bien d'autres possibilités encore.
09:51

Transcription

Alors, on se retrouve ici, avec notre éditeur de calques toujours ouvert. La fenêtre ici, que j'ai positionnée à gauche de l'écran. Un calque, le calque-là, un visuel en cours d'éclairage, qui va nous servir de support pour l'exercice, c'est-à-dire pour tester le menu déroulant ici, qui se trouve en haut de la fenêtre d'éditeur de calques et qui concerne les modes de fusion, c'est-à-dire les propriétés de mélanges des calques. On a vu tantôt que les calques pouvaient se superposer. C'est comme sur les couches de dessins qui peuvent se réorganiser, se déplacer, se rendre invisibles et réapparaître, et puis, ils peuvent aussi modifier leur façon d'interagir les uns avec les autres, selon diverses propriétés préétablies. Donc, ici, on va faire un petit test, on déroule. Donc, là, on va trouver, on va dire, une petite famille de modes de fusion destinée à foncer votre image selon vos divers paramètres. Ici, on sera plutôt sur des modes d'éclairage et là, des jeux de couleur. Donc, on va regarder ce qui se passe. Je vais créer un nouveau calque au-dessus. Je vais sélectionner l'aérographe. Ici, je vais prendre une couleur assez sombre sur mon personnage. Donc, pour éviter un petit peu d'aller refarfouiller dans les couleurs, je vais prélever directement à la source. Je vais prendre une petite teinte qui va se trouver ici. Et puis maintenant, je vais passer à mon calque normal. Je vais passer une couche d'aérographe. Et je vois que ça recouvre... ... un petit peu... ... mon dessin. Donc, maintenant, ce calque-là, je vais en varier un petit peu, les modes de fusion, c'est-à-dire on va regarder ce qui se passe quand on passe dans le mode Normal. On va tester d'abord, le mode Assombrir qui est le premier. Alors, le mode Assombrir, ce qui se passe, c'est qu'il fait un choix entre le calque de base et le calque qu'on vient de superposer, et il affiche le plus sombre des deux. C'est-à-dire qu'ici, par exemple, la partie plus sombre était sur le calque lac, c'est elle qui prend le dessus, contrairement au mode Normal. Voilà, ensuite, il y a le mode Multiplier. Alors, là, c'est un assombrissement général, c'est-à-dire que c'est un obscurcissement sur toute la surface. Ça se superpose comme un rhodoïd teinté qu'on viendra donc après opacifier, désopacifier un petit peu pour trouver la bonne dose d'ombrage qui donne un petit peu plus de relief encore au personnage. Je laisse pour l'instant à 100 % avec le mode Multiplier. Ensuite, il y a le mode Densité Couleur + qu'on va tester. Là, on voit que ça donne un aspect assez saturé. Donc, ça accentue le contraste en appliquant les couleurs du calque fusionné et du calque de base. Donc, là, ça donne un petit effet un petit peu trop saturé sur les bleus. Ça donne un effet très prononcé de couleurs. Et puis, on va avoir, là, Densité linéaire +. Donc, là aussi, une grosse accentuation du contraste. Les couleurs sombres produisent un effet trop prononcé. Donc, ça donne presque une tâche. Donc, je vais revenir à mon mode Multiplier. Je vais baisser un petit peu pour avoir un ombrage qui convienne bien à la scène. Voilà, et puis je peux voir l'apport. Donc, là, je vais laisser comme ça. On peut prendre la gomme douce, ici, et venir enlever un petit peu... ... le calque Multiplier sur le bas... ... pour avoir une lumière de réflexion. Je vais baisser un petit peu ma gomme, augmenter là la densité, et puis... ... un tout petit peu sur les… voilà, ici, sur les narines... ... et encore un peu peut-être, voilà, sur les lèvres... ... pour marquer le relief de la bouche, sur les côtés. Donc, après, cette ombre-là, on va dire qu'on peut la travailler. Vous voyez, je peux la gommer. Donc, ça n'intervient pas sur mon calque. C'est une simple couleur et puis, elle procure des dégradés par le mode de fusion. Je vais un tout petit peu ici adoucir le milieu, Voilà, ici, donc, un mode Multiplier, à l'inverse du mode Normal où il ne se passe plus grand-chose puisque c'était une couleur que j'ai prélevée qui était ici et là, j’ai un effet d'assombrissement un peu plus visible. Alors ensuite, je vais créer un autre calque, et ici, je vais prélever une couleur un peu plus claire de mon personnage, et puis, je vais passer en mode Normal, voilà. Pour l'éclaircir, donc, là, on voit qu'il y a une petite lumière, et puis, on va tester différents modes de fusion. Donc, le mode Éclaircir. Le mode Éclaircir, c'est l'inverse du mode Assombrir, c.à.d que là, il va faire primer les pixels les plus clairs. Donc, l'endroit où le pixel de la couche de base est plus clair que ce que je viens d'appliquer, c'est lui qui prime, comme ici. Voilà, ensuite, on va tester le mode Écran. Alors, le mode Écran, il est assez intéressant pour nous. C'est un effet d'éclaircissement plus global, un petit peu semblable au mode Multiplier au niveau foncé. Tous les pixels du calque de base sont éclaircis avec une valeur médiane. Moi, pour l'instant, ça serait un mode de fusion qui conviendrait bien au visuel. On va tester Densité couleur –. C'est un petit peu plus floutant, c'est-à-dire que ça vient… commence à venir masquer les détails. Ça varie un petit peu la teinte. Ça augmente le contraste. Donc, ce n’est peut-être pas forcément ce que je voulais. On continue avec Densité linéaire –. Ici, on est un peu entre les deux, c'est-à-dire entre l'écran qui éclaire tout et entre la Densité couleur –. Donc, voilà. Le mode Luisance. Alors, le mode Luisance, c'est plutôt pour une lumière assez prononcée, assez vive, avec une espèce de surexposition, voire de brûlure de la lumière. Donc, c'est très bien pour quelques effets précis, ici. Par contre, pour quelques effets diffus, ça ne nous conviendra pas vraiment. Luisance douce. Alors, elle reste quand même assez vive, mais elle est un petit peu plus estompée sur ses contours. Voilà, ça peut nous évoquer une espèce de halo. Et puis, on va regarder aussi le mode Superposer. Donc, c'est un mélange des modes Multiplier et Écran. Donc, c'est pas mal. C'est un petit peu moins fort que le mode Écran. Le mode Superposer, dont on s'est servi tout à l'heure pour teinter les images en valeurs de gris. C'est-à-dire que ça respecte la luminosité globale qui reste inchangée. C'est ce qu'on a appliqué tout à l'heure sur les portraits ou le crapaud. Ça permet de teinter une image en valeurs, tout en respectant la pose de lumière qu'on avait précédemment établie. Alors, ensuite, on continue avec le mode Lumière douce. C'est presque proche du mode Écran, un petit peu plus doux, pas mal aussi. Je pense que c'est ce qu'on va peut-être conserver. Lumière crue, un petit peu plus couvrant. On va garder le mode Lumière douce. Voilà, je vois l'effet que ça procure. C'est ce qu'il nous fallait. Puis, je vais gommer un petit peu aussi cette fois-ci puisque j'ai pas sélectionné la partie sur laquelle il doit s'appliquer. Donc, je vais gommer la partie lumière qui dépasse de mon sujet. Et puis, voilà… Alors, je peux déjà aussi créer un groupe de calques que je vais nommer éclairage sur lesquels je vais faire glisser, hop, voilà, mon calque lumière, mon calque d'ombre. Comme ça, je peux vérifier l'apport de mes deux infos supplémentaires sur le sujet. Je vois que ça commence à souligner le volume de la façon qui a été souhaitée. Alors, on continue. On va s'intéresser un petit peu à la Lune et créer encore un nouveau calque. Je reprends mon aérographe. Je viens sélectionner la couleur de la Lune, et puis, en mode Normal, je viens agrandir un peu. Donc, pour l'instant, c'est simplement de la teinte avec, par contre, la faible opacité de l'aérographe sur ces contours qui donnent déjà un mélange. Et puis, on va aller tester les derniers modes de calques. Donc, le mode Teinte, hop ! On s'aperçoit que le mode Teinte, il prend la teinte du calque fusionné, ce qui modifie la teinte du calque de base. Donc, là, on a un mélange des deux qui donne une couleur pas très heureuse. Ça n'influe pas sur les degrés de luminosité. Par contre, ça va faire varier le spectre des couleurs. On continue avec le mode Saturation. Alors, lui, il prend la saturation du calque fusionné. Donc, ça modifie la teinte du calque de base, mais ça ne change pas les niveaux de luminosité. Et puis, voilà, les niveaux de couleurs. Alors, ici, ça prend la teinte du calque fusionné. Ça ressemble un petit peu à ce qu'on a vu avec le mode Teinte. Voyez, on ne voit pas trop de différences. Et puis, le mode Luminosité. Alors, là, cette option permet de modifier la luminosité sans modifier la couleur. Vous voyez que la couleur n'a pas vraiment changé. Par contre, ici, je reviens en mode Luisance. On voit que c'est très fort. Par contre, je pense que c'est celui qu'on va appliquer. J'efface. Je prends mon aérographe. Je vais baisser un petit peu la densité du flux et puis, je vais venir donner un peu à la Lune, on va dire, une lumière un peu plus vive que le jaune qui était jusqu'alors employé. Je vois que ça amène un petit peu de lumière. Maintenant, je vais me diriger vers la bibliothèque de pinceaux. Ici, il y a un jeu qui est disponible sur le site que je vous ai déposé dans le dossier jeu de brosses à inclure. Et puis, c'est un jeu qui est destiné aux effets d'eau. Donc, je vais prendre, par exemple, ce signal et puis, on va commencer, c'est un petit peu trop fin, à répercuter, un petit peu, de la brillance de la Lune sur l'eau. Alors, ce mode Luisance, il est lié au calque. Il y a aussi un jeu de brosses Luisance. Alors, elles contiennent elles-mêmes les propriétés de luisance, quel que soit le calque sur lequel elles s'incluent même si c'est un calque classique, on va tout de suite vérifier. Je vais créer un nouveau calque, cette fois-ci, en mode Normal. Voilà, c'est-à-dire qu'il est classique et je vais prendre mon petit feutre en mode Luisance. Et là, on voit qu'il y a une luminosité assez forte telle que je pourrais l'obtenir si je travaillais sur un calque Luisance, sauf que je suis sur un calque Normal parce que c'est le feutre qui contient cette propriété. Voyez, ils sont plusieurs. On peut faire des effets, mais qui ne conviennent pas vraiment au propos. Alors, ce calque-là, il est à part. Et puis bien sûr, je peux, si je veux, un petit peu le modifier et le rétrécir. C'est des particules on peut peut-être leur donner... voilà, une espèce de plus grand rayon de diffusion, un peu plus de déformation, et puis, je vais le poser là et on va valider. Voilà, ici, donc, du coup, dans mon groupe de calques éclairage sont contenues toutes les modifications. Vous voyez que ça a commencé à changer un petit peu la scène, et on peut ainsi ajouter, faire varier les lumières grâce au mode de fusion, tout en respectant son calque de base qui, lui, reste inchangé. Et on peut changer de mode de fusion si jamais on veut augmenter ou diminuer la lumière. Donc, voilà, un grand confort de travail et beaucoup de possibilités qui s'offrent à nous pour le mélange des calques.

Découvrir SketchBook Pro 2018

Faites de SketchBook Pro votre meilleur compagnon pour une pratique nourrie et variée du dessin. Apprenez à concevoir un visuel, des premières étapes jusqu'aux ajustements finaux.

3h34 (40 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
SketchBook Pro SketchBook Pro 2018
Spécial abonnés
Date de parution :21 août 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !