Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

L'essentiel de Photoshop CC 2015

Utiliser les masques d'écrêtage

Testez gratuitement nos 1337 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Après les masques de fusion et les masques vectoriels, voyez les masques d'écrêtage. Ils seront particulièrement utiles dans les mises en page pour limiter les images à une zone.
07:47

Transcription

Qu'est-ce qu'un masque d'écrêtage ? Nous allons voir, dans les différents calques, les possibilités que l'on a d'empiler des éléments les uns sur les autres. Et, éventuellement, la possibilité que l'on a d'intégrer sur un calque, un masque. En effet, si je prends un calque, comme celui-ci, et que je viens prendre un pinceau, et dessiner dessus nous allons voir que, ce que l'on dessine peut être limité par une zone. Si je fais, par exemple, un rectangle de sélection, je peux demander de créer, en cliquant sur ce point, un masque qui limite le dessin à cette zone. Ce masque s'appelle le masque d'écrêtage. On connaît également une autre fonctionnalité, je vais supprimer ce masque d'écrêtage, qui sera un autre type de masque, réalisé à partir d'éléments vectoriels, je me dirige donc sur ces formes vectorielles, qui sont positionnées ici, j'en choisis une, et je demande, ici, de ne pas créer une forme, mais un tracé. Si je crée ce tracé vectoriel, sous la forme d'une ellipse, ici, je vais pouvoir demander, en cliquant sur ce bouton, mais attention, en appuyant sur la touche Ctrl sur PC, ou Cmd sur Mac, pour en faire un masque vectoriel et je crée donc un masque vectoriel qui découpe l'image exactement. Ces deux types de masques sont des masques associés au calque lui-même. Ce ne sont pas les masques qui vont nous intéresser. Nous allons parler d'un autre type de masque, les masques d'écrêtage. Je supprime donc ce calque, et je vais repartir sur un autre aspect, le masque d'écrêtage. Tout d'abord, je vais préparer le masque en lui-même. Je vais donc prendre une forme, comme, par exemple, ce rectangle vectoriel et je vais venir me positionner sur les repères magnétiques pour définir exactement un rectangle. Mais plutôt que de le faire sous la forme d'un tracé, comme je viens de le faire, je vais lui demander, après l'avoir effacé, de le construire sous la forme d'une forme, véritablement. Je clique donc et je glisse pour créer cette forme. La couleur rouge va être remplacée par une couleur grise, moins visuelle, et je vais avoir créé une zone qui sera, à mes yeux, mon masque. Je vais d'ailleurs l'appeler Masque 1. Je vais pouvoir créer un calque au dessus, ce calque, si je dessine dessus, ce sera le cas si je prends ce pinceau, va me permettre effectivement de dessiner partout dans l'image. Le calque est positionné au dessus de l'élément qui va me servir de masque. Je peux, soit en demandant dans le menu Calques créer, ici, un nouveau masque d'écrêtage. Je peux également retenir le raccourcis clavier, ou encore, si je le souhaite, venir sur la ligne entre le masque et l'objet masqué, et appuyer sur la touche Alt. On retrouve donc, à ce moment-là, la possibilité de demander de créer, ou, au contraire, d'annuler le masque. Comme vous pouvez le constater, le travail effectué sur un calque va être limité, de par la petite flèche, ici en décalage, aux zones qui seront réellement opaques sur le masque du dessous. C'est donc le masque d'écrêtage. On va voir comment mettre cela en œuvre de façon significative, en installant des images sur un fichier. Pour cela, je vais donc créer, après avoir supprimé ce calque, un calque vierge immédiatement au dessus de mon masque ce calque-là, je vais lui donner le nom de Image 1, et je vais, avec mon raccourcis clavier, en l’occurrence, l'écrêter. Par commodité, je vais sélectionner ces deux calques et demander de les regrouper. Je peux le faire, soit en les glissant sur le bouton de création d'un groupe, soit encore en utilisant le raccourcis clavier Ctrl (ou Cmd) + G, ou encore, à travers le menu Calques, Associer les calques. Ils sont regroupés dans un groupe numéro 1, que je pourrais facilement dupliquer, en demandant de créer un nouveau calque, par copier, et que je pourrai renommer Groupe 2, et ainsi de suite, bien sûr, je vais prendre l'outil de déplacement pour demander que ce groupe se positionne sur le deuxième point, puis, je ferai avec mon raccourcis Ctrl (ou Cmd) + G, un troisième élément que je mettrai là, que je prendrai le temps de renommer et ainsi de suite. Nous allons pouvoir retrouver ces éléments, en demandant dans le menu Fichier, Ouvrir, ou encore, ici, en parcourant dans Bridge, où je vais retrouver le fichier préparé. Il suffit donc de le lancer, vous annulez cette opération, pour retrouver les différents groupes constituant, à la fois, le positionnement d'une image pour l'instant un calque vierge et dessous, un masque. Chacun de ces masques étant actif sur une zone. Nous allons voir maintenant comment se servir de ces masques de fusion pour positionner des images. Il suffit tout simplement de sélectionner le calque d'image pour y positionner une image en remplacement de l'image vierge présente. Je vais, pour cela, basculer dans Bridge et choisir la première image qui m'intéresse. Dans le menu Fichier, je peux demander de l'importer directement, dans Photoshop. L'image se trouve donc masquée directement, dans la zone que j'ai choisie. Il me suffit, alors, de prendre les points extérieurs pour redimensionner l'image, avec la touche Maj pour ne pas la déformer, et la positionner à l'endroit qui nous conviendra. Je fais en sorte de couvrir la totalité du rectangle, je peux la descendre, comme cela, avec les touches fléchées, et valider l'opération. On voit bien que l'image déborde largement de ce cadre, mais que le cadre sert bien de masque. Pour limiter le travail dans les calques, où on a finalement besoin d'ouvrir chacun des groupes, on va pouvoir demander de filtrer tous les calques qui contiennent des pixels. Et, je retrouve exclusivement les calques qui contiennent des pixels vierges, comme on peut le voir. Puisque, après avoir importé l'image, le fichier n'est plus un pixel, mais un objet dynamique, comme on peut le voir avec cette icône, montrant que l'image est intégrée dans le calque. Je re-filtre donc, et je retrouve, ici, chacun des masques, sur lesquels je vais pouvoir, après l'avoir sélectionné, retourner dans Bridge et demander d'importer l'autre image, et ainsi de suite. Cette opération pourrait être faite par un simple glissement, si vous aviez un écran à côté, ou si vous déplacez votre fenêtre pour le deuxième écran. Je continue en sélectionnant la troisième image, je rebascule dans Bridge, pour sélectionner la troisième image, et demander de l'importer. Voyez que lorsqu'on a préparé des masques, il est très simple de travailler rapidement dessus, en repositionnant les éléments comme on le souhaite. Je valide l'opération, avec un animal qui va un peu trop loin dans la dimension, je vais donc pouvoir revenir dessus, en le sélectionnant, à l'aide du bouton coché, je suis sûr de sélectionner le bon groupe, c'est bien le groupe 3. Je vais donc pouvoir, à tout moment, reprendre mon image et la retravailler, en demandant, par exemple Transformation manuelle, je vais donc la réduire légèrement je valide l'opération, et, ici, je vais demander de ne voir que cet élément, sans son masque. Donc je reviens entre les deux avec la touche Alt, je peux masquer, éventuellement, le groupe 2, qui me gêne un peu. Et je vais pouvoir, avec l'outil de sélection rapide, demander de re-sélectionner, ici, la corne de l'animal. Je désélectionne, je zoome un peu et je viens lui demander de sélectionner uniquement cette zone. Maintenant que j'ai sélectionné cette zone, je vais pouvoir créer un nouveau calque par copie de ce que je vois dans ce calque-là. J'ai donc créé une deuxième partie, la corne seule et je vais simplement demander de reprendre le masque d'origine, avec la touche Alt, pour limiter sa zone. On pourra donc constater, maintenant, que, sur cette image, et je vais ré-afficher la précédente, j'ai bien un groupe qui est constitué d'un calque montrant juste la corne, et au-dessous, l'image masquée. Ce groupe sera, bien sûr, mal positionné, je vais donc le repositionner au premier plan, pour qu'il vienne se mettre devant l'image suivante. Il vous suffit de renouveler l'opération pour importer les autres images.

L'essentiel de Photoshop CC 2015

Abordez les principes de l’image numérique pour comprendre son usage dans Photoshop. Parcourez ensuite l’interface, les panneaux, les outils, les calques, les masques, etc.

7h18 (93 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !