L'essentiel de Final Cut Pro X 10.3

Utiliser les instruments de mesure

Testez gratuitement nos 1271 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Mettez en pratique les principes de correction pour de la diffusion télévisée. Pour obtenir des résultats précis, vous utiliserez des instruments de mesure spécialisés.
10:17

Transcription

Parlons maintenant des méthodes pour mesurer réellement les valeurs numériques pour l'étalonnage. Donc, nous avons vu dans la vidéo précédente qu'il était possible d'analyser rapidement avec les yeux, la pertinence des couleurs ou de la luminosité. Mais cela n'est absolument pas précis, nous ne pouvons nous fier qu'aux instruments vidéo. Pour cela, nous allons en fin de compte changer ici, d'apparence et ouvrir ici l'inspecteur, et je vais rajouter en plus ici, dans Présentation, les instruments vidéo. Donc je clique ici. En fin de compte, il y a plusieurs instruments vidéo. Alors là, par défaut, celui qui s'est ouvert, c'est la luminance. Ici, j'ai deux menus. J'ai un menu qui est ici, et un menu qui est là. Donc, le menu qui est là-haut me permet d'afficher plusieurs zones dans l'écran. Par exemple, ici je peux partager cet écran-là avec deux appareils de mesure. D'ailleurs, vous remarquerez ici que quand je choisis « Fenêtre », « Espaces de travail », Il existe un espace de travail dédié aux couleurs et aux effets. Quand je clique dessus, il va simplement ouvrir mon navigateur d'effet ici, dont je n'ai pas besoin, d'ailleurs. Et il va ouvrir les quatre fenêtres pour m'afficher les quatre outils les plus utilisés. Vous voyez qu'il a sélectionné ça. Moi je préfère honnêtement y aller un par un. On ne va peut-être pas tous les faire. Nous étions ici à la luminance. Donc, c'est très simple, la toute première chose c'est la luminence qu'il faut analyser. Voici l'échelle de valeur de 0 à 100%. Alors cela va au-delà, ça va de 120 à -20 mais on avait dit que tout ce qui était aux alentours de 0, c'était du très sombre, voire du noir. Et tout ce qui était aux alentours de 100%, c'était du très clair, donc du blanc. Et tout ce qui était au milieu, c'était des valeurs de gris. Donc bien entendu, cet appareil de mesure-là, qui est un oscilloscope, me permet d'afficher seulement la luminance. Et celui, je l'atteins en cliquant sur ce bouton-là. Et je le choisis parmi trois types d'appareils de mesure. Donc, l'appareil de mesure Oscilloscope, qui va me donner accès au RGB Parade, à la luminance, etc. Au Vecteurscope, qui lui, va me permettre de mesurer la colorimétrie, Voilà. Et à l'histogramme, celui que souvent, les photographes utilisent, d'ailleurs, et qui va me donner une information sur la quantité de couleur par zone de lumière. Donc moi, celui que j'utilise majoritairement, c'est l'oscilloscope et dans l'oscilloscope, je sélectionne ici, « luminance ». Voilà, donc effectivement dans ce plan-là, je le vois bien, il est en effet très peu contrasté. C'est-à-dire que là, la valeur la plus basse atteint environ 25% et la valeur la plus haute, aux alentours de 75%. Donc ce que je vais faire là, c'est que je vais retourner dans mes effets. Vous voyez que je n'ai pas d'effet ici. Je pourrais parfaitement retourner dans mes menus, attraper ici l'étalonnage, mais ce que je vais faire, c'est que je vais simplement activer encore une fois ma petite palette des couleurs, mais cliquer cette fois-ci sur « Afficher les réglages couleurs ». Qu'est-ce que ça va faire ? Ça va simplement m'afficher cette petite fenêtre-là, ce qui ne veut pas dire que pour le moment, j'ai un effet. Ça va avoir pour effet de m'ouvrir cette palette-là, cette palette de réglage, là. Dès que je vais faire une modification quelconque, voyez, là, je vais me retrouver avec l'effet. Ça veut dire qu'il est possible de garder cette fenêtre-là active tout le temps et de passer d'un plan à l'autre. Il est possible de passer d'un plan à l'autre, comme ça, je clique dessus, ainsi de suite. Voilà, donc je garde toujours le curseur blanc sur l'image que je veux voir. Parce que si jamais mon curseur blanc est ici, je ne vais rien voir du tout, vu qu'en fin de compte, ce qui est altéré, c'est ce plan qui est sélectionné en jaune. Je clique ici. Et maintenant, je vois bien là-haut qu'il m'est possible d'agir sur d'une part, les hautes lumières. Alors ce qu'il faudrait faire, c'est ne jamais dépasser les 100%. On repère bien effectivement que là, on a un trait. D'ailleurs je vais augmenter ici un petit peu la luminosité de mon appareil mais en fait, ce trait-là, vous voyez qu'il est plat. Ça veut dire qu'il n'y a pas de détail, donc, il est déjà surexposé. Alors évidemment, il faut que je lui dise comment lire cet appareil-là. Pour le lire c'est très simple, c'est de gauche à droite. ou de droite à gauche, à vous de voir. En fin de compte, chaque ligne verticale sera représentée ici. Alors je vais le prendre sur ce plan-là, c'est plus simple déjà. J'annule les éventuels effets qui sont dessus. Voilà, de cette façon là, c'est assez rapide. Donc là, voyez que j'ai un triangle de ciel ici. Ce triangle de ciel est assez lumineux, donc théoriquement, je devrais le voir là-haut. Je le vois bien, il est ici. En plus ils sont sympas, ils me mettent de la couleur bleutée. Donc, je me rends bien compte que c'est ça. En effet, ce ciel-là remplit toute cette partie. Donc certes, c'est un triangle, mais en fait ce qu'il faut faire c'est le voir à partir d'en haut, comme s'il reflétait le signal sur le bas de notre échelle, voyez. Donc en fin de compte, on voit bien que le ciel est aux alentours de 75 à 80%. Si je monte ça, effectivement, il n'y a pas de souci. Il est possible de le faire, par contre il ne faut pas que je dépasse. Si je dépasse, vous le voyez, je perds toutes les données ici, ça devient un signal tout plat et je n'ai plus de forme. Donc là, ce n'est pas très important parce qu'il n'y a pas détail réellement dans le ciel. Il y aurait eu des nuages, par exemple, cela aurait été plus embêtant. Et effectivement, les basses lumières, donc toutes les parties sombres ici, sont en bas. Donc on pourrait estimer que la partie de l'image la plus sombre, c'est peut-être ce coin qui est ici, c'est-à-dire là, ou peut-être les petits points sombres qui se trouvent là, qui sont plutôt de ce côté-ci, à droite de mon interface. Donc maintenant, retour à ce plan-là, et je vais pouvoir commencer à monter un peu les hautes lumières et baisser les basses lumières. C'est vraiment ce premier réflexe que j'ai, que j'ai d'ailleurs eu sans utiliser forcément les appareils. Mais effectivement, c'est le premier réflexe, c'est rajouter du contraste. Donc, je peux visualiser rapidement comme ça, je vois que ce plan-là est bien exposé. Je sais, parce qu'on a des basses lumières qui sont proches de 0 et les hautes lumières qui sont proches de 100%. Pareil pour celui-ci. Pareil pour celui-ci, on pourrait peut-être un tout petit le descendre. Pareil pour celui-ci, effectivement, on pourrait assombrir un petit peu les basses lumières mais ça rendra peut-être le plan trop sombre. Et les deux autres, nous venons de les faire. Ce que je vais faire maintenant, c'est que je vais retourner sur l'image Askamedia, et on va regarder un petit peu ce que ça donne sur des plans que nous avons tournés. Donc là, typiquement, on le voit à l'image mais on voit tout de suite que ce plan-là est mal exposé. Donc, tout de suite, je vais monter les hautes lumières, baisser les basses lumières, et peut-être étaler un petit peu le signal à l'intérieur. Alors pas trop, parce qu'après on perd des données. Enfin tout ça, c'est une histoire de feeling aussi. Donc ça, c'est effectivement pour vous montrer cet appareil de mesure. Je vais aller voir ici, sur le fond vert, et je vais changer d'appareil de mesure. Je vais vous montrer ici le vecteurscope. En fait le vecteurscope m'indique des tendances colorimétriques de l'image. Il est assez difficile à utiliser cet appareil, parce qu'en fin de compte, il va comme l'oscilloscope, analyser l'intégralité de l'image. Là, clairement, il y a une grosse partie de mon image qui est verte. Ce qui explique qu'ici, j'ai une pointe verte qui se dirige vers le « green », la partie verte ici, le jaune, le rouge, le magenta, le bleu et le cyan. Et puis la partie qui est là, donc ce symbole qui est ici, c'est mon personnage qui est au milieu. Je vais retourner ici voir mon oscilloscope. Je me rends bien compte que mon personnage est assez bien corrigé. Il faut faire attention à une chose, c'est que là, il n'y a pas de haute lumière. Donc je pourrais très bien me dire : le visage qui est là, on va le mettre à 100%. Alors évidemment, ce n'est pas bon du tout parce qu'un visage n'est jamais à 100% de luminosité. Le visage est aux alentours de 60 à 70%. Donc là, il est à peu près ici, entre 50 et 60. Je pourrais peut-être monter un tout petit peu. Donc là, on est bien. Et je vois bien que le niveau de mon fond vert derrière, il est aux alentours de 50 à 60%. Donc ça, c'est un bon indice. Maintenant je vais vous parler d'un autre outil qui s'appelle le RGB Parade. Vous voyez que ce plan-là, il a clairement une dominante colorimétrique. Je dirais que c'est une dominante orangée. Alors je pourrais vite fait voir ce que Final Cut me propose ici, « Balance de couleurs ». Oui, clairement, il retire une dominante. C'est pas mal d'ailleurs, ce qu'il a fait. Donc je vais l'annuler. Pour l'annuler, je vais revenir ici. Et retirer ici la balance des couleurs, et puis je vais le faire à la main. Toute première chose que je vais faire, je vois ici que mon plan est bien exposé. D'accord, ce n'est pas en pleine lumière, je pourrais éventuellement monter un tout petit peu les hautes lumières. Voilà, mais il faut faire attention que le visage qui va se trouver par ici, ne soit pas trop lumineux. Ça, c'est une bonne chose. Deuxième chose, le fameux RGB Parade. Le fameux RGB Parade va montrer trois valeurs de luminance. Une pour les bleus, une pour les vertes et une pour les rouges. Et tout simplement, cet appareil-là va m'indiquer qu'il y a une dominante colorimétrique. Dans la haute partie du signal bleu, je vois qu'il y a moins d'informations que de signal vert et que de signal rouge. Je parle bien de la haute partie, au-delà de 75%. Donc tout simplement, ce que je vais faire, c'est que je vais revenir ici dans l'onglet Couleur, et je vais sélectionner les hautes lumières, parce que c'est de ça qu'il s'agit pour le moment. Et je vais rajouter du bleu. Regardez, je vais monter un peu vers le bleu, l'appareil de mesure sur la gauche, je me décale en même temps, pour faire en sorte qu'il y ait autant de rouge que de vert que de bleu, dans les hautes lumières. Et pareil en bas, dans les basses lumières. Autant de rouge que de vert que de bleu dans les basses lumières. Voilà, quelque chose dans ce style-là. Donc voilà, on peut dire que mon plan est neutralisé. C'est-à-dire que les blancs sont bien blancs, et les noirs, on va dire les parties sombres de l'image sont bien noires. Ce qui ne veut pas forcément dire que la teinte entière de mon image est correcte. Là, ce que je pourrais éventuellement faire, c'est rajouter un petit peu de saturation, par exemple. Peut-être rajouter un peu d'exposition aussi. Bien évidemment, tout dépendra du plan qu'il y a avant. Voyez celui-ci du coup, il est tout vert, ou tout sombre. Là, je pourrais refaire la même chose, mais je vois bien qu'au final les blancs sont assez corrects, ici. Je pourrais donc cliquer là-dessus, aller dans Couleur, monter un petit peu plus de bleu, pourquoi pas. Voyez que là, on a à peu près la même valeur dans les basses lumières, et on a la même valeur dans les hautes lumières pour les trois voies de couleur. Souvent ce que je fais, dans la Saturation je rajoute un peu de couleur, pour voir un peu ce que ça donne, et je vais peut-être l'exposer en affichant la luminance. Voilà, je vais peut-être l'exposer, je l'avais déjà fait, un petit peu plus, et peut-être gonfler un peu l'intérieur de mon signal. Voilà, donc évidemment, il va falloir que je compare. Voyez que ce n'est pas très loin. Je vais retirer ça. Voici donc la méthode que je vous conseille d'utiliser pour analyser et surtout corriger vos plans.

L'essentiel de Final Cut Pro X 10.3

Apprenez à utiliser les nombreuses fonctionnalités de Final Cut Pro. Passez en revue son interface, ainsi que l’importation, le montage, la correction colorimétrique et l’export.

5h58 (54 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Final Cut Pro Final Cut Pro X 10.3
Spécial abonnés
Date de parution :21 mars 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !