Les fondements de la couleur

Utiliser le noir et le blanc

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Vous devez considérer ces deux couleurs d'une façon spécifique. Elles sont les valeurs absolues en termes de luminosité, mais vont aussi être particulièrement utiles mélangées avec les autres.
04:03

Transcription

Parlons maintenant du noir et du blanc. Alors on peut ergoter, est-ce que le blanc et le noir sont des couleurs ou des absences de couleur, ou une trop grande présence de couleur concentrée ? En tant qu'artistes, ça ne nous intéresse pas. Après tout, on a des tubes de blanc, des tubes de noir, les couleurs blanche et noire existent. Elles agissent de façon simultanée, comme sur nos sympathiques petits pandas, en offrant le contraste maximum. Mais ce qui va nous intéresser ici, c'est comment les utiliser, mélangées aux autres couleurs. Parlons d'abord de l'utilisation du noir. Logiquement, un peintre ne mélange pas de noir à ses couleurs. Qu'est-ce qui se passe d'ailleurs sur certaines couleurs ? On va regarder dans cette aquarelle. On a du jaune ici et on voit que j'ai utilisé une couleur orange pour faire les ombres. Parce que, si j'utilise du noir, qu'est-ce qui va se passer au niveau du mélange entre le noir et le jaune ? Eh bien vous voyez, du noir plus du jaune, ça nous fait une espèce de vert, vraiment pas très élégant, ça ne fait pas du jaune foncé. C'est comme ça dans la réalité. Prenez un citron chez vous, mettez-le avec un éclairage latéral, regardez l'ombre. Vous n'allez pas avoir une couleur grise de ce type, vous allez avoir un brun, quelque chose en tout cas qui va rester chaud, puisque la base de la couleur est chaude. Une ombre, ça n'est pas du noir plus une couleur, une ombre, c'est une couleur qui devient plus foncée. Alors sur d'autres couleurs, rajouter du noir peut être moins choquant, comme vous le voyez sur l'orangé. Cela peut aider à avoir une couleur foncée, sans que ce soit quelque chose de très laid. Évidemment sur un gris, on va dire que ça colle à peu près bien, sur le bleu aussi. Mais de façon générale, voyez ici aussi dans cette illustration, dans une étape intermédiaire, vous voyez que pour faire l'ombre du tréteau en bois, j'ai plutôt choisi une couleur rouge foncé, que de rajouter du noir. Donc le noir est à utiliser vraiment de façon parcimonieuse, pour foncer une couleur, y compris vraiment avec les techniques traditionnelles, comme la gouache. Là je vous le montre sur informatique, mais c'est vraiment exactement la même chose avec l'aquarelle, la gouache ou l'acrylique. Inversement, le blanc ne connaît pas de restriction. Une fois que vous avez fait des couleurs, vous pouvez vraiment rajouter des couches de blanc plus ou moins fortement pour éclaircir vos tons. Vous allez, c'est certain, perdre en termes de contraste, mais on ne va pas avoir cet effet de salissure que procure presqu'à chaque fois le noir. Donc le blanc va vraiment être énormément à utiliser et d'ailleurs, dans les techniques traditionnelles, il est souvent sous-employé par les gens qui débutent en illustration. Il faut comprendre que le noir influence aussi les couleurs. Si on regarde cette illustration et qu'on enlève le calque où tout est noir, que vous fixez votre attention sur les fruits et légumes, évidemment ils sont plus lumineux, évidemment nous n'avons pas les mêmes contraste qu'à partir du moment où on va les cerner par un contour. Donc, dans l'illustration Genèse, on va le plus souvent remplacer le contour par un contour en couleur, voire même minimiser le contour. Et vous voyez qu'ici, il y a à chaque fois des couleurs qui sont différentes. Et je vais utiliser le même principe que pour les ombres en fait, c'est à dire que le contour qui concerne les cheveux, eh bien il est de la couleur des cheveux, plus foncé, le contour du pull rose, un rose un peu plus foncé, le contour du jean bleu, en bleu foncé, etc. Parce que voilà, en illustration Jeunesse, on est plus dans une approche "peinture", et dans une approche "peinture", on ne fait pas de contours noirs. Donc nous avons vu ici comment utiliser le noir et le blanc, soit tout seuls, soit en combinaison avec d'autres éléments colorés.

Les fondements de la couleur

Apprenez et maîtrisez les fondamentaux et les subtilités de l'utilisation de la couleur. Créez des ambiances, captez l’attention, ajoutez de nouvelles possibilités à vos créations.

2h58 (32 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
Spécial abonnés
Date de parution :30 nov. 2015

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !