Les fondements de l'e-mail marketing

Utiliser la newsletter

Testez gratuitement nos 1250 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Aidez-vous de la newsletter ! Avec la bonne fréquence, une bonne maquette et un contenu pertinent, elle est au cœœur de l'animation de la communauté autour de la marque.
04:34

Transcription

Le premier outil d’e-mail marketing qui va être un véritable moteur dans la relation client est la newsletter. La newsletter permet d'établir un contact direct et régulier avec les clients. Avec la newsletter, les axes d'amélioration sont dans un premier temps de considérer qu'il faut faire le bon envoi au bon moment. Alors quels sont les jours les plus intéressants pour envoyer une newsletter ? Généralement, on propose les Mardis, les Mercredis et les Jeudis. Le début et la fin de semaine sont des jours qui ne sont pas recommandés, soit parce que les gens se remettent au travail le lundi ou soit parce que le vendredi ils ont pour préoccupation principale la préparation de leur week-end. Ceci étant, il va falloir que vous mettiez en place des tests A/B pour déterminer quel va être le meilleur jour pour envoyer votre newsletter. Une fois que vous l'aurez déterminé, vous vous tiendrez à ce jour, il faudra appliquer le principe de régularité. On peut également se poser la question d'un envoi décalé le week-end, éventuellement le samedi ou le dimanche. Ensuite, la fréquence va être importante. Avec une fréquence qui est insuffisante, qui n'est pas la fréquence minimale requise, cette newsletter ne sera pas perçue comme telle et ne sera pas attendue. Bien entendu, cela dépend du type de communication que vous allez avoir. Est-ce que vous êtes en « business to consumer », c'est-à-dire : est-ce que vous vous adressez au grand public ou est-ce que vous êtes en « business to business », c'est-à-dire que vous vous adressez à des partenaires qui sont également des entreprises. On considère qu'une newsletter qui n'est pas envoyée à minima avec une fréquence de deux fois par mois n'est pas considérée réellement comme telle. Il faut donc veiller à une fréquence minimale Généralement, on travaille avec une fréquence d'une fois par semaine. Se pose également la question de la fréquence maximale, c'est-à-dire de la fréquence au-delà de laquelle vous allez importuner votre cible, vos destinataires. On peut très bien pratiquer un sondage sur sa clientèle, de manière à vérifier que nous ne dépassons pas la fréquence maximale. Et bien entendu, l'envoi régulier de la newsletter n'est pas le seul critère. Le critère fondamental est la pertinence des informations qui sont contenues dans cette newsletter. Donc, si vous avez une fréquence qui est trop importante, vous risquez d'avoir le problème d'envoyer une newsletter pour respecter cette fréquence et d'avoir un contenu de la newsletter qui ne soit pas toujours pertinent. Il faut donc que vous ayez une fréquence qui permet toujours l'apport de nouveautés et l'apport d'information qui vont intéresser votre cible On peut ensuite optimiser les newsletters. Nous avons ici un prototype d'une maquette de newsletter où vous voyez que l'on commence avec le logo, et puis l'identité de la société, on place un très beau visuel et puis trois articles, avec à droite une colonne de brèves et un contact. Alors on a également des boutons « Lire la suite », qui ne sont pas forcément très attractifs. Voyons comment nous allons pouvoir améliorer une newsletter de ce type. On va penser d'abord à installer un pré-header de manière à ce que en affichage mode liste, sur des périphériques mobiles comme un iPhone, ces deux lignes de pré-header pourront être vues à la suite de l'expéditeur et du sujet. On mettra également un lien de désabonnement en tête de la newsletter, ce qui va réduire la mise à la corbeille de votre newsletter et qui va réduire les possibilités de passer pour spammeurs. Ensuite on va pouvoir placer le titre de la newsletter et nous ne placerons pas de très grands visuels pour la bonne et simple raison qu'un visuel est peut-être très sympathique, mais il n'est pas forcément parlant, il n'est pas forcément porteur d'information. Nous commencerons avec un titre principal, un chapô, un visuel en regard et le bouton « Call to action » immédiatement en regard. Nous pouvons ensuite procéder à une mise en page de type modulaire, comme c'est le cas ici, avec deux articles complémentaires : ARTICLE 1 et ARTICLE 2, et puis des liens et éventuellement des icônes de socialisation qui renverront vers les pages de votre entreprise sur les réseaux sociaux. Donc vous voyez qu'on peut optimiser une newsletter en simplement changeant la structure de manière à mieux apporter des informations à hiérarchiser ces informations et à maximiser le « call to action ».

Les fondements de l'e-mail marketing

Déployez une stratégie marketing performante, basée sur l'e-mailing. Exploitez ce canal majeur de communication, tant en termes d'acquisition que de rétention de clientèle.

1h21 (26 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :20 avr. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !