L'essentiel de Final Cut Pro X 10.3

Utiliser la fenêtre d'importation

Testez gratuitement nos 1302 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Apprenez à créer une nouvelle bibliothèque. Ensuite, vous étudierez les différentes méthodes pour y importer des médias.
09:26

Transcription

Nous avons vu dans les vidéos précédentes les différentes fenêtres de l’interface de Final Cut. Il s’agit maintenant d’aborder l’étape d’importation. Petit état des lieux : nous avons actuellement dans notre interface de Final Cut, une bibliothèque qui s’appelle Importation et avec un événement qui a d’ailleurs la date du jour, que je vais tout de suite renommer : Clips Voilà, cet événement bien entendu est vide et cette bibliothèque également. Ce que je vais faire, c’est que je vais vous montrer deux méthodes d’importation. Pour ça, je vais masquer Final Cut et vous montrer effectivement les rushs que nous avons ici, ainsi d’ailleurs que la bibliothèque : Importation qui est enregistrée sur le bureau, comme vous pourrez le voir. Ici, j’ai des médias. Donc des éléments qui sont téléchargés d’internet, la qualité peut varier. Et nous avons ici, comme vous pourrez le remarquer, un dossier qui s’appelle Macaque et un dossier qui s’appelle Plage dans lesquels nous avons déjà des images. Et puis, j’ai certains rushs, je vais le faire devant vous, par exemple ces deux là, je vais directement en faisant : COMMANDE-I, rajouter un tag que j’ai déjà créé, qui s’appelle Trains. Voilà. Et nous verrons comment ces informations-là se verront dans Final Cut lors de l’importation. Autre petite information également : cette bibliothèque est vraiment vide, elle fait bien 190 kilos. On va dire qu’il n’y a rien dedans. C’est important parce que nous allons voir que ces images que vous avez ici peuvent être enregistrées soit à l’intérieur de la bibliothèque, dans la bibliothèque Importation, donc le poids va changer ou alors rester à leur emplacement, qui est accessoirement ce petit disque dur qui s’appelle MEDIA-A. Deux méthodes d’importation. La première qui d’ailleurs semble plaire à beaucoup de personnes, c’est le légendaire glisser-déposer. Donc je fais un COMMANDE-TABULATION avec mes quatre fichiers qui sont ici. Et je choisis de les poser sur, non pas la bibliothèque car vous remarquez ici qu’il n’est pas possible de la poser sur la bibliothèque mais on ne peut le faire que sur un événement. Vous remarquerez d’ailleurs ce petit PLUS vert qui apparait lorsque je dépose mes rushs sur cet événement. Et voilà, instantanément les rushs apparaissent dans ma timeline et je vais pouvoir travailler avec. L’autre méthode, c’est la fenêtre Importation. Cette fenêtre Importation va apparaitre lorsque je vais cliquer sur ce bouton ici ou bien en faisant un COMMANDE-I pour le raccourci ou alors clic-droit, Importer des médias Alors, cette fenêtre d’Importation se divise en trois parties. Le panneau de gauche où nous avons ici les disques durs de branchés ainsi que les favoris. Un des disques durs s’appelle le MEDIA-A, c’est celui dans lequel j’ai ma Sélection pour Import, vous voyez ? Le panneau du milieu qui va me permettre de visualiser ces images. Vous remarquez ici que j’ai simplement cliqué sur un rush et j’ai donc la possibilité de le survoler Et une troisième partie à droite qui, dans un premier temps ici, va m’indiquer l’emplacement d’enregistrement de ces images-là. Là, vous voyez que j’ai un événement qui s’appelle Clips mais si jamais j’en avais eu plusieurs, j’aurais parfaitement pu les sélectionner dans ce menu. En revanche, si l’événement n’existe pas je vais pouvoir le créer. Je vais le faire tout de suite ici. Clips_2. Donc lorsque je vais importer mes images, elles iront s’enregistrer dans un événement qui s’appelle Clips_2. En dessous, nous avons ici une phase très importante qui consiste à faire le choix entre Copier dans la bibliothèque et Conserver les fichiers à leur place Alors, les noms semblent assez clairs en effet. Copier dans la bibliothèque va permettre à Final Cut de copier l’intégralité des rushs dans le conteneur qu’est la bibliothèque sur le bureau. Ça veut dire que les rushs se retrouveront dupliqués au final. L’autre possibilité, ici, c’est Conserver les fichiers à leur place Effectivement, c’est assez clair c'est-à-dire que Final Cut n’importera pas les rushs au sein de la bibliothèque, c'est-à-dire qu’il ne les copiera pas physiquement au sein de la bibliothèque mais il ira pointer depuis la bibliothèque et l’interface Final Cut vers les rushs qui se trouvent accessoirement ici sur le MEDIA-A. Puis, en dessous nous avons ici deux éléments assez importants aussi qui s’appellent les Mots-clés. Alors, ce sont des mots-clés qui vont être créés À partir des tags du Finder. Vous vous souvenez que j’ai choisi un tag qui s’appelle Trains ou bien des mots-clés qui vont être créés à partir du nom des dossiers dans lesquels se trouvent les rushs. Donc de mémoire, c’est Macaque et Plage. Puis en dessous, nous avons ici, alors rapidement, des rôles. Il faut savoir que ce sont des Rôles audio en l’occurrence ici. Je n’ai pas d’audio dans ces rushs-là mais il est possible d’attribuer, on va dire semi-automatiquement à Final Cut, trois types de rôles audio : Dialogue, Effets et Musique. Voilà, c’est une sorte de classement bien entendu, nous verrons à quoi tout cela correspond, plus tard dans la formation. Puis, le Transcodage également. Donc très rapidement, ça va me permettre de choisir entre deux types de codecs, transcodages. Donc c’est transporter plus coder en même temps. Le premier va me transformer les codecs dans un codec qui s’appelle : l’ Apple ProRes 422. Autant dire qu’ici ça va être, certes optimisé, mais surtout lourd. Ça va prendre de la place. Et en bas, nous avons ici ce qu’on appelle le codec proxy qui est l’Apple ProRes Proxy et qui va donc être de moins bonne qualité visuelle mais suffisamment quand même mais surtout beaucoup moins lourd ça va prendre beaucoup moins de place. Et bien entendu, nous aborderons tout ça plus tard dans la formation. Et en dessous, nous avons une série de corrections et d’analyses automatiques qui peuvent être faites. Je vous avoue ne pas trop toucher pour le moment à tout ça mais en deux mots, nous avons ici la possibilité de faire une analyse de la balance des couleurs. Donc Final Cut va détecter s’il y a une dominante colorimétrique ou si les hautes lumières et les basses lumières sont dans des normes correctes de diffusion. Nous avons la possibilité de rechercher des personnes. Effectivement, Final Cut pourra voir s’il y a une, deux ou plus de personnes à l’image ainsi que la taille des plans : serrés, moyens ou larges. Et nous avons en dessous, ici, la partie analyse et surtout correction des problèmes audio. Tout ça, il faut y aller en délicatesse, avec beaucoup de prudence. Et nous verrons un petit peu comment cela fonctionne par la suite, dans la formation. Je vais donc sélectionner ici mes rushs. Vous voyez que je prends ici Plage, Macaque. Je vais d’ailleurs prendre tous les rushs en fin de compte. Voilà, vous avez vu, j’ai fait COMMANDE-A Faites bien attention à une chose : c’est de bien être à la racine du dossier, vous voyez ? Là, je suis revenu une étape en arrière, à la racine du disque A. Si ici je sélectionne COMMANDE-A, certes j’ai tous mes rushs qui se trouvent dans le bon dossier mais surtout tout ce que j’ai dans le disque. Donc faites bien attention à ça. C’est pour ça que j’aime bien double-cliquer dans le dossier pour pouvoir faire cette sélection ici, COMMANDE-A. Donc là, je peux cliquer maintenant sur Tout importer et les rushs iront se ranger dans un événement qui s’appelle Clips_2. Vous le voyez d’ailleurs ici. Tout de suite, on remarque ces petites lignes bleues ici, qui apparaissent qui sont en fin de compte la représentation visuelle d’un mot-clé sur un plan. Voilà à quoi ça ressemble, un mot-clé, donc nous avons ici le mot-clé Macaque qui correspond au nom du dossier, ainsi que le mot-clé Plage et le tag Trains. Bien entendu, il est possible de récupérer les rushs d’un événement et de les glisser dans un autre événement. Voyez, donc en fait ils sortent de l’événement Clips_2 et ils vont se ranger dans l’événement Clips. Et vous remarquerez d’ailleurs au passage que les mots-clés font le voyage également. Je vais donc pouvoir effacer cet événement-là et me concentrer sur ces images qui sont ici. Les mots-clés, nous allons bien entendu en reparler longuement par la suite. Sachez simplement qu’un mot-clé se représente grâce à cette petite ligne bleue que nous avons ici. Il nous reste simplement une petite vérification à faire. J’ai souvent l’habitude de faire un clic-droit sur un des rushs et lui demander de me l’afficher dans le Finder. Vous comprendrez très vite que ça va me permettre d’ouvrir directement ma bibliothèque car il n’est pas possible d’accéder à la bibliothèque directement à partir de là. Il faudrait pour cela faire un clic-droit, Afficher le contenu du paquet, chose que je vous déconseille de faire si vous ne savez pas parfaitement ce que vous faites au sein de cette bibliothèque-là. Quoiqu’il en soit, le fait de faire un clic-droit, Voir dans le Finder sur un des plans, va m’ouvrir cette bibliothèque-là. Ça reste quand même risqué malgré tout. Il faut vraiment savoir ce qu’on fait à l’intérieur de cette bibliothèque mais au moins je vais par ce biais-là vérifier ce qui se trouve à l’intérieur. Très simplement, on voit bien le cheminement : Importation, un dossier qui s’appelle Clips, ça nous rappelle d’ailleurs cet événement qui est là et dans Clips nous avons ici un dossier qui s’appelle Original Media, qui va peser 657 Mégas et donc théoriquement, je dis bien théoriquement, c’est le même poids que les rushs qui sont dans mon disque A. Vous voyez, COMMANDE-A : 657,7 Mégas. Donc c’est l’exacte copie des rushs qui se trouvaient sur le disque A, qui sont d’ailleurs toujours sur le disque A et qui ont été copiées, dupliquées une deuxième fois dans Original Media. Donc ça c’est assez important. Je vais refermer vite cette bibliothèque pour éviter de faire des bêtises et je retourne très rapidement dans mon Final Cut pour vous indiquer effectivement que lors de l’étape du glisser-déposer, nous avons ce petit PLUS vert qui apparait en dessous, qui m’indique que le rush va être copié dans la bibliothèque. En revanche, si je clique sur le bouton CONTRÔLE, nous avons ici une petite flèche recourbée qui ressemble à un alias, m’indiquant tout simplement que Final Cut va pointer vers ce rush et pas le dupliquer.

L'essentiel de Final Cut Pro X 10.3

Apprenez à utiliser les nombreuses fonctionnalités de Final Cut Pro. Passez en revue son interface, ainsi que l’importation, le montage, la correction colorimétrique et l’export.

5h58 (54 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Final Cut Pro Final Cut Pro X 10.3
Spécial abonnés
Date de parution :21 mars 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !