Les fondements des réseaux : Les protocoles et les outils CLI

Utiliser la commande ARP

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Passez de la théorie à la pratique avec la commande ARP sous Windows et sous Linux. Vous verrez de quelle manière elle affiche et modifie les tables de stockage d'adresses.
04:10

Transcription

Après avoir expliqué le fonctionnement en théorie du protocole ARP, nous allons examiner en pratique, son fonctionnement grâce à la ligne de commande. Sur mon poste Windows, je vais lancer mon invite de commande. Et je vais taper la commande arp -a. Qu’est-ce qu’on nous affiche ? En fait arp -a permet d’afficher le cache arp de ma machine. En effet, dans mon cache arp, j’ai la liste des adresses IP et des adresses MAC avec les machines avec qui j’ai communiquées récemment. Donc là, par exemple, on voit que j’ai communiqué avec l'adresse IP 192.68.88.2. Et j’ai dû émettre une requête arp, pour connaître son adresse MAC, qui est 00-50-56-F6-D4-99. J’ai une autre machine sur mon réseau, toujours mon serveur Ubuntu, avec l’adresse IP 192.168.88.168. Si je reviens sur ma table arp de Windows, je vois qu’il n’y a aucune correspondance. Effectivement ça fait plus de deux minutes que je n’ai pas parlé avec mon serveur. Je vais donc envoyer une requête ping sur mon serveur. afin de communiquer. Puis, il fonctionne. Regardons maintenant la table arp. Et là, vous voyez qu’une nouvelle entrée est apparue, la 88.68 qui correspond donc à mon serveur, à la machine Ubuntu, et notamment, mon adresse MAC, 00-05-29-00-93-C8. Il y a donc eu génération d’une requête arp. Alors, on va maintenant observer le phénomène. Mais cette fois, avec Wireshark, en faisant une capture de trame. Afin que le phénomène se reproduise, on va déjà effacer le cache arp, avec la commande arp -d. De nouveau l’afficher. Voilà, on voit que l’entrée n’est plus présente. Maintenant, je vais lancer ma capture de trame sur la carte réseau. Je vais même mettre un petit filtre arp. Voilà, c’est parti. Je reviens avec ma commande ping. Je vais au niveau de ma capture de trame. Et là, effectivement, je vais stopper ma capture, je m’aperçois effectivement qu’une requête arp a bien été générée. Alors, on va aller un peu plus en détail. Dans ma requête arp, en gros, Source, la machine, enfin plus précisément, l’adresse MAC de ma machine et à destination de tout le monde. C’est un Broadcast. Effectivement, à la base, je ne sais pas quelle est l’adresse MAC qui correspond à l’IP 88.68. Donc, j’envoie ça à tout le monde et j’attends une réponse de la machine concernée. D’ailleurs, Wireshark nous résume bien le protocole arp, en gros, qui a 192.108.88.168 demande 88.182. Qui a l’IP de ma machine Ubuntu demande ma machine. Et si on continue à regarder les trames, qu’est-ce qu’on a ici ? La réponse : 192.108.88.68 est à l’adresse MAC 00-0C-29-00-93-C8. Et là donc on s’aperçoit que'en fait, c'est ma machine Ubuntu qui répond à ma machine Windows. Donc, il y a bien eu génération d'une requête arp. Si on regarde le cache, voilà, on voit bien l’entrée qui est toujours dans le cache. Alors, il faut savoir que selon la version d’OS et l’OS sur lequel on travaille, les entrées dans la table arp ont une durée variable d’au moins deux minutes. Après, ça peut aller jusqu’à plusieurs minutes et parfois on peut même fixer, statiquement des entrées, donc ça sera des entrées statiques qui ont une durée de vie infinie. Si je reviens sur ma machine Linux, je peux aussi afficher la table arp, avec la même commande. Ça marche sur les deux systèmes. Et effectivement, ici on voit que donc, mon Windows qui est ici 192.168.88.182 a cette adresse MAC. Donc, dans mon cache arp, forcément de ma machine Ubuntu, j’ai effectivement la même correspondance même pour ma machine Windows. Dans cette vidéo, nous avons pu étudier le protocole ARP, par la pratique avec la commande arp en ligne de commande, qui fonctionne, et sous Windows, et sous Linux, via Wireshark. On a pu voir exactement ce qui se passait.

Les fondements des réseaux : Les protocoles et les outils CLI

Abordez les caractéristiques des protocoles tels que HTTP pour le web, SMTP pour la messagerie, etc. Découvrez également des outils en ligne de commande ou en mode graphique.

2h21 (37 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
Thématiques :
IT
Administration réseau
Spécial abonnés
Date de parution :27 juil. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !