Découvrir SketchBook Pro 2018

Utiliser la bibliothèque Copic

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Naviguez dans les nuanciers élaborés par Copic et retrouvez la gamme de teintes classées en collections.
07:31

Transcription

Alors, me voici en compagnie d'un dinosaure. Je vous attends pour le mettre en couleurs, en tout cas démarrer une mise en couleurs. Alors, à cet effet, j'ai préparé un calque d'encrage, donc noir et blanc en mode Multiplier. Le mode Multiplier, c'est-à-dire qu'il sera capable de laisser percevoir les couleurs qui seront derrière. Par exemple, si je prends la molette arrière-plan et mets un arrière-plan quelconque, on voit que toute la couleur est visible derrière tout le dessin. Je retourne au blanc. Donc, je vais créer un nouveau calque par pression du stylet sur l'arrière-plan. Voilà, ce sera donc quelques couleurs. Maintenant que je sais que je suis positionné dessus, je peux faire disparaître la fenêtre des calques et appeler la bibliothèque Copic de couleurs. Alors, la bibliothèque Copic la voici. Donc, contrairement à l'éditeur de couleurs, ici, pas de cercle chromatique, pas de molette à déplacer. Par contre, des jeux de couleurs déjà prédéfinis qui appellent les références des feutres à dessin Copic de marque professionnelle. Donc, ils sont classés par familles de teintes et ont deux onglets. L'illustration assez touffue, on va dire, et puis le design, même famille, mais plus ramassé, plus essentiel. Donc, on aura le choix à chaque fois entre la famille Illustration, assez étendue, et la famille Design, un petit peu plus réduite. Donc, ici, on retrouve toutes les gammes de bleus, les bleus violines, les bleus très froids, les bleus saturés, les bleus désaturés. Et nous, on va se diriger vers les gammes de verts et de kakis pour attaquer le travail rapidement d'entame de la couleur du dinosaure. Alors, à cet effet, j'ai épinglé ici une vue de feutres Copic, parce qu'il y a une particularité avec ce jeu de feutres et la bibliothèque, c'est ça. Alors, le jeu de feutres Copic, il est spécial, c'est-à-dire qu'il reprend vraiment, on va dire, le fonctionnement d'un feutre tel qu'on pourrait le trouver sur papier. Par exemple, là, je vais faire un petit essai. Je peux passer une couleur claire. Sur ma couleur claire, je peux passer une couleur un petit peu plus sombre. Après, par contre, si je retourne sur ma couleur claire, je n'ai pas de pouvoir de superposition, c'est-à-dire qu'on travaille sur des blancs de réserve, des zones de lumière qu'on aura préservées ou sur lesquelles il faudra revenir à la gomme. On ne pose pas de blancs, comme un feutre à pigments ne peut pas déposer de blanc puisque c'est de l'alcool teinté, ce n'est pas de la peinture. Donc, il n'y a pas le pouvoir de recouvrement. Ça fonctionne de la même façon avec les feutres Copic. Avec ce jeu de feutres s'active une fonctionnalité qui est ici, qui est le mélangeur sans couleurs, équivalent d'un blender, en langage-feutre, c'est-à-dire un feutre alcool sans pigments qui va nous servir d'espèce d'étalement, vous voyez de floutage. Ça va légèrement effacer. Ça va diluer comme si on passait de l'alcool pur. Si je prends un autre jeu de feutres ou une autre pointe, voyez que ce mélangeur-là se grise. Il ne répond que pour les feutres Copic. Donc, c'est un partenariat qui fait qu'on a une bibliothèque fournie et puis un ensemble de feutres, alors qui n'est pas énorme, mais qui reprend vraiment le toucher des feutres traditionnels. Ici, je prends la pointe large, et du coup je vais pouvoir commencer à me balader. J'ai ici une famille de teintes qui fait que je reste dans le même propos. Pas besoin de chercher beaucoup, beaucoup. Je peux m'orienter vers des teintes vertes. On peut aussi, bien évidemment, piquer ici un petit peu des endroits de rencontre, c'est-à-dire des lieux où vont se mêler deux teintes, une espèce de fin, voilà, et ainsi avoir une nouvelle teinte. Au fur et à mesure, je vais venir foncer un petit peu, réduire ma taille d'outil. La densité est déjà grande, et puis je vais prendre des couleurs un peu plus soutenues pour certaines zones. Et du coup, je peux mêler plusieurs teintes, mais qui auront été, on va dire, non pas prétriées, mais prérassemblées pour moi. C'est-à-dire que je sais que je cherche dans une direction bien précise et que cette direction-là, elle est balisée. Donc, en gros, ça me donne une trousse de feutres assez conséquente qui, si je devais en faire l'acquisition en papeterie, aurait un certain coût. Alors, évidemment, je n'ai pas l'odeur de l'alcool et pas le papier layout à frotter, mais par contre c'est vrai qu'on retrouve vraiment une sensation de feutres un peu traditionnels. Après, on peut remettre d'autres couleurs un petit peu par-dessus. Donc, on a un grand pouvoir de mélange. Ensuite, un petit coup de gomme. Alors, si je n'ai pas de gomme, soit je l'appelle par là, soit je retourne mon stylet. Et en retournant mon stylet, ma tablette, le stylet se transforme en gomme. Alors, c'est une gomme dure, par défaut. Donc, là, ça tombe bien, c'est ce que je voulais. Voilà, donc, il n'a pas fallu longtemps pour trouver une famille de couleurs qui convienne à la partie haute du dessin. Je vais vous dévoiler la partie basse, c'est un peu autre chose. C'est un Casimir. Donc, le Casimir, on se dirigerait plutôt vers cette famille-là, dans les orangés. Je vais gommer ici ce qui dépasse du vert, puisque je ne pourrai pas le recouvrir avec mon orange et que j'ai envie de travailler sur le même calque. Puis, je vais démarrer de la même façon avec un feutre à grosse section. Je vais prendre une couleur plutôt claire pour teinter le fond. Je dépasse parce qu'on perd moins de temps à gommer qu'à essayer d'être précis sur les contours du remplissage. Et puis, j'ai vraiment envie de retrouver cette sensation, non pas de barbouillage, mais de balayage. Voilà, j'ai mon fond. Maintenant, je vais chercher une teinte un peu plus soutenue. Je vais opter pour celle-ci, et puis je vais commencer à investir le centre, mon personnage. Voyez, ça va plutôt vite parce qu'on est encore une fois aidé et guidé dans notre choix de couleur. Si je dois rééclairer, je prends une gomme. Donc, là, en retournant mon stylet, j'ai une gomme dure. Ce que je voudrais, c'est une gomme douce. Alors, je peux très bien me retourner vers mon jeu de feutres de base, prendre la gomme douce et venir rééclairer comme ça un dessus de bras, une arête d'épine dorsale, le bout du museau qui est en lumière. Et puis en tournant mon stylet, j'ai la gomme dure, et puis je peux comme ça venir nettoyer mon dessin. Donc, voilà un travail qui se rapproche vraiment de celui qu'on peut ressentir en utilisant des feutres alcool. Je vous encourage à essayer vous-même votre propre colorisation sur l'encrage. On n'est pas limité bien sûr à la famille qui s'affiche. C'est-à-dire qu'ici l'ombrage est un petit peu saturé. Donc, on va peut-être se diriger vers les bruns, avoir quelque chose d'un petit peu plus, non pas terne, mais un petit peu moins lumineux, et venir ici obtenir des beaux dégradés et puis une teinte qui va être plus proche de l'ombre que de l'orange saturé. Et puis après, ici, ça me renvoie un ensemble de teintes qui peut convenir pour la suite du travail, pour certaines zones. Voilà, donc, il faut vraiment s'y promener et essayer, et puis utiliser sa gomme pour rééclairer, tiens, par exemple, ici, un petit coin d'œil, nettoyer les contours et surtout profiter de tout le travail qui a été fait pour nous préparer des palettes agréables à utiliser, simples d'accès et avec toutes les teintes qui correspondent à une belle harmonie colorée.

Découvrir SketchBook Pro 2018

Faites de SketchBook Pro votre meilleur compagnon pour une pratique nourrie et variée du dessin. Apprenez à concevoir un visuel, des premières étapes jusqu'aux ajustements finaux.

3h34 (40 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
SketchBook Pro SketchBook Pro 2018
Spécial abonnés
Votre/vos formateur(s) :
Date de parution :21 août 2017
Durée :3h34 (40 vidéos)

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !