Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

L'essentiel de Photoshop CC 2015

Utiliser des objets dynamiques liés ou incorporés

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Faire une mise en page avec des objets dynamiques permet de modifier sans perdre de qualité. Apprenez à faire la différence entre les objets dynamiques imbriqués et liés. La modification de l'original se voit dans tous les fichiers qui en dépendent.
07:24

Transcription

Nous allons essayer de constituer une carte postale à partir d'objets dynamiques. Pour cela, j'ai un document vierge, avec simplement un arrière-plan et quelques repères. Et je vais demander, dans le menu Fichier d'Importer et d'incorporer une image, ou encore, d'Importer et lier. Si je demande d'Importer et incorporer, on va retrouver un objet dynamique traditionnel. Je vais aller ici, dans le fichier des images, choisir cette image, que je vais positionner en fond. Notez qu'elle s'adapte exactement à mon document, mais qu'elle n'est pas à sa taille réelle, puisqu'elle est bien là, à 59,07%. Lorsqu'on importe une image en tant qu'objet dynamique, on la voit avec une croix dessus. Et dans un même temps, il l'ajuste précisément sur le document dans lequel on est. Si je valide l'opération, ici, je peux voir, à droite, qu'il ne s'agit pas d'un calque de pixels ordinaire, mais bien d'un objet dynamique, du fait du petit fichier qui l'accompagne. C'est-à-dire que l'image d'origine à taille 100%, a été incorporée dans ce calque. Si je devais, pour une raison ou une autre, agrandir cette image, je pourrais sans problèmes obtenir de la qualité, jusqu'à concurrence, évidemment, de 100%. Je vais demander également par le menu Fichier, d'Importer et incorporer un autre type de fichiers. Je vais lui demander, en l’occurrence, non pas de l'incorporer, mais de le lier. Si j'importe cet élément qui se trouve dans le dossier d'origine, c'est un mot : Afrique. Je fais deux clics dessus, et je le retrouve agrandit, également. Dans ce cas, il est beaucoup plus grand, et en qualité, il parait médiocre. Mais, ne vous inquiétez pas, dès que vous allez valider l'opération, il va s'améliorer. Et, vous pouvez sans problèmes le redimensionner. En l’occurrence, j'aurais pu le faire d'emblée, ou le faire après coup, avec ce raccourcis. Et positionner cet élément, à l'endroit qui me convient. Je le réduis et je le positionne ici. Aimanté par les repères, il se positionne précisément à l'endroit où je veux. Je prends la poignée, j'agrandis avec la touche Maj pour ne pas le déformer et le positionne à la dimension qui me convient. Je clique sur Valider, et l'opération est faite. Si l'on regarde ici les icônes, sur l'une, vous avez une petite page, qui montre bien que le fichier a été encapsulé dans le calque, l'original est bien dans ce fichier fond, et je peux toujours le rééditer par un double clic. Celui-ci est bien stocké ailleurs. Il y a un lien. Il n'est pas stocké dans le calque et particularité, puisqu'il a un lien, si je modifie l'original, il se modifiera automatiquement dans cette mise en page. D'ailleurs, si je crée une deuxième carte postale en faisant : Fichier, Nouveau, et que je viens m'inspirer de la carte postale que j'ai créée, je vais donc dérouler ce menu, jusqu'à retrouver ici, carte postale. C'est bien du fichier qui est ouvert que je m'inspire, pour récupérer son format, mais également ses repères. Si je valide, en effet, je retrouve exactement la même chose. Si je demande Fichier, Importer et lier, pour réimporter le même texte, eh bien, je vais le positionner, évidemment, où je veux, et le redimensionner sans problèmes, et même, éventuellement, en me mettant à l'extérieur, le pivoter. Si je valide cette opération, j'ai bien un fichier en référence situé ailleurs. Ce qui n'est pas la même chose que ce que l'on fait quand on demande Fichier, Importer et incorporer. Et là, je vais aller chercher d'autres images pour créer une autre carte postale. Par exemple, celle-ci, que je fais importer. A ce stade, vous ne pouvez pas sélectionner plusieurs images. Dans le menu Importation, vous ne pouvez en mettre qu'une seule. Une solution existe pourtant, c'est de se passer du menu Importation et d'aller tout simplement chercher les images sur le bureau. Ici, j'ai un dossier dans lequel elles sont contenues, je vais pouvoir sélectionner quelques images et les glisser. Je vais prendre, par exemple, ces deux fichiers, ou même, ces trois fichiers, cliquer et glisser sur mon plan de travail, et je retrouve bien une croix montrant que je suis en train de passer à un objet dynamique et la possibilité de le valider. Vous notez bien qu'elle s'est mise, ici, à 39% pour s'ajuster exactement à la partie de l'image sur laquelle on est. En voilà une, en voilà deux, en voilà trois, toutes les trois validées, comme des fichiers incorporés dans mon image. Je peux déplacer l'un et l'autre facilement, en les sélectionnant. Et, du fait que j'ai la flèche sélectionnée, ici, je sais que je sélectionne bien le fichier qui se trouve positionné ici. Je sais que je sélectionne bien le fichier qui se trouve juste sous mon curseur. Si je re-sélectionne ces trois calques, avec la touche Maj pour les sélectionner et que je demande de faire une transformation, je vais pouvoir transformer ces éléments. A l'aide de la touche Maj, pour ne pas déformer et de la touche Alt, pour partir du centre, si je le souhaite. Ce qui me permet d'intégrer ces éléments sur la carte postale. Je valide l'opération, je peux encore les déplacer et me servir des repères commentés qui me montrent bien que je suis parfaitement positionné au centre de la carte postale. Le calque contenant le mot Afrique se trouve en arrière-plan, je vais donc cliquer dessus et le glisser pour le remonter au premier plan. On a donc maintenant préparé une carte postale, je peux transformer cet élément, tout comme je vais pouvoir colorer l'arrière-plan. Je vais donc déjà commencer par transformer, avec le raccourcis clavier Cmd (ou Ctrl) + T, et pivoter cet élément, en le remettant tout simplement, à la valeur originale. Je valide et je peux venir déplacer cet élément si je le souhaite. Si je veux changer la couleur de fond, je peux le faire tout simplement, en remplissant ce calque d'arrière-plan. Je vais demander à ce qu'il devienne un calque, en cliquant sur le cadenas, et à travers le menu Effets, situé en bas du panneau Calques. Je vais lui demander, ici, de remplir à base d'une incrustation d'une couleur. Je choisis donc la couleur de mon choix et je vais pouvoir l'intégrer dans le fond de l'image. Si je le souhaite, je peux également venir la prendre en allant piocher à un endroit de l'image. La pipette me permet donc de sélectionner une couleur. et vous voyez que, immédiatement, je l'intègre bien dans le décor. Je vais partir de cette base, je vais simplement demander, ici, de jouer sur la saturation et la luminosité pour en modifier le comportement. Je clique sur OK et je valide. Les images qui sont présentes sous la forme d'objets dynamiques incorporés peuvent être modifiées par double clic, mais également celle qui est liée. Si je viens faire un double clic sur ce fichier, je m'aperçois que j'ai bien un fichier qui contient un calque de texte. Je vais venir ici faire une correction d'orthographe en prenant le T et je vais changer le nom Afrique en Africa. Je vais valider l'opération puis, demander ici, de le repositionner au centre de mon document. Voire même, de faire en sorte de rogner, les pixels inutiles, et je ré-obtiens ce fichier. Je vous rappelle que, dans les deux mises en page, c'est bien le mot Afrique, qui figure et que ce fichier est actuellement à un lien externe, que je viens d'ouvrir dans cette deuxième fenêtre. Si je demande de refermer cette fenêtre et d'enregistrer ce fichier, qui est positionné quelque part sur mon disque dur, je vois qu'il s'est remis à jour dans la première carte postale, mais également dans la deuxième. Les objets dynamiques sont tout à fait intéressants pour pouvoir être réédités, modifiés si nécessaire, mais être remis en place dans la mise en page qui elle, par les différentes manipulations, ne remettra jamais en cause l'original, de son côté. Pour ce qui est de l'objet dynamique distant représenté par le maillon de chaîne eh bien, le double clic la rééditera sous la forme du fichier original qui se met bien à jour immédiatement, aux différents endroits où il était employé.

L'essentiel de Photoshop CC 2015

Abordez les principes de l’image numérique pour comprendre son usage dans Photoshop. Parcourez ensuite l’interface, les panneaux, les outils, les calques, les masques, etc.

7h18 (93 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !