Excel 2016 : Analyse de données avec Power Query

Unir des tables ou des requêtes

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Dans cette séquence, vous découvrirez différents cas pratiques d'union de tables. Vous verrez que ceci s'applique également aux requêtes.
06:23

Transcription

Nous allons maintenant aborder un nouveau chapitre. Il s'agit de la consolidation des tables. Alors ce chapitre va être très bref, parce que à nouveau c'est une formation sur les fondamentaux, et on va se concentrer actuellement uniquement sur les 2 outils qui sont à ce jour Le premier outil, c'est comment faire une union de table, c'est-à-dire fusionner plusieurs tables ensemble, et le deuxième outil que l'on verra plus tard, c'est l'équivalent de RechercheV dans le monde Power Query, c'est-à-dire comment créer des liaisons entre les tables pour rapatrier des données d'une table à l'autre. Voyons comment procéder concernant le premier sujet, la fusion de table. Alors là je vais faire un cas particulier. Je pourrais fusionner ici toutes les tables que je veux, simplement, histoire de pratiquer des choses déjà vues, je vais réimporter des feuilles Excel, on va les renommer, et ensuite on va les fusionner. Et on va voir comment Power Query gère un petit piège que j'ai mis dans un des fichiers, enfin dans une des feuilles plutôt. Alors allons-y. Dans Power Query, on va dans Accueil, Nouvelle source, Fichier Excel, mais n'oubliez pas avec autre chose qu'Excel, et n'oubliez pas, parce que c'est important, je sais que je le répète, que on peut fusionner de l'Excel avec du CSV, avec du XML, il n'y a aucun souci, et dans les fichiers d'exercices dans le chapitre 04, vous avez un fichier qui s'appelle Archives_Append. Vous prenez ce fichier. Il a dedans, comme vous allez le voir dans quelques secondes, 3 feuilles et 3 tables. Vous allez dire que vous allez sélectionner plusieurs éléments, vous prenez ici les 3 tables, vous validez par Ok. Avant qu'on aille voir ce qu'il y a dedans, on va quand même les renommer, ça va pas nous prendre trop longtemps, selon la nomenclature Leszynski/Reddick qui est ici presque bonne. Mais Microsoft Power Query rajoute des chiffres à la fin des noms des tableaux qu'il y a dans le fichier Excel. Comme ça, on enlève ce chiffre 1 2 3 qui est à la fin, comme ceci. Ça, ce 78, 79, 80, que vous voyez, ce sont des années. Donc en fait, ce sont des archives de données Maintenant, regardons le contenu de ces trois tableaux. On a donc ici un tableau avec des numéros de sortie, des numéros d'identifiant de vendeurs, des numéros d'identifiant de clients, des noms d'articles, des unités vendues, le type de paiement, en fait c'est carte de visa ou cash, une date de sortie de l'article du stock. Pour la table Sortie 79, on voit, regardez les colonnes, que ce sont les mêmes. L'ordre est d'ailleurs aussi le même, et dans la table 80, on a les mêmes colonnes, simplement à la fin, il y a une colonne qui s'appelle Différentiel, où j'ai fait exprès de mettre Delta/Delta. Le but, ça va être de voir comment Power Query gère le fait qu'il y a eh bien une colonne en plus. Sachez que j'aurais pu mettre également cette colonne ailleurs qu'à la fin, ça aurait rajouter une complication, mais on ne peut pas faire trop de complications non plus, vu que c'est une formation de fondamentaux. Alors allons-y, voyons comment fusionner tout ça. Donc pour fusionner, on peut le faire depuis l'interface Excel ou depuis l'interface Power Query. Vous avez remarqué depuis le temps que j'ai tendance à tout faire dans Power Query lui-même, je trouve ça plus rationnel, et là si on regarde, on a dans Accueil, ici un groupe Combiner. Et on a un bouton Fusionner des requêtes et un bouton Ajouter des requêtes. Donc sachez que on pourrait se dire que la traduction de l'anglais au français est vraiment mauvaise, parce que le fait de prendre ces 3 tables et d'en faire qu'une seule, c'est non pas l'option Fusionner, c'est l'option Ajouter. D'ailleurs, il suffit de regarder l'icône, et si on regarde la description, c'est marqué Ajouter cette requête à une autre requête dans ce classeur. Donc malheureusement, la traduction est très mauvaise, il est probable que dans un avenir proche, Microsoft change les noms des 2 boutons, c'est-à-dire que Fusionner des requêtes vienne à s'appeler Lier les requêtes, et que Ajouter des requêtes vienne à s'appeler Fusion ou union de requêtes. Maintenant là, on voit une petite flèche noire. On peut ajouter des requêtes, donc ça va fusionner et mettre dans une seule table les requêtes que l'on veut, mais par contre ça va les fusionner dans une des requêtes existantes, c'est-à-dire l'archive 78, 79 ou 80, ce que je ne veux pas. Je veux une nouvelle requête qui prenne ces 3 tables. On va prendre l'option, qui est d'ailleurs la plus courante dans les entreprises et administrations à ce jour de mon expérience, d'ajouter les requêtes comme étant nouvelles. Il y a un assistant qui apparaît et qui dit combien de tables voulez-vous fusionner, 2 ou Au moins 3 tables ? En fait Au moins trois tables, ça veut dire plus que deux. Et puis ici, on voit qu'il a déjà pris donc tbl_XLSSorties80. On peut tout à fait l'enlever si psychologiquement, ça vous dérange, et on peut aller prendre ici donc les tables. Donc on peut les prendre une par une, on peut en sélectionner plusieurs d'un coup, il n'y a aucun problème. On peut également changer l'ordre du résultat de la fusion, on fait un OK. On remarque qu'il a créé une nouvelle requête. Ici on remarque que la fusion s'est parfaitement effectuée et que le différentiel, eh bien il a gardé la colonne. Simplement pour les lignes où il n'y a pas de correspondance, il a rajouté nul/nul/nul. Voilà, donc on voit qu'en fait il gère comme le ferait probablement un humain lambda. Bon là, on peut se débarrasser de cette colonne en faisant un Supprimer, si on a envie de s'en débarrasser. Là, ici, on va renommer cette requête, et attention selon la nomenclature de Leszynski/Reddick, ça c'est une vraie requête, même si je sais que tout s'appelle requête ici, ça c'est vraiment une vraie requête, parce qu'elle prend des tables pour créer quelque chose qui virtuellement n'existe pas en tant que table. La tradition c'est donc de la renommer query, ça veut dire requête en anglais donc qry, et ensuite de mettre _Fusion. Normalement on met les noms en anglais, ArchivesSorties. Alors ce qui est dommage, c'est que Microsoft différent entre les requêtes et les tables importées. Il devrait le faire mais peut-être que ce sera fait à l'avenir. En tout cas, voilà concernant ce sujet concernant que ce que je vous montre, faut que cela aille qui datent de 1978, 1979, 1980. ne fait pas un symbole, donc vous voyez l'icône qui est ici, une requête de combinaisons.

Excel 2016 : Analyse de données avec Power Query

Analysez des données avec Excel 2016 et Power Query. Apprenez à importer, consolider, lier, nettoyer, fusionner ou scinder des données provenant de différentes sources.

3h00 (34 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :8 sept. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !