Windows Server 2016 : La gestion des fichiers et du stockage

Travailler avec les pools et les espaces de stockage

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Les pools et les espaces de stockage permettent de regrouper plusieurs disques physiques en un ou plusieurs disques logiques. Découvrez comment créer et gérer des disques logiques dans Windows Server 2016.
08:47

Transcription

Les pools et les espaces de stockage permettent de regrouper plusieurs disques physiques en un ou plusieurs disques logiques. Plusieurs avantages à ça : la possibilité premièrement de constituer un disque de très grande taille à partir de plusieurs disques plus petits. Et Windows, lui, va se charger tout simplement de répartir l'ensemble des données sur les différents disques physiques sans que vous ayez à vous en soucier ou à vous soucier de l'emplacement final des données, quelque part. Autre intérêt et non des moindres, c'est de pouvoir mettre en place un système logiciel de protection de données. Comme plusieurs disques physiques sont utilisés, eh bien Windows est en mesure de dupliquer les données de l'un à l'autre afin de pouvoir tout simplement les récupérer en cas de panne de l'un des disques, et de permettre un système de continuer à fonctionner même suite à une panne matérielle. C'est ce qu'on appelle la résilience. Donc pour ça, je vais utiliser tout simplement ici la console Gestionnaire de serveur pour accéder à l'ensemble des informations disques et pools de stockage de ma machine. Donc ici au niveau du rôle Services de fichiers et de stockage, je retrouve donc ici mes pools de stockage. Donc par défaut Windows crée un premier pool qui s'appelle primordial, qui est le pool par défaut. Et moi je vais créer un nouveau pool de stockage, ici. Donc je lance l'Assistant de création de Nouveau pool de stockage, Suivants. Première étape, c'est déjà de lui donner un nom. Alors je vais l'appeler PoolStockage01. Le serveur ici sur lequel je vais créer ce pool. Suivant. Et maintenant je vais pouvoir sélectionner tout simplement quels sont les disques physiques qui vont appartenir tout simplement à ce nouveau pool de stockage. Alors soit je sélectionne tous les disques, soit je sélectionne uniquement les disques qui m'intéressent ou dont j'ai besoin. Voilà, moi je vais prendre ici tous mes disques. Et pour chaque disque, je vais même pouvoir déterminer ce qu'on appelle l'affectation, c'est-à-dire : soit je laisse en mode automatique et à ce moment-là Windows va se charger tout simplement de gérer ce disque par rapport aux nouveaux espaces de stockage que je vais créer après, plus tard. Soit je dis que ce disque est en attente, c'est-à-dire qu'il est en échange à chaud, et que si jamais je perd l'un des autres disques, quelque part, physiques, eh bien je vais pouvoir utiliser ce disque qui ne sera pas pour l'instant utilisé, mais qui sera capable de reprendre en fait l'ensemble des données du disque qui aura été perdu. Ou alors en mode manuel, et c'est moi qui vais décider tout simplement de l'affectation, plus tard, de ce disque et comment il va le gérer. Donc là je vais tout laisser en automatique. Suivant. Et je vais me retrouver donc ici avec une capacité de 119 Go. Six fois 20 Go, parce que chaque disque que j'avais précédemment faisait 20 Go. Donc 6 x 20 Go = 120 Go. Mais, comme il y a toujours un peu moins de données parce qu'il va y avoir le formatage etc, ici je n'ai plus qu'à cliquer sur Créer. Donc ici l'assistant va donc créer le nouveau pool. Ici, voilà, c'est terminé. Fermer. Et je vais retrouver ici mon nouveau pool de stockage. Et dans ce pool de stockage, eh bien je vais retrouver l'ensemble des disques physiques qui sont membres en fait de ce nouveau pool de stockage. Et maintenant je vais pouvoir créer tout simplement eh bien des disques virtuels. Un pool en fait est un regroupement - comme une grappe de raisin - un pool est également l'agrégation de plusieurs disques physiques en un seul disque logique. Donc pour le système en fait, ce qu'il voit actuellement, c'est ça. C'est le pool de stockage qui a une capacité de 116 Go. Donc il me reste 114 Go de libres, et ce pool va me permettre de créer maintenant ensuite mes espaces de stockage. Les espaces de stockage sont donc une section du pool de stockage qui aura sa propre lettre de lecteur, bien sûr, dans l'explorateur Windows, et qui permet de mettre en œuvre notamment les fonctionnalités de haute disponibilité de données. Comme je vous le disais en introduction, les pools et les espaces de stockage ont donc cet avantage de pouvoir survivre - entre guillemets - à la panne d'un ou même de plusieurs disques, en fonction attention de la stratégie de résilience que vous avez utilisée pour créer les espaces de stockage, comme par exemple créer des stockages en mode miroir double, en mode miroir triple, en mode parité, ou alors en mode simple, c'est-à-dire sans aucune résilience. Donc maintenant que j'ai créé ici mon pool de stockage, eh bien je vais créer un nouveau disque virtuel qui va me permettre de créer un espace de stockage. Donc j'ai un assistant, ici, donc je sélectionne le pool à partir duquel je veux créer ce nouvel espace de stockage. Et cet assistant va me permettre de créer, alors Nouveau disque virtuel, alors on va l'appeler VDisk01. Suivant. Est-ce que j'active la reconnaissance des boîtiers ? Non ça ne m'intéresse pas, c'est des fonctionnalités ???. Et maintenant, je vais pouvoir surtout sélectionner la disposition de stockage. Soit en mode miroir, soit en mode parité, soir en mode simple. Si je crée par exemple disque virtuel, donc un espace de stockage en mode simple. Suivant. Comme c'est un disque virtuel qui va représenter quelque part un disque logique, je peux sélectionner le type d'approvisionnement. Soit fin, soit fixe, c'est à dire qu'on va pouvoir utiliser l'espace du pool de stockage dont la taille est identique à celle du volume, ou alors j'utilise ici l'espace nécessaire sur le pool pouvant atteindre la capacité totale du volume. Donc moi je vais le laisser en mode fixe. Suivant. Et maintenant, je vais pouvoir spécifier la taille. Donc on va lui créer par exemple 10 Go. Suivant. Donc je vais créer 10 Go dans mon pool qui lui m'offre ici 114 Go de libres. Créer. Et donc mon disque dur virtuel est créé, et maintenant j'ai créé ce disque dur virtuel, je n'ai plus qu'à faire quoi ? À créer un nouveau volume, tout simplement. Donc Fermer. Et maintenant j'ai l'assistant ici, qui me permet sur mon Disque 7, qui est bien mon disque virtuel qui appartient à mon pool, de créer un volume. Donc 12 Go, la lettre, eh bien on va l'appeler H. On va lui donner un joli label. VDisk - alors comme c'est un disque simple on va l'appeler - Simple01. Suivant. Créer. Et le système va donc créer ce nouveau volume dans ce disque logique virtuel dans mon pool de stockage que j'ai créé précédemment. Donc je peux venir faire Fermer. Si j'ouvre ici maintenant mon explorateur, je retrouve quoi ? Eh bien ici mon nouveau volume qui fait bien 12 Go, et qui a la lettre que j'ai spécifiée avec le label que j'ai spécifié. Donc voilà déjà comment créer un volume simple. Maintenant si je crée un volume un petit peu plus complexe, donc Nouveau disque dur virtuel, ici, toujours sur le même pool. Suivant. Donc on va l'appeler VDisk01 - et on va l'appeler par parité. Suivant, toujours pas, et là on va mettre en mode parité. C'est-à-dire que, ici, je vais créer en fait un volume - alors toujours le même type d'approvisionnement - un disque logique virtuel qui va me permettre de mettre en place tout simplement la résilience via la parité de données. Donc là c'est pareil, je vais lui prendre 20 Go. Donc 20 Go en type face en mode parité, et sur le pool que j'ai créé précédemment, encore une fois, sur lequel il me reste là pour l'instant 102 Go maintenant. Créer. Donc le système va créer encore une fois le disque virtuel, et je vais pouvoir venir créer dans ce disque virtuel le volume. Suivant. Alors taille globale, oui. Je vais lui affecter la lettre P, pour parité. Suivant. Et on va lui donner un joli label, histoire de le reconnaître dans l'explorateur. Suivant. Je vais créer encore une fois ce volume dans ce nouveau disque logique, en fait, qui est un disque virtuel. Et maintenant, dans mon explorateur, le temps que l'assistant se termine, je devrais voir apparaître tout simplement mon nouveau volume qui est là, qui fait bien 20 Go, et qui a bien le label que j'ai spécifié. Donc si je reprends ici mon assistant. Fermer. Mon gestionnaire de serveur, eh bien je retrouve dans mon pool de stockage, ici que j'ai créé précédemment, qui contient l'ensemble ici de ces disques physiques, eh bien je retrouve un disque virtuel qui est en mode simple, un disque virtuel qui est en mode parité, et dans mes volumes, eh bien je vais retrouver tout simplement mes volumes créés sur l'ensemble des disques logiques qui appartiennent au pool de stockage initial que j'ai créé.

Windows Server 2016 : La gestion des fichiers et du stockage

Maîtrisez les fondamentaux pour activer les services avancés dans un environnement d'entreprise Windows Server. Configurez des services avancés tels que NFS, les quotas, etc.

2h06 (23 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :21 juin 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !