Photoshop CC 2017 pour les photographes

Traiter les images avec le filtre Camera Raw

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Aucun réglage de Photoshop n'égale le filtre Camera Raw. Retournez dans Camera Raw à tout moment, reprenez le traitement de l'image originale, et profitez de la latitude de correction la plus étendue possible, dans un flux non-destructif.
05:23

Transcription

Les réglages accessibles avec le menu « ImageRéglages » sont nombreux et sont tous des réglages qui affectent directement les pixels sur lesquels on travaille sur des calques. Il faut savoir que pour la plupart d'entre eux, ils sont là depuis le début de Photoshop ou presque, ou sont venus compléter progressivement pour en arriver au résultat actuel. Mais il est très rare que des menus disparaissent lorsque d'autres, plus intéressants, apparaissent. Par exemple, Camera Raw, qui est un mode de développement des fichiers Raw, est apparu au départ pour ce seul but mais, depuis, a pris en compte énormément de réglages dans les images. Il était dommage de s'en passer. Mais pourtant, il nous arrive d'ouvrir dans Photoshop des fichiers déjà développés au format JPEG ou au format GIF par exemple. Eh bien, nous allons pouvoir corriger les images en s'appuyant sur un filtre Camera Raw. Certes, le réglage n'aura pas lieu dans le menu « Réglages », mais dans le menu « Filtre ». « Filtre Camera Raw » reprendra l'essentiel de Camera Raw, applicable à des images déjà développées. On retrouve donc une interface totalement différente. Nous ne sommes plus dans Photoshop, nous sommes bel et bien dans Camera Raw. Dans Camera Raw, on va pouvoir faire plein de choses, comme gérer la « Balance des blancs », par exemple. Ce qu'on peut faire avec la pipette en allant cliquer sur un endroit qui devrait être gris neutre à nos yeux, on va pouvoir jouer sur l'« Exposition » soit avec le curseur, soit directement sur l'histogramme en cliquant dans la zone qui montre la zone d'« Exposition », c'est-à-dire la zone centrale. Sinon, vous pouvez voir à côté affichés « Tons foncés », « Noirs » ou encore « Tons clairs » ou « Blancs ». Si je me mets sur la partie centrale et que je glisse vers la droite, je demande donc à l'histogramme de se déplacer dans cet esprit, ce qui me permet de surexposer l'image. Ici, je vois juste en dessous que je la surexpose de 0,4 diaphragme. Maintenant que l'image a été surexposée, donc, compensant une sous-exposition de départ, je peux jouer également sur des aspects comme les « Tons foncés », où je peux demander de surexposer les zones les plus sombres de l'image sans affecter les zones claires. On retrouve donc des réglages qu'on a pu effectuer avec « Tons clairs » et « Tons foncés », un filtre dédié directement dans Camera Raw. On retrouve des réglages qu'on aurait pu effectuer comme l'« Exposition » avec le menu d'application d'« Exposition ». On retrouve également la notion de « Contraste ». Eh bien, tous ces réglages sont regroupés dans Camera Raw et plus encore puisqu'on retrouvera également des réglages comme la « Clarté », par exemple. La « Vibrance » et la « Saturation » existent également dans d'autres menus. On a donc bien regroupé ici tout ce qu'il faut pour faire, en un temps record, une amélioration d'image. Je ne peux donc que vous conseiller d'une part, de passer par Camera Raw au départ, en utilisant Lightroom ou Bridge, ou même en ouvrant des fichiers Raw dans Photoshop, ou en ouvrant aussi des fichiers qui sont déjà développés, mais en passant par l'interface Camera Raw pour avoir accès à ces réglages Sinon, comme vous le voyez ici, en appelant ce filtre après coup, on peut arriver à l'ensemble des réglages. Nous avons vu ici des réglages de base ; mais bien entendu, se cachent derrière des réglages de « Courbe », des réglages de « Détail » pour la « Netteté », pour la gestion du bruit dans les images à haute sensibilité, des réglages de « Teinte », de « Saturation » et de « Luminance » regroupant également des réglages qu'on a pu voir auparavant, des réglages pour faire des virages partiels qui sont indéniablement capables de faire des choses intéressantes dans les récupérations de bascule couleur ou tout simplement, de faire des images en Sépia, par exemple. On retrouvera également la possibilité de mettre bien sûr des images en « Niveaux de gris » avec tous les réglages disponibles, et plus encore, même que ce que l'on a proposé dans Photoshop. Et enfin, des choses aussi importantes que le réglage de la « frange », et maintenant, la fonction « Upright » qui existait auparavant dans ce module mais qui était déplacé à travers l'outil correspondant qui va permettre, par exemple en un clic, de redresser toutes les perspectives. On va donc, comme vous pouvez le constater avec ce filtre qui est à la fois un outil de réglage mais également un filtre, par exemple, de redressement sur l'image comme on le voit ici, pouvoir réaliser énormément de choses pour améliorer nos images. Il y aura également des effets avec, entre autres, la possibilité de gérer le « Vignetage », ou même de corriger une notion de « voile ». Par exemple, ici, une image qui manquerait de pêche peut reprendre de la pêche par ce biais également. L'ensemble de ces réglages est donc disponible à travers un unique filtre Photoshop et non par réglage mais qui, comme vous pouvez le constater, permet de faire de nombreux réglages. Et le tout dans une interface qui permet de tout faire au même endroit. On retrouve en plus des outils pour travailler localement comme celui-ci, pour retoucher, par exemple, des poussières de capteur. Il sera intéressant pour travailler sur des points bien définis. Il ne compensera pas les outils de Photoshop par ailleurs non plus, bien entendu, tout comme l'outil « Œil rouge ». Par contre, et de façon très pratique, on pourrait également travailler avec un « Pinceau » de retouche, un « Filtre gradué » ou un « Filtre radial » pour effectuer des réglages spécifiquement sur certaines zones. Par exemple, je vais prendre ici le « Filtre radial », cliquer et glisser pour définir une zone. Dans cette zone, j'utiliserai un réglage particulier. En l'occurrence, ce réglage met en œuvre un changement de « Température » de couleur, un changement d'« Exposition », un changement de « Clarté » que je remets à 0 en faisant un double-clic sur le triangle. On retrouve bien ici un réglage qui va nous permettre de faire localement dans la zone, zone peinte avec le « Pinceau », zone définie sous la forme d'un dégradé linéaire ou d'un dégradé radial, eh bien, différents critères comme par exemple, l'« Exposition » pour surexposer une zone, la notion de « Contraste », ou bref, tous les critères qu'on a pu voir jusque-là pour mettre en avant une zone d'image, par exemple, si on le souhaite. Le changement de « Température » de couleur également pour donner un aspect un peu plus chaud sur une zone. Voilà donc comment on retrouve, dans un menu complet, la possibilité de transformer nos images de façon extrêmement efficace. Vous pouvez le constater en faisant « Ctrl+Z » pour voir le avant et le après.

Photoshop CC 2017 pour les photographes

Découvrez les fonctionnalités spécifiques à la correction d'images avec Photoshop. Utilisez Camera Raw, configurez votre espace de travail, réalisez des sélections, etc.

8h05 (101 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :18 janv. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !