Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

Créer un gestionnaire de collections avec Symfony3

Stocker et récupérer des informations en session

Testez gratuitement nos 1344 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Vous allez pouvoir placer tout ce qui vous intéresse en sessions. Mais comment récupérer ces informations ? Voyez comment travailler la session dans une action, dans un template et partout où vous en auriez besoin.
05:26

Transcription

Pour maintenant qu'on a un objet de session il serait peut-être le temps de voir ce qu'on peut faire avec. Concrètement cet objet de session va nous permettre de stocker de l’information. Ça agit comme un espèce de sac dans lequel on va pouvoir placer des infos. Pour ça vous aller utiliser « set » et vous aller pouvoir enregistrée du coup sur une clé par exemple « username » une information où vous savez récupérer l'Utilisateur, get user, get user name du coup, pour récupérer son username et on va le stocker.. Pourquoi on stockerait là et pas ailleurs. Parce que c'est la session actuellement et ça nous évitera du coup de faire des appels particuliers pour les stocker directement. Maintenant si je veux le récupérer je peux utiliser ici un petit dump ici pour voir ce que ça va donner. Je vais chercher session et je vais faire un get. Le get va nous permettre de récupérer une clé, par exemple, la clé « username ». On va recharger la page pour voir ce qui se passe. Alors effectivement ici on voit qu'on a une database Queries qui nous récupère l'Utilisateur, bon c'est normal, on l'utilise un petit peu partout, et ici regardez, hop, on a stocké l'Utilisateur, c'est parfait. Donc on a stocké le « username ». Ce qui est bien avec les sessions, c'est que c'est persistant. Je m'explique. Imaginons que dans l'item contrôleur ici, au niveau des items Actions on est un vide rerécupérer ce qu'on a stocké. Ce n'est pas un problème, vu que c'est de la Session. On va pouvoir ici faire un get, username sans aucun souci, et ça, mais on va le dumper pour voir un peu ce qu'il y a à l'intérieur. Normalement pas de problème, on va sur collections, on devrait bien avoir effectivement « test » qui apparaît. C'est collé à la session de l'utilisateur, donc, pour le coup, ça reste. Maintenant si je stocke plusieurs informations. Ça, ça peut être intéressant aussi. On va stocker le « username » et puis on va stocker d'autres informations. On va stocker « plop » et on va stocker « toto ». bon, c'est juste pour voir ce que ça donne. « Plop » va être stocké, ça va être une clé « plop ». Et puis « toto » va être stocké et ça va être une clé « toto » de la même manière. Du coup ici je peux essayer d'en récupérer qu'un seul ou l'autre, peu importe, mais je peux aussi utiliser d'autres méthodes très sympa. Je peux utiliser « all ». « All » c'est bien, ça vous permettra de récupérer tout ce que vous avez stocké, en fait, en format tableau. Donc on va recharger la « Home », et vous récupérez un tableau complet. Alors attention, parce que vous récupérez aussi des clés qu'on a déjà vu précédemment, qui sont stockées dans la session. Mais on récupère bien « username », « plop » et « toto ». Donc là, vous pouvez récupérer vos différents infos comme ça. Si vous voulez vides la session, vous pouvez aussi utiliser la méthode « Clear ». Et à ce moment-là, il n'y aura plus rien dedans. Vous aurez vidé absolument tout. Ça, ça marche aussi, ce n'est pas un problème, ne vous inquiétez pas avec le « Clear ». On peut vides la session très facilement comme ça. Alors ce qu'on peut faire aussi, ce qui est intéressant, c'est le « has ». Le « has » va nous permettre de vérifier s'il y a une clé. Alors, si je lui demande, s'il a la clé « tata » à l'intérieur, il va me répondre que « non », c'est « false ». il n'a pas la clé « tata ». Par contre, si je lui demande s'il a la clé « toto », effectivement ici, on aura bien en tout. Ça va vous permettre d'un certain cas avec l'objet de session, de vérifier des informations où vous auriez placé en session directement. Pensez à ça, c'est vraiment super sympa d'utiliser la session pour stocker des informations entre plusieurs routes quand on va avoir besoin de le faire pour valider qu'une action a été effectuée ou autre. J'imagine effectivement avec ce genre de système en step by step dans un formulaire qui vous permettrait de des passer d'étape après une autre étape, et ainsi de suite, et là, on pourrait valider les différentes étapes, en stockant dans le session Utilisateur le numéro de l'étape sur lequel on est passé. Si j'ai envie de supprimer maintenant, parce que c'est bien jolie, on a vu comment ça marchait, effectivement on peut stocker avec du « set », on peut récupérer avec du « get ». Pour supprimer, alors, c'est très simple. On a ici une méthode qui s'appelle « remove ». Si vous utilisez « remove », eh bien, il n'y aura plus effectivement la valeur « toto », après, sur le passage de « has ». Vous pouvez remplacer avec « replace » également, parce qu'il est très intéressant avec « replace », c'est que vous pouvez en remplacer plusieurs dans c'est le coup. Ça prends un « area » directement donc, on pourrait en fait directement ici, définir un « area », et puis lui dire, que « plop », on va le transformer en « hopla » et puis que derrière et bien pourquoi pas, « username », finalement ça va se transformer en « youpi ». Et vous allez voir qu'ici, le « replace » permet de faire un remplacement de plusieurs informations dans sur le coup . Alors, pour le vérifier vous allez faire appel à un « all », et vous allez récupérer « plop » et « username » qui sont à « hopla » et à « youpi ». Alors, attention cependant, car vous voyez bien que « toto » dans le « replace » a été, eh bien ab tronqué, on ne l'a plus à l'intérieur donc, le « replace », il va falloir vraiment que vous ayez absolument tout dedans, parce que ça remplacera complètement les objets qui se trouvent dans la session. Voilà un petit peu sur la session et ce qu'on va pouvoir faire avec l'objet de session, donc, les attributs de session, d'une session d'Utilisateur. Mais j'ai un autre truc sympa à vous montrer, les flash-bag.

Créer un gestionnaire de collections avec Symfony3

Développez une application de gestion de ressources avec Symfony. Prenez en main le DQL (Doctrine Query Language) ainsi que les formulaires, la sécurité, les tests, etc.

2h12 (25 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :19 avr. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !