Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

Photoshop CC 2017 pour les photographes

S'initier à l'interface de Camera Raw

Testez gratuitement nos 1343 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Découvrez l'interface de Camera Raw. Explorez sa barre d'outils, ses onglets de réglages et ses autres boutons.
06:14

Transcription

Pour ceux qui n'ont pas choisi d'utiliser Lightroom, nous allons voir que Camera Raw sera un superbe outil de productivité pour travailler conjointement avec Bridge, et dans certain cas se substituer à Photoshop. Bien sûr, dans certains cas seulement, et sur exclusivement ce que Camera Raw sait faire que ce soit dans Lightroon ou que ce soit dans Bridge. Nous allons voir par exemple, l'interface de Camera Raw. Si je fais deux clics sur ce fichier RAW automatiquement Photoshop se lance et Camera Raw s'intègre dedans. L'interface est pourvue d'un bandeau d'outil situé horizontalement en haut. On a également la barre de fenêtre mais on peut à l'aide de ce bouton prendre tout l'écran se mettre vraiment dans une activation totale. Notez que la coloration de la fenêtre est en lien direct avec la coloration de Photoshop. Si on a demandé une interface sombre, on retrouvera l'interface sombre dans Camera Raw. Cette interface est plus agréable aux yeux, elle permet de mieux se concentrer sur l'image et de ne pas avoir d'éblouissement à l'extérieur. Un point central de Camera Raw c'est l'histogramme. Il est ici pour donner des informations mais servira également d'outil de transformation. Par exemple en cliquant et en glissant sur cette zone, je peux jouer sur l'exposition de mon image. L'histogramme est important. On y retrouve en dessous des informations correspondant aux informations techniques de prise de vue, mais lorsqu'on est sur l'image on trouvera également les informations en rouge, vert, bleu sur chacun des points sur lesquels on peut se positionner. Dans la barre d'outil, les outils Main et Loupe restent essentiels. L'outil Loupe par un « Double clic » permet de mettre l'image à taille réelle des pixels. La main de l'adapter. On retrouvera en bas à gauche un « + » et un « - » permettant de zoomer dans l'image avec différents rapports intermédiaires et un menu permettant de choisir directement des valeurs prédéfinies ou encore la taille écran. Sur la partie droite on va trouver des onglets. Chacun des onglets permettra d'accéder à un module de développement. Le module de réglage de base sera suivi d'un module de courbe, d'un module destiné au détail ou la netteté de l'image, un module permettant d'agir sur la teinte, la saturation et la luminance d'une image, un module de virage partiel, un module spécifiquement défini pour les corrections des objectifs, un autre pour les effets particuliers comme par exemple le vignetage ou le grain. enfn un étalonnage de l'appareil photo qui sera à la base de tous les développements des photos RAW. Et puis deux boutons complémentaires permettront d'enregistrer les paramètres prédéfinis pour les réappliquer ultérieurement sur d'autres images identiques ou encore de créer pour une même image plusieurs paramètres correspondants à ce qu'on appellera des « Instantanés ». Dans l'interface globale vous allez avoir des boutons de comparaisons ici. Si vous avez effectué des réglages sur une image, comme je vais en faire par exemple ici, vous pourrez en cliquant sur ce bouton scinder votre panneau d'affichage en deux parties pour voir le avant et le après. Dans un sens ou sur la même image. Et à ce moment là si vous avez zoomé sur l'image en plus comme je peux le faire ici, vous pouvez très bien basculer sur l'image en la glissant pour voir l'avant et après directement sur elle-même. Encore un « Clic » et on bascule dans l'autre sens ou également sur la double de l'image. Notez également la possibilité de faire ce genre d'opération sur l'image de l'avant et après en appuyant sur la lettre « P » comme Preview. Effectivement vous voyez se positionner l'image avant le réglage et après le réglage alternativement. On peut voir également ce réglage à l'aide de ce bouton. Ici on pourra basculer les paramètres avant et après lorsqu'on est dans cette situation par exemple dans un sens ou dans l'autre ou repositionner les paramètres d'avant directement. Le bouton « Terminer » permet de terminer une opération tout en sauvegardant le réglage, au niveau du fichier XMP qui accompagne le fichier original sans l'altérer. Ça peut-être donc être un passage intermédiaire avant de pouvoir repartir ultérieurement vers Photoshop. Le bouton « Annuler » annulera toute opération. Le bouton « Ouvrir une image », permettra de continuer le cheminement vers Photoshop, sous la forme d'une image Pixel. Mais en appuyant sur la touche « Alt » vous pouvez réaliser une copie ou encore sur la touche « Maj », ouvrir en tant qu'objet dynamique c'est-à-dire d'incorporer tous ces réglages dans un fichier compris dans le calque qui permettra à tout moment par un « Double clic » de revenir dans cette situation et modifier à nouveau l'image. Enfin un flux de production permet de gérer le type d'image que l'on veut en sortie. En cliquant sur le lien ici, on va pouvoir changer un certain nombre de réglage comme par exemple le profil colorimétrique demandé mais également redimensionner le fichier et l'ouvrir potentiellement comme un objet dynamique comme on a pu le faire avec le raccourci clavier que je vous ai montré. J'annule cette opération et nous allons pouvoir voir également comment exporter l'image réalisée après avoir effectué les réglages qui vous conviendraient en cliquant sur le bouton « Enregistrer l'image » et vous choisirez alors d'une part, un emplacement à cette image, une dénomination mais également le format de fichier qui vous intéresse. Dans ce cas vous pourrez jouer sur les différents critères correspondants à ce type d'image entre autre par exemple la possibilité de le redimensionner à une taille inférieure à celle que vous aviez sur le fichier d'origine. Je clique sur le bouton « Annuler » pour sortir de cette interface. Et pour quitter Camera Raw je vais tout simplement demander ici « d'Annuler » l'opération pour ne rien enregistrer dans l'image. Si je rebascule au niveau de Bridge, je peux constater qu'aucune icône n'est apparue, donc qu'aucun réglage n'a été effectué. Si je fais un « Double clic » sur cette image et que je passe donc par Camera Raw. Si je demande avec le bouton automatique par exemple de régler l'image, si je clique sur « Terminer », je vais retrouver au niveau de Bridge l'indicateur montrant que l'image à déjà subit virtuellement une correction et que si l'on effectue un « Double clic » maintenant on basculera bien entendu, pas l'interface de Camera Raw mais en continuant son chemin vers Photoshop, on retrouvera affectée cette image réellement sur les pixels correspondant au réglage. Voilà pour l'interface de Camera Raw que nous allons décomposer sur ces différents aspects.

Photoshop CC 2017 pour les photographes

Découvrez les fonctionnalités spécifiques à la correction d'images avec Photoshop. Utilisez Camera Raw, configurez votre espace de travail, réalisez des sélections, etc.

8h05 (101 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :18 janv. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !