Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Photoshop CC 2017 pour les photographes

Sélectionner et masquer

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Le détourage se fait en plusieurs étapes avec les outils du menu Sélectionner et masquer. Maîtrisez les outils proposés et obtenez un masque de fusion réussi.
07:05

Transcription

Les outils de sélection nous servent à différents usages. Ils nous servent, par exemple, à définir une zone sur laquelle un réglage va se localiser. Quand je vais faire un réglage, quel qu'il soit, il va s'appliquer exclusivement dans la zone qui a été sélectionnée. Mais la sélection est souvent demandée aussi tout simplement pour faire du détourage. On va donc obtenir la possibilité de travailler avec un masquage sur image. Pour cela, il y a bien sûr les outils de sélection qui sont présentés ici ou le menu « Sélection ». Dans le menu « Sélection », on va retrouver « Sélectionner et masquer ». Notez que ce menu, on le retrouvera dans tous les cas de figure avec un bouton si on est sur un outil de sélection. « Sélectionner et masquer » vous emmène dans une interface particulière destinée justement au fait de pouvoir définir une sélection correcte jusqu'à obtenir un détourage, donc en masquant l'image. Je clique sur ce bouton et j'arrive ici dans une interface particulière. Cette interface me donne les outils, et uniquement les outils correspondants. Et je suis bien dans un espace de travail qui correspond à « Sélectionner et masquer ». Si pour une raison ou une autre, vous détachez le panneau ou détachez le panneau d'outils, vous pouvez toujours remettre tout en place en cliquant dessus et en demandant de réinitialiser cette interface de travail. On va y trouver différents outils comme l'outil de sélection rapide. C'est celui qui me permet effectivement, par glissement, de sélectionner mon sujet. Contrairement au mode de sélection rapide dans l'interface traditionnelle, ici, je suis directement dans un mode masque qui me montre la zone cachée. Ça n'est pas une fin en soi puisqu'on peut l'afficher de différentes façons. Si vous préférez le voir sous la mode de sélection active, vous le voyez sous cette forme. Mais le mode masque est intéressant puisqu'on voit bien, de façon très claire, les zones qui sont prises en compte et les zones qui ne le sont pas. Vous pouvez passer sur les différents modes d'affichage en appuyant sur la lettre correspondante, ou encore basculer de l'un à l'autre en appuyant sur la lettre « F ». «F», par exemple, me permet de passer en revue les différents modes d'affichage de ce masque jusqu'au mode qui me permet de voir le masque complet, ou l'application du masque pour voir le sujet uniquement devant son fond. Il peut être intéressant d'aller sur le masque complet, la lettre « K » le permet et nous permet de voir effectivement où s'arrête la limitation de la sélection. La lettre « V » me permet de venir sur le mode qui me permet d'intégrer le masque sous la forme d'un masque rouge. Première chose donc, sélection par détection de contour, et éventuellement s'il le faut, on peut compléter avec un outil pinceau traditionnel. L'outil pinceau traditionnel va donc être ajusté en taille avec « Alt+Clic Droit », de gauche à droite ou « Ctrl+Alt » sur Macintosh, cliquez de gauche à droite également, pour pouvoir adapter sa taille. Et l'outil va nous permettre donc d'ouvrir le masque si nécessaire. Et si on a été trop loin, il faudra appuyer sur la touche « Alt » pour transformer le « + » en « - », et donc venir fermer le masque. Ici, aucune détection. C'est vous qui peignez précisément à l'endroit qui vous intéresse. Mais cela vous permettra d'ajuster le masque dans les endroits délicats, où le logiciel n'a pas pu détecter lui-même les contours. Maintenant, l'outil majeur de cette fonction, c'est celui-ci, l'outil qui va nous permettre de réaliser l'amélioration des contours. Attention, vous avez la possibilité de demander ici, d'afficher directement un aperçu de haute qualité ou non. Cet aperçu va être visible quand on va venir travailler sur l'image ; et je vais zoomer légèrement, avec un outil que vous allez adapter, bien entendu, en taille, et que vous allez passer sur le fond et sur le sujet. On va bien travailler à cheval sur les deux. En cliquant dessus, automatiquement, on voit se mettre en place une sélection qui peut être de qualité médiocre, mais dès que vous relâchez, elle s'améliore. Si vous cochez cette case et si la puissance de votre machine le permet, vous verrez le résultat en temps réel. Si j'appuie sur la touche « F », je vois différents modes ; et je peux donc changer le mode d'affichage. Notez que le mode ici permet d'appliquer une opacité. On a donc sur fond blanc, avec une opacité plus ou moins marquée. L'inconvénient de ce mode, c'est que je ne vois pas jusqu'où vont les cheveux. D'où l'intérêt de pouvoir jouer sur l'opacité, qui nous permettra alors de retrouver quelque chose d'équivalent à ce qu'on a quand on a le mode masque avec une transparence. Je reviens donc sur d'autres modes ; par exemple, sur fond blanc ou sur fond noir. Quand je clique et glisse ici, on voit immédiatement la finesse des cheveux qui se repositionne ; et également, le fait d'aller faire le trou dans les zones où les cheveux étaient inexistants. On va donc pouvoir suivre et améliorer le contour de notre sélection pour faire en sorte de faire un sujet photoréaliste pour l'intégration dans l'image finale. Voyez en quoi je récupère ici. Exactement, le contour qui convient. On peut le vérifier également dans le mode masque. Si j'appuie sur cette lettre, vous voyez bien que quand j'arrive sur le sujet, automatiquement, je récupère la finesse des cheveux sur les zones qui m'intéressent. Si je demande de voir le masque, ou encore de voir sur un fond noir ou de voir sur un fond blanc, je me rends compte exactement du travail qui a été effectué, et je peux encore, bien entendu, essayer de l'améliorer. Ce travail sur le masque ne se fait pas en cliquant, mais bien en cliquant et glissant pour donner une indication forte au logiciel sur ce qu'il va devoir conserver ou supprimer. Attention de bien suivre le sujet en glissant, et non pas en cliquant simplement. Notez que lorsqu'on va vouloir regarder le sujet de près, on va s'apercevoir qu'il y a des zones qui ont été prises. Il est toujours possible de venir demander de supprimer les parties. Si vous le faites manuellement avec l'outil pinceau, vous pouvez le demander en lui demandant donc d'appuyer sur la touche « Alt » pour supprimer. Quand vous relâchez, le logiciel ne recalcule rien. Vous pouvez également le faire avec le lasso. Le lasso permet d'ajouter, ou au contraire, avec la touche « Alt », de supprimer une partie de l'image. Si vous voulez agir autrement, vous pouvez toujours le faire avec l'outil de sélection rapide, et avec la touche « - » qui va permettre, elle, d'aller sur rapprocher du sujet. Bien sûr, on reprendra très vite notre outil pour refaire la sélection précise par rapport aux mèches. La sélection que l'on obtient va donc nous permettre d'avoir un sujet proprement détouré, et capable d'être appliqué en visualisation sur les calques. Si ce que vous avez fait vous convient, vous pourrez bien sûr valider. Mais avant, on va vérifier une chose qui est courante. C'est le fait d'avoir sur le côté un espèce d'effet laiteux. Il faut se rappeler, en appuyant sur la lettre « X », que l'image venait sur un fond de couleur relativement claire. Eh bien, on en retrouve ici les détails. Il est donc possible, au niveau des paramètres de sortie, de demander de décontaminer la couleur. Dans ce cas, la couleur se repropage sur les éléments extérieurs en prenant la couleur de référence la plus proche dans le sujet. Comme vous pouvez le constater alors, le détourage se fait avec une qualité exemplaire. Lorsque vous validez l'opération, dans ce cas, puisque vous avez décontaminé, vous avez donc travaillé sur l'image d'origine. Il vous a donc préparé un nouveau calque avec un masque de fusion. J'ai bien l'image originale qui est toujours positionnée derrière, et l'image avec le masque de fusion qui est intégrée ici. Si vous prenez l'outil de déplacement et replacez le sujet par ailleurs, vous pouvez voir, avec quelle précision, les cheveux ont été intégrés dans l'image. Notez également que le masque de fusion fait son travail sur l'image pour empêcher d'afficher les zones extérieures. Si j'appuie sur la touche Majuscule et clique sur le masque de fusion, je vois bien que la peinture des cheveux externes a permis d'intégrer quelque chose de tout à fait photoréaliste.

Photoshop CC 2017 pour les photographes

Découvrez les fonctionnalités spécifiques à la correction d'images avec Photoshop. Utilisez Camera Raw, configurez votre espace de travail, réalisez des sélections, etc.

8h05 (101 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :18 janv. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !