Découvrir Symfony3

Se servir du profiler

Testez gratuitement nos 1304 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Une interface complète vous permet d'avoir toutes les informations utiles à un bon développement. Ces outils vous aideront si vous devez reprendre un code source écrit par une personne tierce.
07:08

Transcription

Si vous ne connaissez pas encore cet outil, vous allez être impressionné. Oui, je vous le dis clairement, le profiler du symfony, c'est le couteau suisse du développeur. C'est un peu ce qui a fait aussi la renommée de ce framework. Alors, je vous l'ai déjà dit, quand on se trompe dans une page, on a des erreurs et ces erreurs-là, elles sont intéressantes. On pourrait essayer, pourquoi pas, on pourrait revoir un peu ce que ça donne même si on l'a déjà vu, ce n'est pas très grave. Imaginons que ça, je l'appelle rendefr comme ça, et que je recharge, je vais avoir une erreur. Ce qui est génial avec Symfony, c'est que en cas d'erreur, il vous alerte. Il vous alerte, il vous donne vraiment toutes les informations. Mais ça ne s'arrête pas là, non. Parce que symfony va aussi vous donner des informations quand tout se passe bien. Quand tout se passe bien, vous allez avoir absolument toutes les infos. Et toutes les infos seront réunies dans un panneau qu'on appelle le profiler. Ce panneau, il va être accessible, mais il est aussi disponible sous forme de barre, la barre que vous avez en bas, ici. Alors, ce profiler, qu'est-ce qu'il vous permet de faire ? Il vous permet d'avoir toutes les informations sur ce qui se passe actuellement à l'écran, en session, par rapport à la request, par rapport à la response, absolument tout. Si on fait un peu le tour comme ça, très rapidement, on voit qu'ici, on a un 200. OK, tout s'est bien passé, on est sur un statut 200 HTTP donc tout est OK. On vous donne également, regardez : quel est le Controller qui est appelé, quelle est l'action qui est appelée ? Ça, c'est génial quand on débugge une application. On vous donne aussi la class complète du controller. On vous dira si c'est une Route qui a un nom et dans ce cas-là, quel est son nom ? On vous dira si vous êtes actuellement disposé à utiliser une session parce que vous en avez une. Sinon, vous aurez un nom, OK il n'y a pas de session. On vous donnera également le temps total de rendu de la page et le temps d'initialisation. Donc, ce qui fait qu'on peut avoir les deux informations ici. C'est vraiment pratique. Ensuite, on vous dira aussi combien de mémoire a été utilisée pour rendre la page. C'est génial ! Quand on a des très grosses pages, on a des problèmes de peak mémoire et donc, on saura plus ou moins sur quelle page ça se trouve. On vous dit également si vous avez un utilisateur authentifié ou non. Donc s'il y en a un, ici, on aura toutes ces informations. Là, en occurrence, on est authentifié. Pourquoi ? Parce que sous symfony, on est toujours anonyme. On a un token en fait, c'est comme ça que ça marche. Il y a un token d'authentification et là actuellement, si on n'est pas identifié sur l'application, on est quand même authentifié en tant qu'anonyme, anonymous token. Et regardez, on vous donne aussi le temps de rendu twig, donc le temps de rendu pour le template, pour la partie visualisation vue. On vous dit combien de templates ont été appelés, on vous dit combien vous appelez de blocks, on vous dit combien vous en avez de macros si vous en avez et on vous donne le temps de rendu, 4 millisecondes, c'est quand même extrêmement rapide. Dernières informations dans cette petite barre : le petit panneau qu'on a au bout ici, qui vous donnera ici un token de profiler, je vais vous reparler, qui vous donne le nom de l'application, l'environnement sur lequel vous vous trouvez. La version PHP avec les phpinfo. pas besoin de le coder les gars, c'est déjà prêt. On a également les extensions PHP si vous en avez, qui sont activées ou pas. Donc il n'y a pour le moment ni xdebug, ni accélération sinon ça, ça passe au vert. On a ensuite le SAPI PHP qui est utilisé donc celui-là, c'est le apache2handler. Et enfin, eh oui, un lien vers la doc. Là, vous n'avez pas d'excuses, vous avez absolument tout sous la main. Mais ça ne s'arrête pas là. Effectivement, on a bien cette petite barre. Mais en plus de ça, on peut se rendre dans le panneau en cliquant. Donc vous allez cliquer sur un des onglets ; et ici, vous aurez absolument tout, vraiment absolument tout. Possibilité de faire des recherches particulières dans les log, possibilité de voir ce qui se passe au niveau de la request et de la response. Donc là, c'est classé, c'est propre. Quand il a de la session, il y en a. Quand il y a des flashs messages, qui sont des messages qu'on va pouvoir afficher à l'utilisateur, non pas de façon permanente, mais plutôt pendant un certain temps jusqu'à ce qu'ils les consomment. On les aura aussi. Dans la request, vous retrouvez tous les headers de la request. Là, vous avez absolument tout sous les yeux. Pas besoin d'utiliser un panneau particulier dans votre navigateur. Non, tout est déjà là, il n'y a aucun problème, on a vraiment toutes les informations. On a également ici, si vous avez des formulaires, des formulaires, des exceptions s'il y a des problèmes. parce que bien sûr, ce panneau se retrouve même quand on a un souci. Les logs que vous pourrez étudier ici. Les événements du framework, ce framework est basé sur de l'événementiel. Il y a plein d'événements qu'on peut utiliser, se câbler dessus et faire des choses, tout est listé ici. Le routing, c'est génial. Toutes les routes qui existent sur votre application se trouvent là. Et celle qui est à matcher en vert donc ça, c'est vraiment super aussi. Au niveau de la sécurité bien sûr, vous aurez toutes les informations de sécurité. Et au niveau de twig, c'est super ! Regardez ça, c'est incroyable, on a tout. On a tous les templates qui sont appelés, tous les templates. On a aussi ici les imbrications, dans quel ordre ils ont été appelés. Combien de temps ça a pris à chaque fois pour chacun des templates à être rendu. Donc là, vous ne pouvez pas vous tromper, tous les blocks sont rendus. Il y a vraiment vraiment vraiment toutes les informations dont vous avez besoin dans ce panneau. Si vous ne savez pas sur l'application sur laquelle vous êtes en train de travailler, comment elle fonctionne, allez vous rendre sur le panneau et faites une petite étude de toutes les informations. Vous y trouverez tout ce que vous voulez. Au niveau de la configuration aussi, il y a beaucoup d'informations ici. Donc on retrouve plus ou moins toutes les informations qu'on avait avant. Et dernier onglet que j'ai gardé pour la fin : l'onglet performance. Cet onglet performance est extrêmement intéressant aussi puisqu'il va vous donner beaucoup d'informations sur le déroulé, en fait jusqu'à arriver au rendu utilisateur. On sait exactement ce qui démarre, combien de temps ça prend et c'est classé avec des codes couleurs. On a exactement toutes les informations qui sont représentées, les templating ici. On a ensuite le kernel.response qui est envoyé. Le ProfilerListener qui prend directement les infos qui les compile. Le rendu de la DebugToolbar, ensuite le rendu js. Et puis enfin, un événement kernel.terminate qui part à la fin. Donc là, vous ne pouvez pas vous tromper. Vous ne pouvez pas avoir d'erreur. Si vous avez envie de faire une étude d'un projet, ce panneau va vous aider. Alors, une dernière petite chose pour en terminer avec cette petite vidéo sur le profiler. Ça là. Cette partie de l'URL, c'est un token, d'ailleurs vous le retrouvez ici le token. Vous pouvez conserver cette information de côté, mettez ça dans un web ou n'importe quoi. Et à un moment donné, vous pouvez venir le récupérer, le retrouver. Il vous suffira de le copier-coller et de le mettre ici à la place d'un autre token après underscore profiler. Ça vous permettra de retomber sur la trace de profiling parce qu'à chaque fois que vous chargez une page, il y a une trace qui est gérée. Alors attention, ces traces gérées, elles sont gérées et elles sont générés surtout dans le cache. C'est à l'intérieur du cache que vous allez avoir en fait toutes les traces de profiling qui sont rangées ici. D’accord. Là vous voyez les petits token. Donc, vous faites attention parce que si vous videz le cache les amis, vous n'aurez plus du tout les traces. Ce n'est pas partageable avec un ami évidemment, mais si je supprime comme ça et que je recharge, on va me dire que ce n'est pas possible. Token n'est pas trouvé donc faites attention à ça. Ça va exister tant que vous n'aurez pas vidé le cache. Après, ça n'existe plus. Voilà pour le profiler. On va voir maintenant comment on peut interagir avec.

Découvrir Symfony3

​Prenez en main Symfony3 pour développer des applications riches. Apprenez à créer des routes et des contrôleurs, créez des formulaires, sauvegardez des données, etc.

3h27 (45 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :7 avr. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !