Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Écouter efficacement

Se laisser distraire par le bruit interne

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Commencez par étudier les filtres mentaux. Les filtres mentaux représentent l'obstacle le plus commun à une bonne écoute.

Transcription

Il se passe bien des choses dans notre tête quand nous tentons d'écouter attentivement. Parfois, nous avons l'esprit trop occupé ou sommes trop fatigués pour véritablement suivre. En enseignant à des professionnels l'art d'une communication efficace, Tatiana et moi avons identifié cinq obstacles à l'écoute récurrents : les filtres mentaux, les tâches multiples, l'élocution, la surcharge d'informations et la réaction inadéquate. Commençons par les filtres mentaux, qui représentent l'obstacle le plus commun à une bonne écoute. Pensez au filtre à huile de votre voiture ou bien au filtre de chauffage chez vous. Certes, ils empêchent les saletés de passer dans le moteur ou le système de chauffage. Mais quand ils s'encrassent, ils sont plus un inconvénient qu'un avantage. Nos cerveaux fonctionnent de la même façon. Nos filtres mentaux sassent les vastes quantités d'informations dont nous sommes bombardés à chaque instant et tentent de les trier, classer et hiérarchiser afin d'en dégager le sens. Quand je suis en studio de tournage, mon cerveau ne laisse pas passer le bruit des voitures dehors, les conversations dans le couloir, ni les bruissements de papier sur le plateau. Mon filtre mental laisse passer la voix du réalisateur qui demande de reprendre un passage. Si je marchais dans une rue passante, mon filtre mental accorderait la priorité au bruit des voitures qui mériterait alors toute mon attention. Si Tatiana me dit : « On casse une graine ? », mon filtre s'active et identifie qu'elle utilise une image. On ne va pas prendre une graine et la casser. Les filtres sont utiles pour classer et comprendre notre environnement. Toutefois, comme les filtres automobiles ou de chauffage, ils commencent à poser problème s'ils s'encrassent. Comme avec un filtre à café : on verse de l'eau, mais une fois les grains dissous, nous obtenons du café sous une forme très différente. Parfois, mon filtre est bouché par les grains : quand vous dites « eau », j'entends « café », et nous ne parvenons alors plus à bien communiquer. Ces filtres évoluent au fil de notre expérience personnelle et professionnelle. Nous tendons parfois à voir le monde à travers le prisme de nos expériences. Par exemple, le père d'un ami a été conduit en ambulance à l'hôpital à la suite d'un problème cardiaque. Après un ou deux jours d'observation, son cœur semblait de nouveau stable, mais il se plaignait encore d'une douleur à un pied. Le cardiologue a cru que son cœur ne pompait pas suffisamment pour irriguer le pied en question. Un autre spécialiste pensait que cette douleur au pied était causée par le diabète et un autre de ses confrères avait encore une idée différente, liée à sa spécialité. Enfin, une infirmière lui a demandé s'il s'était cogné le pied récemment. Cette question a rappelé à cet homme que la portière de l'ambulance lui avait tapé dans ce pied quand on l'avait conduit à l'hôpital. En effet, une simple radio a montré une fracture du pied, causée par la portière. Les filtres de tous ces brillants médecins leur ont fait rechercher ce qu'ils s'attendaient à voir selon leur spécialité. Prenons un autre exemple. Regardez ces triangles et lisez à voix haute le contenu de celui du milieu. Prêt ? Allez ! Vous avez lu : « Tête de mule » ? Recommencez. Soyez bien attentif. Il est en fait écrit : « Tête de de mule », mais comme nous connaissons ces expressions, nous voyons ce à quoi nous nous attendons. De même, nous tendons à entendre ce à quoi nous nous attendons, que cela corresponde au non au message communiqué. Nos filtres mentaux ont besoin d'un nettoyage si nous réagissons à certains mots ou sujets parce qu'ils sont, pour nous, des vecteurs émotionnels. Nos grands principes, nos fortes convictions et nos suppositions existentielles peuvent finir par nous empêcher d'écouter de façon ouverte, sans préjugés. J'ai un ami végétalien et une amie carnivore. Chacun d'eux est contrarié quand l'autre vante les mérites de son mode d'alimentation. J'assiste en personne au phénomène dit « biais d'infirmation » lorsque je suis en présence de ces deux-là. Vincent, le végétalien, avance un bon argument, étayé par des données précises, puis Caroline, la carnivore, s'emploie à décrédibiliser la collecte de ces données, avant de citer une étude quelconque pour appuyer ses idées. Ce biais d'infirmation fonctionne à double sens. Chacun gaspille du temps et de l'énergie à réfuter les preuves du camp adverse, au lieu de critiquer et d'évaluer les preuves de son propre camp. Je les ai tous deux entendus s'appuyer sur des études médiocres pour justifier leur mode de vie et leurs choix, mais critiquer uniquement les points non conformes à leurs idées respectives. Ils ne s'écoutent jamais vraiment pour apprendre l'un de l'autre, car leur filtre ne laisse passer aucun élément contraire à ce qu'ils veulent entendre. Que nos filtres résultent de nos expériences passées ou de nos croyances profondes, nous devons savoir ignorer les suppositions assez longtemps pour écouter dans le but de comprendre. Si vous tendez à finir les phrases de votre interlocuteur, en pensée ou en parole, ou si vous préparez mentalement votre riposte pendant que vous l'écoutez, sachez reconnaître ces signaux d'alarme : vos filtres mentaux ont besoin d'un bon nettoyage.

Écouter efficacement

Sachez écouter efficacement et améliorez ainsi les interactions avec vos interlocuteurs. Décrochez le poste de vos rêves, faites bonne impression sur vos collègues, etc.

Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :30 sept. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !