Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Linux : Les commandes du terminal

Se déplacer dans les répertoires

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Apprenez à vous déplacer dans les répertoires de l'arborescence du système de fichiers. Il s'agit d'utiliser des adresses absolues.
06:02

Transcription

Donc je suis dans le répertoire racine, je le vois ici, parce que c'est inscrit sur le prompt. A partir de ce répertoire racine va se développer toute l'arborescence de mon système de fichiers. Ce n'est pas comme dans windows d'ailleurs, dans windows, vous savez, vous avez des lettres de lecteurs, c'est pour en général le lecteur système, « d » pour un lecteur de dvd, etc. Et vous faîtes des « : », pour aller sur un lecteur. C'est pas du tout la même chose en Linux, vous n'avez pas de lecteur, vous avez une racine. Et à l'intérieur, des répertoires, des sous répertoires, toute une arborescence. Et, lorsqu'un disque dur externe, par exemple, va être monté, c'est à dire ajouté et reconnu dans le système, eh bien il va s'insérer quelque part à l'intérieur de ce système de fichiers, dans ce qu'on appelle un point de montage. C'est à dire qu'on va le monter quelque part, dans un répertoire et on va lui donner un nom de répertoire. Et ce répertoire là, sera en fait un accès au disque. En général, sur votre système Linux, si vous mettez une clé usb ou un disque dur externe, si vous avez un système comme ubuntu, par exemple, il va y avoir une reconnaissance automatique de ce disque, et il va se retrouver dans le répertoire media, et dans media, j'ai un répertoire ici, qui s'appelle cd rom, et si j'avais un cd rom inséré dans mon lecteur, eh bien, je verrais, en faisant « cd rom», et en faisant « ls », le contenu de mon cd rom. Ce qui n'est pas le cas ici, puisqu'il n'y a rien. Et puis en revenant ici, eh bien j'aurai, si j'insère un disque, un nouveau répertoire qui sera automatiquement créé par le système et qui contiendra le contenu de mon disque et qui portera, ce répertoire, le nom de mon disque, en général. Ca dépend un peu des distributions de Linux, mais là je vous parle d'une distribution ubuntu, par exemple, là je suis sur un ubuntu serveur qui correspond, peu ou prou à une Debian. Je reviens en arrière. Une chose que je fais très souvent, alors autant en parler directement, c'est « clear », c'est une commande interne de bash, qui va effacer ce que j'ai dans la fenêtre pour revenir tout en haut pour nous montrer un espace nettoyé. D'où, le terme « clear». Vous avez vu, là c'est clair par contre, c'est pas une commande cryptique. Si vous avez l'habitude de MS DOS, sur windows, eh bien, c'est « cls ». ici, ce n'est pas « cls », c'est bien « clear », une version un peu plus longue. Bon, bref, maintenant, je vais faire un « ls ». Le « ls » me liste, donc, les répertoires et les fichiers qui se trouvent dans le répertoire dans lequel je me trouve, ici, dans la racine. Donc, « bin », « dev », « home », « lib »,etc. sont des répertoires, dans lesquels je peux me rendre en faisant un « cd etc », par exemple. Et vous voyez que mon prompt a changé, avant c'était la racine, maintenant c'est ceci. Je suis dans l' « etc », je vais faire un « ls », pour voir ce que j'y trouve, je vois que j'ai un certain nombre de répertoires, je les vois, parce qu'ils sont en mauve et que la couleur, par défaut, de « ls», quand « ls » retourne un résultat comme ça en couleurs, ça fait partie d'une option d' « ls » possible, eh bien, la couleur par défaut des répertoires, c'est le bleu. Ici, c'est vrai que, je le vois un peu mauve, mais normalement la couleur par défaut c'est le bleu. Je vois donc, que j'ai un répertoire comme « apt » donc je fais « cd apt » et mon prompt s'est mis à jour, il me dit où je me trouve. Donc c'est facile, le prompt peut dire barre oblique, à ce moment-là je sais que je suis dans la racine, il peut dire tilde, à ce moment-là je sais que je suis dans mon répertoire personnel ou il peut donner un chemin absolu. Alors, le chemin c'est l'endroit où se trouve quelque chose dans l'arborescence. Ici, si je fais un « ls », je sais que le fichier source.list se trouve dans le chemin « etc apt ». Donc, si je devais référencer d'une façon absolue source liste, il se trouve dans « etc/apt /sources», et là, je vais utiliser la tabulation, parce que bash va me faire de la complétion, donc il va m'aider un petit peu, je tabule, sources.list, bon, il va me proposer plusieurs solutions, je choisis celle-là. Voici le chemin absolu de mon fichier dans l'arborescence. Je vous parle de chemin absolu parce que il y a deux types de façon de référencer quelque chose. Soit de façon absolue, soit de façon relative. Alors je vais vous parler de ça dans une seconde, mais déjà les couleurs, alors bleu, mauve, mais on va dire bleu pour les répertoires. Donc ça, ce sont vraiment les couleurs par défaut du shell. Ensuite, vous avez du rouge, ici, parce que il l'a reconnu comme étant une archive, Donc c'est quelque chose qui est archivé, ça peut avoir comme extension « .tar» , « .deb », « .tar.gz », « .zip », etc. Il y a du vert ici, le vert, c'est quelque chose qui a été marqué comme étant exécutable, si je vais dans « bin », donc là, vous voyez, je marque un chemin absolu, je dis : « vas dans la racine et ensuite bin» , et je fais un « ls », vous avez beaucoup de vert parce que vous avez beaucoup d'exécutable. Vous aurez aussi du cyan ici, pour ce qui correspond à ce qu'on appelle un lien symbolique. Alors il faudra que j'y revienne, mais un lien symbolique, c'est simplement un raccourci vers quelque chose, un fichier ou un répertoire qui se trouve ailleurs. Mais on veut le mentionner ici. Donc en fait, « domainname », c'est un lien que j'ai posé ici dans « bin », mais qui va pointer sur un fichier qui se trouve ailleurs. Vous avez aussi des couleurs d'arrière plan ou de background comme ici le rouge, alors là c'est une couleur un peu spéciale parce que c'est un arrière plan rouge avec un avant plan blanc, et ça, ça veut dire qu'on a posé, ce qu'on appelle un Setuid c'est à dire que cet exécutable là a des droits spécifiques, qu'il peut s'exécuter en tant que super user.

Linux : Les commandes du terminal

Découvrez l’utilisation de nombreuses commandes et options qui vous faciliteront la vie lors de l’administration de Linux. Franchissez ainsi une étape dans votre expertise.

1h59 (25 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :29 févr. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !