Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

Java pour les développeurs Android

Savoir organiser un projet

Testez gratuitement nos 1334 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Immiscez-vous dans la structure d'un projet Android. Voyez de quelle manière sont organisés les fichiers et les dossiers.
05:05

Transcription

Dans cette vidéo, nous allons continuer le parcours d’« Android Studio » et plus particulièrement l’organisation des fichiers de notre projet. Concernant les fichiers, il y a plusieurs façons d’afficher les fichiers. De base, vous avez la vue « Android » qui permet d’afficher sous une certaine façon pratique, quand on connait l’univers « Android ». Mais là actuellement, comme en théorie, vous êtes censé débuter, il est plus simple de passer en « Mode Projet » car ça va afficher le répertoire, exactement comme ça serait dans l’explorateur de fichiers de Windows. Un petit parcours rapide des fichiers. Donc le nom du projet. « App », c’est notre premier module, on verra que quand on en a d’autres, ils viendront s’ajouter. Ici on peut voir un petit téléphone qui nous dit que c’est bien un module « Android » et il est écrit en gras. Si je l’ouvre, je vais entrer dans ce module là. Dans ce module-là, dans « build », il y a les fichiers compilés. Dans « libs », c’est là où on y mettra « Library » qu’on ajoutera manuellement. Si j’ouvre « src », je vais me retrouver avec deux répertoires de test et notre répertoire « main ». Dans notre « main », il va y avoir les fichiers Java. Donc actuellement il y a un fichier Java qui est notre « MainActivity », qui a été créé, et notre fichier « res ». Le répertoire « res » va représenter là où on va mettre nos fichiers de ressources, donc « res » pour ressources. Dans « drawable » on va mettre toutes nos images. Dans « layout », on va mettre nos fichiers d’interface graphique. Sous « Android », les interfaces graphiques sont faites en « XML », par exemple notre premier élément qu’on va pouvoir passer en mode « Design » ou en mode texte. Pour l’icône d’accueil, ici nous avons « ic_launcher ». Pour l’icône d’accueil, le répertoire est un peu différent. Je vous ai dit que les images allaient dans « drawable ». C’est vrai sauf pour l’icône d’accueil. Alors, pourquoi il y a plusieurs fois la même icône dans différents répertoires ? Tout simplement parce que le « -hdpi » représente la définition. Donc chaque image a une définition différente qui est standardisée. On ne choisit pas la taille de l’image d’accueil, c’est pour ça qu’elles sont dans un répertoire « mipmap ». En fonction de la définition du téléphone où sera exécutée l’application, ce sera l’image correspondante qui sera utilisée. Le répertoire « values » va représenter toutes nos valeurs. Dans « colors », on va pouvoir y mettre nos couleurs. De base, on voit qu’il y a déjà trois couleurs qui sont les couleurs standards par défaut. « Strings », c’est le fichier où on va pouvoir mettre toutes nos chaines de caractères. « Styles » est le fichier où on va pouvoir créer des thèmes graphiques pour nos composants et notre application. Le fichier « Android Manifest » représente la structure de notre application. C’est ici qu’on va indiquer les différents écrans qui la composent, les permissions qu’elle utilise et plein d’autres choses mais on y reviendra petit à petit. On continue le parcours. Le « build.gradle » : le « build.gradle », c’est là où on va expliquer la configuration de notre projet. Donc ici, on peut voir qu’il y a la version compilée, la version 25 qui est la version actuelle, qui représente « Nougat ». Utiliser la version 25 ne veut pas dire que ce ne sera pas utilisable sur les versions antérieures d’Android. C’est « minSDKVersion » qui indique la version minimum d’utilisation. Donc de nature, on a tendance à toujours compiler sur la dernière version. Dans les « dependencies », c’est ici qu’on va pouvoir charger les bibliothèques via « Gradle » mais on y reviendra. Voilà pour le parcours de notre module. Si je continue le parcours de mon projet, cette fois, je vais avoir un deuxième « build.gradle ». Celui-là on ne le touche que très rarement mais c’est le fichier « gradle » qui représente l’ensemble du projet et qui déclenchera les « build.gradle » de chaque module. Donc on peut bien voir ici qu’il y a deux « build.gradle ». Attention à bien différencier les deux. Dans « settings.gradle », on va pouvoir décider de l’ordre de compilation des modules. Si vous êtes un peu perdu dans le parcours des fichiers, admettons que je veux savoir où se trouve ce fichier-là, grâce à la petite cible ici, il m’amène directement au lieu du fichier, ce qui peut être assez pratique. Au niveau des répertoires, on voit ici qu’il y a quatre répertoires. Cette version-là compacte les répertoires. Si je veux tous les voir s’afficher, je vais pouvoir cliquer ici, « Compact Empty Middle Package ». Et voilà. Là je vois tous mes répertoires. Maintenant regardons plus bas. Nous avons une colonne « Messages ». Donc ce petit onglet « Messages » nous permet de voir les résultats de la compilation. Il n’est pas tout le temps visible, il suffit de faire un « Build », « Make Project » et à la fin de la compilation il devrait apparaitre. Donc là, actuellement tout se passe bien. Normal, normalement on n’a rien fait. « Android Monitor », c’est ce qui va nous permettre, quand l’application sera en cours d’exécution, de lire les « logs » du téléphone et donc de l’application. On a aussi un onglet « monitor » qui nous permettra d’analyser le comportement dans notre application. Donc son utilisation mémoire « CPU » et ses requêtes « web ». Vous connaissez maintenant l’organisation des fichiers du projet.

Java pour les développeurs Android

Prenez en main la syntaxe et les concepts de Java pour vos développements d’applications pour Android. Abordez les variables, les chaînes de caractères, les conditions, etc.

7h01 (65 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :24 avr. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !