Découvrir Capture One Pro 9

Sauvegarder son catalogue et ses images

Testez gratuitement nos 1271 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Votre travail est constitué d'une part de vos fichiers originaux provenant probablement de votre APN, et d'autre part du traitement effectué sur vos images. Mettez en place une stratégie de sauvegarde de ces éléments.
06:00

Transcription

Votre catalogue vous permet de stocker vos images à l'intérieur même du catalogue ou, si vous l'avez souhaité, sur des dossiers externes. Il est évident qu'il est très important de faire en sorte de mettre en sécurité vos fichiers source : les originaux qui sont soit vos fichiers RAW, soit vos fichiers JPEG probablement, provenant de l'appareil-photo. Mais pour autant une deuxième partie est importante, c'est le temps que vous avez consacré à travailler vos images. Lorsque vous venez faire le choix, puis utiliser les onglets pour régler par exemple la couleur, l'exposition, les réglages optiques, le recadrage, les retouches locales, j'en passe et des meilleures... le temps passé à ce travail a également une valeur. Nous allons voir comment sauvegarder ces éléments pour s'assurer d'une pérennité même en cas de problème technique sur le disque dur sur lequel vous travaillez. Première chose, votre catalogue est stocké à un endroit défini. Un endroit que vous avez choisi. Il contient tout l'ensemble des métadonnées qui sont positionnées sur vos images. Par ailleurs, vous avez vos fichiers source qui sont stockés soit à l'intérieur du catalogue, soit dans des dossiers distants si vous l'avez choisi. En effet, dès l'importation vous pourrez choisir d'importer vers un endroit précis qui peut être le catalogue lui-même ou d'autres dossiers que vous auriez défini. Dans tous les cas de figure, vos originaux sont uniques et il vous faut, bien entendu, les mettre en sécurité sur un second disque dur, tout comme le travail que vous avez effectué. Notez que, dès l'importation, vous pouvez demander d'importer les images de votre appareil photo sur votre ordinateur dans son disque dur et, dans le même temps, faire une sauvegarde de ces originaux sur un deuxième disque dur externe. Vous avez ainsi la sécurité permettant de reformater vos cartes mémoire pour repartir travailler. Cela peut être intéressant mais, souvent, dans la première lecture de vos images, vous commencez par en éliminer un certain nombre. Dans ce cas, je peux vous suggérer de ne pas faire cette sauvegarde d'emblée mais, par contre, de faire en sorte de la faire après votre première lecture. Dans ce cas, après avoir fait l'élimination des premières images qui ne vous intéressent pas, vous sélectionnez toutes les images que vous avez et, dans le menu fichier, vous demandez tout en bas, d’exporter les images mais, attention, en tant qu'originaux. Ainsi vous allez exporter, dupliquer en quelque sorte, les Raw sous le format Raw les JPEG sous le format JPEG et ce, à l'endroit que vous aurez choisi, donc dans un disque dur externe, dans une sécurité que l'on va pouvoir appeler sauvegarde par exemple. On aura ainsi fait le nécessaire pour les originaux mais qu'en est-il du travail effectué ? Quand on travaille longtemps sur les images et que l'on fait les différentes opérations nécessaires au rendu final, on va vouloir également conserver ces éléments. Si vous travaillez sur un catalogue, vous allez pouvoir demander dans les Préférences qui sont dans le menu Modifier sur Pc ou Capture One sur Mac et, en vous servant de l'onglet Général, vous allez pouvoir demander de changer le rappel de sauvegarde du catalogue. Par défaut, il est positionné sur une fois par semaine, En effet, à chaque fois que vous quittez le catalogue, vous le quittez sans message mais une fois par semaine, un message arrive pour vous rappeler qu'il faut penser à sauvegarder le catalogue. On peut le mettre de façon plus proche ou plus lointaine, voire jamais. Attention à ne jamais mettre en péril votre travail, à moins que vous n'ayez mis en place une stratégie de sauvegarde par ailleurs, par exemple Time Machine sur Mac. Mais vous pouvez toujours le faire manuellement, je vais demander par exemple ici de le faire toujours, ce qui fait que la prochaine fois que je vais quitter Capture One, le message va arriver. Notez que l'emplacement est désigné ici, sur le catalogue, par défaut. Si je quitte Capture One maintenant avec le menu Capture One, Quitter, ou Fichier Quitter sur un PC, j'obtiens le dialogue de sauvegarde. Ce dialogue m'indique qu'il faut effectivement sauvegarder le catalogue mais attention il s'agit bien du catalogue contenant les métadonnées et en aucun cas le catalogue contenant les originaux. Nous avons déjà fait le nécessaire pour les originaux. Nous nous préoccupons maintenant de ce que sont véritablement les métadonnées. Si vous cliquez sans aller plus loin sur le bouton Sauvegarder, notez que la sauvegarde s'effectue sur le même disque dur que celui de votre travail Il est donc préférable à mon avis de sécuriser cela en cliquant sur ce bouton et en localisant la sauvegarde ailleurs que dans ce dossier qui est d'ailleurs un dossier caché dans votre bibliothèque. Je vais donc choisir d'aller sur un autre dossier, là par exemple. Je vais aller dans mon Sauve dossier que je vais appeler Sauvegarde, dans lequel je vais positionner une copie de l'ensemble du travail que j'ai effectué sur les originaux, en lien avec ceux-ci, bien sûr. Nous allons pouvoir vérifier et optimiser ce catalogue au moment de l'exportation. Si je demande Sauvegarder, le catalogue s'effectue, il vous dit que le message a été fait avec succès et vous indique, puisque vous êtes dans un dossier caché, la possibilité d'aller regarder où est positionnée la sauvegarde, immédiatement. En l'occurrence, pour ma part, je la mets dans un dossier qui était visible, qui est un dossier C1 que je demande d'afficher. J'y retrouve bien le catalogue mais, attention, non pas le catalogue d'origine, mais une copie du catalogue qui ne pèsera que le poids des métadonnées et des visualisations mais qui ne renfermera pas l'ensemble du travail et puis, à côté, un dossier d'ajustement qui sera également nécessaire, pour retrouver tout le travail effectué. Notez que lorsque vous avez accès au dialogue, il vous suffit de cliquer sur ok pour valider le fait de quitter l'application. Et vous vous retrouvez face à un dossier dans lequel on va retrouver les différentes sauvegardes positionnées par dates, et, bien sûr, si vous revenez sur le catalogue lui-même, vous retrouverez au niveau du dossier image, si c'est là que vous l'avez mis, le catalogue d'origine. Notez que ce catalogue contient, lui, les originaux que j'ai traité. Il est donc nécessaire bien entendu de faire la sauvegarde des originaux en parallèle de la sauvegarde du travail effectué. Vous êtes maintenant rassuré avec, quoi qu'il arrive, même si un problème arrivait sur votre ordinateur de base de pouvoir récupérer vos originaux et le travail effectué, de les remettre en lien pour reconstituer un catalogue identique à celui que vous venez de quitter.

Découvrir Capture One Pro 9

Prenez en main Capture One Pro et effectuez un traitement haut de gamme de vos images numériques. Explorez l’interface, importez vos images, utilisez le catalogue, etc.

4h10 (52 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !