Les fondements du dessin : Les personnages

S'affranchir de la réalité

Testez gratuitement nos 1324 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Sauf exception, votre but ne doit pas être l'hyperréalisme. Il est important de prendre de la liberté avec les normes pour arriver à créer des personnages de caractère.
05:56

Transcription

Il faut savoir s'affranchir de la réalité également, c'est-à-dire qu'on a appris des proportions, des règles, on a fait des observations. Mais une finet, mise à part quand on a une demande de dessin vraiment très réaliste, le but doit être que le dessin soit expressif. Alors ici ce n'est pas non plus de la caricature, c'est-à-dire que le but n'est pas d'aller vers un dessin humoristique, mais c'est évident que le nez est quand même trop grand, le menton est petit, donc ça donne plutôt un sentiment de menton d'enfant on va dire sauf que c'est-à-dire en contradiction justement avec la grandeur du nez et la force du regard, et on a un dessin qui est très expressif et c'est intéressant, c'est un style semi-réaliste. Ici toujours dans une recherche autour d'un personnage oriental, on voit que j'ai fait un premier dessin qui est assez réaliste, celui qui est en noir. Et puis le dessin en couleur, j'ai été plus vers de l’exagération, peut-être emporté par le mouvement des bras, c'est-à-dire ne soyez pas tout le temps en contrôle, lâchez un moment la bride à votre crayon et essayez de voir qu'est-ce qu'il peut créer tout seul et laissez-vous importer à faire certaines déformations du moment que ces déformations ne seront pas tout le temps répétitives c'est-à-dire par exemple tout le temps un nez pointu, ce genre de choses. Encore des exemples de déformations, donc qui sont vraiment faites d'après la physionomie du modèle. Je crois que j'avais pris une revue et puis fait plusieurs dessins comme ça très très rapidement en essayant de mémoriser à chaque fois ce qu'il me frappait dans le visage comme par exemple, la jeune fille à gauche avec un très grand front, un cou assez allongé et puis le personnage de droite en augmentant la taille du nez et l'expression de la bouche. Ici aussi la couleur n'est pas obligatoirement la couleur de façon réaliste, là vous voyez que j'ai travaillé avec des pastelles en utilisant uniquement un bleu, un orangé, du noir. Donc la couleur aussi, à partir du moment où vous allez vous affranchir de la couleur chair et etc. de la réalité de vos modèles, ça va vous permettre de trouver des expressions de caractères pour vos personnages. Vous pouvez aussi faire des recherches en utilisant un calque. Donc là j'ai une photo, je vais dessiner la première partie de la photo au niveau des yeux. Allez, assez vite pour vous expliquer le principe. Et puis au lieu de décalquer la photo sans rien changer, en fait, je vais déplacer mon calque sur la photo. Donc je prends mon calque. Je vous le fait par un logiciel, mais vous, c'est le même principe. Et puis par exemple je remonte les yeux. Alors, ce que j'aurai dû faire quand même c'est prendre tout d'abord un petit peu du front et l'arcade sourcilière. Donc là maintenant, je vais prendre mon calque. Je le déplace. Et je reprends le nez à cet endroit. Avec Photoshop, on peut aussi s'amuser à déformer les choses beaucoup plus que ça, mais là je vais simplement transformé un petit peu les proportions. Je prends cette partie du visage. Et puis voilà je vais décaler, encore dans ce sens-là. Peut-être accentuer la moue que fait la bouche. Je vais décider de faire le contraire au niveau du menton. Et je raccourcis aussi le front. Alors, je peux m'amuser vraiment également à modifier complètement la coiffure. Alors, je me rappelle que quand même je ne dois pas avoir les oreilles trop éloignées de la position des yeux et du nez. Voilà si j'enlève le modèle, j'ai obtenu maintenant un visage complètement différent. Alors, ce n'est pas du tout ressemblant, mais en même temps, j'ai gardé une certaine structure, par rapport au modèle de base, tout n'est pas sorti de mon imagination parce que tout sortir strictement de son imagination, on a parfois tendance à retomber sur des modèles qu'on connaît déjà. C'est-à-dire qu'on connaît au niveau de la main, c'est-à-dire des choses que l'on a déjà faites. Alors, ben voilà j'ai un personnage un petit peu moyen-âgeux, ça peut-être un chevalier ou un personnage qui vient d'une série télé médiévale quoi. C'est intéressant, ce n'est pas quelque chose que j'aurais dessiner obligatoirement de façon spontanée. Et puis ce n'est pas complètement faux, on va aussi trouver des personnages comme ça dans la réalité qui ont des parties de visage nettement plus développées que d'autres.

Les fondements du dessin : Les personnages

Apprenez à dessiner le corps humain ou perfectionnez-vous dans ce domaine. Étudiez les règles de la morphologie, contournez les erreurs classiques, adaptez les mouvements, etc.

3h29 (54 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Thématiques :
Design & Illustration
Dessin
Spécial abonnés
Date de parution :22 juin 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !