Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Gérer une commande client dans l'illustration

Rester professionnel

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Il est parfois difficile d'éviter certaines tensions. Rappelez-vous que la politesse et la diplomatie sont essentielles. Sachez différer certaines envies de répondre de suite à la volée.
09:06

Transcription

Alors c’est important d’être professionnel, il est certainement encore plus important de rester pro. C’est un petit peu, peut-être, comme ces gens qui disent que le plus dur n’est pas de gagner son premier million mais de le conserver ! Rester pro, et arriver à être certifié 9001, c’est peut-être un petit peu compliqué dans nos métiers, mais on peut tout de même essayer de voir quels sont les éléments importants. Un pro, c’est quelqu’un qui, même quand c’est un petit travail comme ici, ce marin qui doit construire les plans d’un tout petit navire, on voit qu’il est en train de le faire avec plaisir, sérieux, et que tout ça est très millimétré. Être professionnel et le rester, c’est tout d’abord la politesse. C’est vraiment quelque chose de très important. Cela peut vous sembler désuet mais, la politesse, dans un travail, dire bonjour, etc., dans un mail, tous ces détails-là vont vraiment compter. Ensuite, la qualité du français, c’est-à-dire ne pas faire des fautes d’orthographe énormes, ne pas écrire en SMS. Et puis, c’est vrai que je rencontre parfois des gens qui se lancent dans les métiers artistiques qui ont un très mauvais français. Ne pas oublier que tous nos métiers d’illustration sont reliés à l’édition, à la communication. Pour la bande dessinée, ça rejoint aussi l’édition. Mal vous exprimer en français, même si vous dessinez très bien, vous n’allez pas véhiculer quelque chose de professionnel. Bien sûr, assurer les délais, c’est vraiment quelque chose de très important dans tous les métiers du monde et dans notre métier aussi, d’autant plus que, quand vous allez à votre boulangerie, vous ne vous posez pas la question de savoir si le boulanger s’est bien réveillé ce matin ou non ! Par contre, les artistes ont une réputation d’être en retard. C’est un petit peu comme la chanson de CharlÉlie Couture, où il disait : « Les artistes, tous des fainéants, sauf ceux qui ont réussi, car là on dit “Vous avez dû travailler beaucoup pour en arriver là!” » Donc, assurer les délais est un objectif primordial. Ça veut dire aussi que par rapport à votre perfectionnisme, il va falloir à un moment se dire : « Bon, ce n’est pas parfait, mais je rends le travail parce qu’il est temps de le rendre. » Par contre, vous pouvez parfois négocier des reports de délais, mais uniquement avec des clients réguliers. C’est-à-dire que vous avez une série d’illustrations à fournir à un client avec qui vous travaillez depuis déjà très longtemps, et puis vous avez une opportunité avec un nouveau client, très intéressante, mais ça bouleverse votre planning. Donc déjà, certainement, dans la réponse que vous avez donné à votre nouveau client, vous lui avez dit : « Écoutez, je vais voir parce que, par rapport à ma charge de travail actuelle, c’est difficile de positionner ce nouveau travail, même s’il m’intéresse beaucoup. » Si c’est un client régulier avec qui ça s’est bien passé, auquel vous avez souvent rendu service, ou vous lui avez enlevé des épines du pied en assurant vos délais, il doit être capable de comprendre, éventuellement d’accepter que son travail ne soit pas remis entièrement à la date prévue. Ne le faites pas avec des nouveaux clients ! Pensez aussi aux opportunités futures. C’est-à-dire que peut-être que ce travail vous a demandé plus d’efforts que d’habitude, parce que c’est un nouveau logiciel, parce que c’est un style de dessin qui n’était pas exactement le même, parce qu’on vous a demandé de dessiner des choses que vous ne dessiniez jamais et que ça a été difficile. Oui, mais cela vous a donné des nouvelles cordes à votre arc, cela vous a donné de nouveaux outils. Ou bien, ce client est lui-même quelqu’un qui a un potentiel ou qui connaît des gens. Alors il ne s’agit pas de tout le temps se dire : « J’en fais 15 fois trop car je pense aux opportunités futures. » Mais quand c’est un travail qui est un peu difficile, il faut se dire : « Aujourd’hui c’est difficile, mais demain, quand je referai ce travail-là, ce sera 50 % plus rapide, 50 % plus efficace, 50 % plus gratifiant pour moi. » Encore quelques points à voir ! Il est très important de contrôler votre communication sur les réseaux sociaux. Vous pouvez avoir une page Facebook personnelle ; alors après, dans les amis, si vous avez accepté un client, eh bien, le jour où vous direz : « Aujourd’hui, j’en ai marre de dessiner, je voudrais faire autre chose ! », ce client le lira peut-être. De toute façon, aujourd’hui, avec Internet, il est très difficile de contrôler son image par rapport à tout ce que vous avez posté. Donc, c’est plus intéressant de ne pas poster des choses qui peuvent être un petit peu problématiques, ou trop engagées, de revendiquer un point de vue, qu’il soit politique ou autre. Essayez d’être professionnel dans votre communication sur les réseaux. Quand vous parlez d’un travail, en effet, vous allez montrer les images qui vous plaisent le plus, etc. Ne parlez pas des mauvaises conditions éventuellement associées à ce travail. Ne pas faire le mort ! Dans des sociétés, moi j’ai vu l’un de mes patrons un jour « faire le mort », on avait un gros problème sur une machine, et il y avait un travail à rendre, on attendait un technicien pour la réparer, et son client l’appelait et il lui disait tout le temps : « Oui, oui, c’est bon ! » alors que ce n’était pas bon, et puis à la fin il ne répondait plus au téléphone. Ça m’avait vraiment frappé, évidemment il a perdu ce client de façon définitive, parce que le technicien de la réparation n’est pas arrivé à temps. Vous avez le droit d’avoir un problème ! Vous avez le droit de vous fouler la main, vous avez le droit de ne pas arriver à faire le travail, etc. Sachez prévenir votre client suffisamment tôt. C’est-à-dire que ce n’est pas le lundi matin que vous allez lui dire qu’il n’aura pas toutes ses illustrations pour le mardi soir ! Si vous vous rendez compte que vous avez eu les yeux plus grands que la bouche, peut-être qu’une semaine avant vous allez lui dire : « J’ai un problème, c’est plus compliqué… » Au pire, il va vous retirer le travail, mais en tout cas il pourra le donner à quelqu’un d’autre qui aura d’autres capacités et il ne sera pas plombé au niveau de son résultat. Au mieux, il vous dira : « Bon, de toute façon, je te rassure, mardi, finalement, ce qu'il faut surtout, c’est que la couverture soit prête, parce que c’est un client qui regarde surtout la couverture. Donc mets plutôt le paquet sur la couverture parce que ce que j’ai vu jusqu’à aujourd’hui me plaît déjà et ne te mets pas trop la pression pour le reste. » Mais en tout cas, attendre que le client vous dise ça de façon spontanée parce que vous avez besoin de ce répit, mais ne pas lui demander, c’est certain qu’il ne va pas le faire. Le client a toujours raison, entre parenthèses, de choisir son vêtement. Mais qu’est-ce que ça veut dire ? Alors c’est une phrase qui énerve, généralement, quand on dit : « le client a toujours raison ». Seulement voilà, imaginez, et ça vous est peut-être déjà arrivé, que vous allez acheter un nouveau vêtement. Vous tombez sur un vendeur extrêmement agressif dans sa force de vente et qui va vous donner pleins d’arguments pour choisir le pull, la jupe, le jean, que lui a envie de vendre, mais que vous, vous n’aviez pas vraiment envie d’acheter. Supposons que vous soyez un petit peu timide, vous avez fini par l’acheter, et ce vêtement est en train de pourrir dans l’un de vos placards. Alors c’est la même chose, quand on dit qu’un client a toujours raison, ça ne veut pas dire qu’il a raison dans l’absolu ! Mais c’est lui qui va porter votre dessin ou votre logo, par exemple. Si lui il a envie qu’il y ait une couleur vert fluo, que vous vous n’aimez pas ça, et que vous êtes dans votre période bleue, vous allez lui faire, son vert fluo ! Vous ne mettrez pas ça sur votre site, mais c’est lui qui a besoin de ça et ce n’est pas vous. C’est dans ce sens-là qu’il faut comprendre, le client a toujours raison. Si vous allez au restaurant, qu’on vous sert une pizza alors que vous avez demandé une salade végétarienne, et que le serveur insiste en vous disant que vraiment, cette pizza est excellente, qu’en plus elle n’est pas chère, etc., vous n’allez pas très bien le vivre. Donc, le client a toujours raison, ce n’est pas dans l’absolu. S’il n’aime pas votre travail, ça ne veut pas dire que votre travail est mauvais ! Il n’aime pas votre travail, il faut comprendre cette phrase par : « Par rapport à ce que votre illustration veut véhiculer, dans ma maison d’édition, dans ma documentation, dans mon dépliant, elle ne me convient pas. » Évidemment, les gens vont parfois avoir des phrases un petit peu plus rapides... Mais c’est comme ça qu’il faut comprendre que le client a toujours raison, ce qui n’empêche pas que vous aussi, vous pouvez avoir raison. Donc, c’est une relation gagnant-gagnant, j’en ai déjà parlé, être et rester professionnel, c’est vraiment quelque chose de très important pour un artiste, c’est quelque chose qui viendra le plus souvent avec l’expérience, mais pourquoi ne pas commencer le plus tôt possible ?

Gérer une commande client dans l'illustration

Maîtrisez la communication avec votre client et votre entreprise. Sachez étudier une demande, du devis au suivi, en passant par l'aspect émotionnel propre à ce métier.

1h51 (29 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :13 janv. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !