Les fondements du dessin : Les erreurs courantes

Regarder sans affectif

Testez gratuitement nos 1271 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Beaucoup d'erreurs de vos dessins sont dues à une charge affective par rapport au sujet. Ce n'est pas une erreur en soi, mais cela nuit à un bon respect des proportions.
06:15

Transcription

Alors pour arriver à faire un dessin figuratif semblable à votre modèle, à un moment il va falloir se débarrasser d'un aspect affectif, c'est-à-dire arriver à une vision objective des proportions. Ici, nous avons Sandra qui a réalisé un dessin d'après une photo de quelqu'un de sa famille, un petit garçon, qui a un regard très prenant, très décidé. Et lorsqu'elle a réalisé le dessin elle a fait attention à l'expression des yeux, elle a fait les yeux au niveau de la bonne taille, etc. Mais ce que l'on va constater c'est qu'il y a un gros manque au niveau du crâne. Car le crâne sur la photo occupe bien tout cet espace. Et pourtant c'est un petit peu choquant. Alors c'est vrai qu'il y a une perspective qui accentue un petit peu l'importance du crâne, mais voilà de façon affective, on n'a pas envie quand on dessine un enfant de lui donner une tête de mutant. Pourtant c'était bien ça qui était présent au niveau des informations objectives sur la photo. Là nous avons des dessins qui sont directement décalqués de photos où on voit à quel point le volume de la tête d'un enfant est énorme. Si on veut le respecter. C'est pour ça que parfois, quand vous allez dessiner d'après photo, il va falloir trouver un compromis entre les informations de la photo et puis votre dessin. Parce que suivre scrupuleusement les informations peut donner des résultats un petit peu bizarres. Mais inversement, ôter une grande partie du volume d'une tête va donner à l'enfant un côté beaucoup trop adulte. Donc c'est un compromis à trouver mais en tout cas il va falloir observer les bonnes proportions. Alors pourquoi pas, à un moment quand vous commencez à faire du dessin, vous servir d'une feuille quadrillée qui peut vous permettre de trouver des proportions à partir du moment où sur votre modèle, vous définissez que le front a une valeur de trois carreaux et que vous avez remarqué que la largeur totale du front avait six carreaux. Alors supposons qu'ici le bon modèle soit le dessin du centre et que ça, ce soit ce que j'ai réalisé à partir du dessin du centre. Et je vais essayer de trouver un module. Alors je vais prendre par exemple la hauteur du front. En partant de la hauteur du front, je vais définir un premier carré puis un deuxième, un troisième, un quatrième, et continuer comme ça ce qui va me donner une certaine proportion du visage. Ce qui va m'intéresser ensuite c'est de voir donc pour la largeur, donc je vais prendre toujours la même dimension, que je vais reporter à gauche et à droite. Et je vais voir que l'oreille doit se situer à peu près à la moitié de ce carré, de l'autre côté aussi, à la moitié de l'autre carré. Que le volume des cheveux s'arrête aussi à peu près à la moitié à chaque fois. Donc si je reporte ce gabarit de proportions sur mon dessin, je vois bien que là j'ai été trop large, ça dépasse au niveau des cheveux, des deux côtés, ça dépasse au niveau des oreilles. Donc je vais pouvoir corriger mon dessin avec un système de module. Peut-être que d'ailleurs, là je vais enlever les modules, le dessin que je vais corriger va être un petit peu trop étroitisé par rapport au dessin qui était au centre. Mais cela fait un visage qui est beaucoup plus réaliste. Donc c'est à vous à chaque fois de trouver quelle peut être la dimension que vous allez reporter et qui va vous aider. Alors je vous ai montré cette prise de proportions sur des visages parce que c'est très parlant et c'est souvent là que les gens sont déçus par rapport au réalisme entre guillemets, donc de leur dessin. Mais sur un paysage c'est la même chose. Ici pour trouver la bonne hauteur, bon je vais regarder mon modèle. C'est un dessin fait d'après nature. Je vais me dire, bon j'ai remarqué que l'arbre fait un angle ici. Alors si je prends cette dimension-là, que je la reporte, on arrive à peu près ici. Il s'agit pas d'être dans une exactitude photographique. Et donc je dois noter que le toit est un petit peu plus bas. Pareil, je vais prendre cette dimension-là si je la reporte dans ce sens-là, une première fois et puis une deuxième fois, bon ben il faut vraiment que je pense pour toute cette largeur, à ne pas la prolonger jusqu'ici. Ça doit faire une fois, à peu près, et demie la dimension de la hauteur de l'arbre à cet endroit-là. Une chose aussi, importante, que vous allez faire, au niveau des inclinaisons, vous pouvez même le dessiner dans un coin de votre feuille vous faites une espèce de rose des vents comme ça qui va vous indiquer les verticales et les horizontales. Parce que vous avez toujours des verticales présentes sur votre feuille de papier, puisque votre feuille de papier est rectangulaire, et toujours des horizontales. Donc à vous de voir après, par rapport aux verticales, bon voilà j'ai cet arbre-là qui est à peu près vertical, en penchant un peu sur la droite. Et quand je veux faire l'inclinaison du toit, et bien par rapport à mon angle à 45 degrés, je vois que je suis en dessous. Donc si j'avais dessiné la maison comme ça, je pourrais me dire : ah non, par rapport à mon petit repère, je vois que j'ai fait une inclinaison beaucoup trop forte. C'est un système en fait, les modules, où vous passez votre temps à autocorriger votre dessin. Ce n'est absolument pas un problème qu'au départ il y ait des erreurs, mais une fois que vous avez fait votre dessin vous devez le checker, vous devez vérifier comme ça. C'est valable aussi par exemple pour les proportions des fenêtres, je vois que sous la fenêtre, j'ai un espace à peu près équivalent aux volets avant d'avoir la porte de la grange. Donc faites des petites corrections comme ça plutôt que de vous dire : bon mon dessin, il y a des défauts de proportions donc je dois tout recommencer. Non, on n'arrive pas à faire un dessin juste de façon instantanée mis à part 3-4% des gens qui ont un œil photographique. Donc nous avons vu ici comment utiliser l'autocorrection au niveau de la prise des proportions pour corriger son dessin.

Les fondements du dessin : Les erreurs courantes

Abordez les mécanismes du dessin qui sont à l'origine d'erreurs diverses lorsque l'on commence à pratiquer cette discipline artistique. Trouvez des solutions pour les éviter.

1h59 (27 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Thématiques :
Design & Illustration
Dessin
Spécial abonnés
Date de parution :26 janv. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !