Les fondements de la photographie : Photo de nuit et en basse lumière

Réduire le bruit

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Si vos images contiennent du bruit, les applications de traitement d'images telles que Photoshop vous permettent de réduire efficacement ce bruit.
avec
10:33

Transcription

Tout au long de la formation, je n’ai pas cessé de vous mettre en garde contre le bruit. Et il y a encore pire que de m’écouter parler : c’est d’être confronté à beaucoup de bruit dans l’image. Heureusement, Photoshop et autres ont des outils de réduction de bruit. Certes, cela ne remplacera pas un choix réfléchi de la sensibilité ISO, mais si vos images contiennent du bruit, ces programmes vous permettront de le réduire avec une certaine efficacité. Voici une image au format JPEG. Oui, je sais, je conseille toujours de travailler en RAW, mais ce JPEG provient d’un réflex de 2000 ou 2001 et, à l’époque, stocker du RAW coûtait cher. Bref, il s’agit d’un fichier JPEG et, avant de faire la balance des blancs, je vais corriger l’exposition, tout simplement parce que l’image est si sombre qu’on ne voit rien. Je vais régler le curseur Exposition jusqu’à ce que je puisse voir ce qu’il y a dans l’image, et me rendre compte des corrections à faire. Je ne fais pas les corrections dans l’ordre habituel, car je n’ai pas le choix. Je vais essayer de refroidir l’image, mais comme il s’agit d’un JPEG, je dispose de très peu de latitude pour la balance des blancs. Et je pense que vous avez déjà noté le bruit dans l’image. C’est pour ça que j’ai pris cette image, avec ce bruit typique des réflex des années 2000. Le niveau de bruit est particulièrement élevé, et, heureusement, ce n’est plus le cas des réflex actuels, ni même des compacts de qualité. Et vous serez également surpris de la quantité de détails qu’on peut extraire d’une image très sombre. Je ne vais pas trop insister avec la balance des blancs, car les tons clairs tirent sur le bleu, il y a des couleurs bizarres, et tout est trop rouge. Souvent, dans les photos sombres, et malgré la correction de balance des blancs, les personnes sont toujours un peu trop saturées. Et je pense qu’il faut toujours désaturer légèrement ce genre d’images, pour que la teinte de la peau soit naturelle. La balance des blancs n’est pas l’unique moyen d’améliorer la teinte chair. Une désaturation tout en finesse le permet aussi. Si vous souhaitez désaturer une image sans affecter la peau, servez-vous de l’outil Vibrance. La plupart des logiciels en sont pourvus, comme Aperture, ou Lightroom qui utilise le même curseur qu’ici. Il s’agit d’un outil de saturation qui protège la teinte chair. Il altère les couleurs de l’image sans toucher à celles de la peau. Voilà, ça va mieux comme ça. Je vais renforcer un peu le contraste. J’ai souvent remarqué, avec les images sombres… J’annule cette correction. C’est sombre, et avec cet éclairage plat, l’image est terne, elle manque de pêche. Il faut renforcer le contraste. Je risque de perdre du détail dans les ombres, mais peu importe. Il faut une image qui ait un peu de relief. Du coup, il est devenu un peu plus rouge, je vais légèrement diminuer la saturation. Bon, occupons-nous du bruit. Je vais zoomer à 100 % et vous voyez, après avoir agrandi l’image, que le bruit devient très grossier. Il y a beaucoup de bruit. La bonne nouvelle, c’est que le bruit n’est pas insurmontable, c’est du bruit de luminance, qui se manifeste par de la granulation un peu partout dans l’image. Il y a aussi un tout petit peu de bruit de couleur, je ne sais pas si vous le verrez à l’écran, mais je distingue des amas colorés sur son front, et un peu sur l’arête du nez. Ils sont magenta. En général, le bruit de couleur se manifeste sous forme d’amas de pixels verts ou magenta. Dans Camera Raw, les outils de réduction de bruit sont différents. Dans l’onglet Détail, il y a les curseurs Netteté et les curseurs Réduction du bruit. Nous n’avons pas abordé les outils de netteté. Ils ressemblent à ceux de Photoshop, mais en moin puissant. Ils sont destinés à l’accentuation initiale. Ce sont de très bons outils. Et ça vaut le coup de s’y intéresser. Juste en dessous, il y a les outils de réduction de bruit, et ils n’y sont pas par hasard. En effet, la réduction de bruit repose sur une subtile atténuation de la netteté, pour masquer les artefacts et le grain. Et, forcément, cela a une influence sur la netteté. Ainsi, lors de la réduction du bruit, on essaye de trouver le meilleur compromis entre lissage du bruit et conservation des détails, ce qui explique le regroupement de ces outils. On peut voir ici trois curseurs pour traiter le bruit de luminance, et une paire de curseurs pour le bruit de couleur. J’attaque par le curseur Luminance. Pour l’instant, il est à 0, ce qui veut dire qu’il n’agit pas. Je vais le tirer à droite, et on verra ce qui se passe. Je le règle à peu près au tiers. Oh, il y a nettement moins de bruit dans l’image. Si je clique sur ce bouton, vous pouvez voir l’image avant correction. Et là, l’image après correction. Il y a beaucoup moins de bruit. Notez que la vue avant ne revient pas à l’image brute. Je n’ai pas désactivé les corrections de tons et de couleur. Camera Raw permet d’afficher une vue avant/après de l’onglet actif, ce qui est très pratique. Le curseur Détail de la luminance, ici, me permet un contrôle plus subtil du niveau perceptible de détails. Il s’agit de trouver un compromis entre netteté des détails et lissage du bruit de luminance, avec ces deux curseurs. Je jongle avec ces curseurs, mais ça reste subjectif. Je fais surtout attention aux yeux. Je veux qu’ils restent nets. Je me sers des yeux comme référence pour la netteté. Et je me sers de sa joue, ici, pour surveiller la réduction de bruit. Ceci est le Contraste de la luminance, qui corrige le contraste localement et permet de restaurer les textures. La texture et le contraste sont liés. Plus il y a de contraste, plus il y a de texture. Si je règle ceci à 0 – vous ne verrez peut-être pas très bien – la peau à cet endroit est lissée. En augmentant le contraste de luminance, elle retrouve une texture plus naturelle, et sans bruit. Passons aux curseurs Couleur, ici. Regardez ces amas magenta, ici. Il suffit de déplacer le curseur à droite pour les supprimer. Je serais tenté de dire que l’outil est très délicat à utiliser, mais en fait, non. Il suffit de le tirer vers la droite. Et il n’y a rien d’autre à faire. Si je manipule le curseur Détail de la couleur, on ne verra guère de différence car, au départ, il n’y avait pas beaucoup de bruit de chrominance. La perte de détails est négligeable. Si vous travaillez avec d’anciennes versions de Camera Raw, vous n’obtiendrez pas de résultats qui soient aussi bons. Mais, depuis, Adobe a développé un moteur de réduction de bruit efficace, comme vous avez pu le constater. La réduction de bruit de Camera Raw est fantastique. Et Lightroom utilise exactement les mêmes outils de traitement du bruit. Si vous utilisez encore de vieilles versions, peut-être faudrait-il les mettre à jour, notamment si vous avez un appareil assez ancien. Mais si vous voulez garder votre ancienne version de Photoshop, sachez qu’il existe des plug-ins de réduction de bruit. Noise Ninja, Neat Image, ce sont tous d’excellents outils. Mais qui ont un coût, et, tant qu’à faire, autant se payer une mise à jour. Et plus particulièrement si vous envisagez de changer d’appareil. En effet, une ancienne version de Camera Raw ne prendra pas en charge un appareil récent. Voilà pour la réduction de bruit. Vous, voyez, c’est assez facile. À partir de là, si je souhaite retravailler la netteté de l’image, je passe dans Photoshop pour utiliser le filtre Netteté optimisée, avec des des masques pour faire des corrections sélectives. Le bruit dépend de l’appareil et, bien sûr, il sera amplifié si on augmente la sensibilité ISO et si on allonge les temps de pose. À force d’essayer ces outils, vous apprendrez à vous en servir judicieusement, selon les cas et les situations.

Les fondements de la photographie : Photo de nuit et en basse lumière

Mettez toutes les chances de votre côté pour réaliser de bonnes photos en basse lumière. Découvrez des astuces de prise de vue qui vous aideront à gérer ces conditions difficiles.

3h46 (53 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !