Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

Office 365 : L'essentiel de Word

Réaliser des graphiques Word

Testez gratuitement nos 1338 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Il vous est possible d'utiliser des graphiques Word dans un document. Vous allez voir comment procéder.
08:07

Transcription

Je vous propose dans ce tutoriel de découvrir comment il est possible de créer un graphique Word. Alors, vous allez trouver dans les sources de cette formation au chapitre trois, le document qui s’appelle « les tableaux.docx ». Vous ouvrez ce document, vous zoomez de telle sorte à ce que vous puissiez voir le premier paragraphe, vous vous positionnez à la fin de ce premier paragraphe, en cliquant. Et là, bah vous êtes en état de marche pour faire ce fameux graphique. Je viens dans l’onglet « Insertion ». Dans le groupe « Illustration », je trouve l’icône « Graphique », je clique dessus. J’ai ce dialogue qui fait son apparition, dans lequel je trouve différentes catégories de graphiques. Je vais prendre la catégorie « Histogramme », dans laquelle je trouve deux grandes familles : « les graphiques de type 3D » et « les graphiques de type 2D ». Alors, si votre document est à destination des services financier, comptable ou contrôle de gestion de votre entreprise, lorsque vous choisissez une catégorie de graphique, vous prenez dans cette catégorie uniquement les représentations en 2D, pourquoi ? Parce que dans les services financier, comptable ou contrôle de gestion, ils n’aiment pas les graphiques 3D ; et il y a une raison à ça. La raison est la suivante : c’est qu’un graphique 3D, on peut le faire tourner dans l’espace, et donc s’il y a des valeurs pas très très reluisantes, on peut tourner le graphique dans l’espace, de telle sorte que ces valeurs peu reluisantes se trouvent à l’arrière-plan, qu’on les voie beaucoup moins. C’est ce qu’on appelle « une vue subjective ». Donc c’est pour ça que dans les services financier, comptable, ou contrôle de gestion, ils n’aiment pas trop ce type de graphique. Si votre document est un document de communication, vis-à-vis de vos clients, eh bien ma foi, là vous pouvez user et abuser des graphiques en 3D. Je vais prendre l’histogramme 3D, je clique dessus, je fais « OK ». Alors, d’aucun vont me dire : « mais comment peut-il faire un graphique sachant qu’il n’y a aucune valeur ? » Eh bien, vous allez le voir. Lorsque je fais « OK », qu’est-ce que j’obtiens ? Eh bien, un graphique et aussi une feuille de calcul, comme si j’étais dans Excel, sauf que c’est un graphique dans Microsoft Word. Je n’ai plus qu’à remplacer les différentes valeurs dans ce tableau. Regardez, ici il y a écrit : série un, série deux, série trois, série un, série deux, série trois. Eh bien je sélectionne ces cellules en glissant dessus. Puis là je vais écrire tout bêtement : « janvier » par exemple, et puis à côté je vais écrire « février », puis à côté je vais écrire « mars », et vous voyez qu’automatiquement, directement dans mon graphique les valeurs changent. Catégorie, un, deux, trois, quatre, cinq, je peux mettre des villes. Si je mets des villes, les valeurs vont aussi changer. On peut changer aussi les valeurs. Voilà, maintenant que mes valeurs ont été saisies, eh bien je m’aperçois donc que mon graphique a été mis à jour. Je ferme tout simplement cette feuille de calcul. J’ai donc maintenant un graphique, je double-clique dessus, je vais venir sur le titre ici, et je vais marquer qu’il s’agit du « CA 2015 ». Je souhaite modifier ce graphique. Eh bien pour ce faire, je vais déjà pouvoir jouer sur les poignets pour le faire plus petit ou plus grand, suivant le besoin hein. Vous remarquez que le texte habille automatiquement parce que cette icône ici me donne accès à l’habillage, et que l’habillage, eh bien c’est un habillage au carré hein. C’est l’habillage par défaut qui a été sélectionné. Je vais agrandir un petit peu. Voilà, on peut même le faire, pourquoi pas, dépasser dans les marges en le centrant. Vous remarquez les guides hein : lorsque je glisse, je vois apparaitre ce petit trait vert, il m’indique que je suis pile poil au milieu. Alors, maintenant je peux travailler sur le graphique à proprement parler. Par exemple ce « orange » ne me convient pas. Je clique sur le « orange » en question, et là je vais lui dire : « bah ça me plait pas ». Donc il me suffit de cliquer sur « Styles de graphique » et de sélectionner d’autres couleurs. Alors on me propose plusieurs couleurs mais c’est toujours du « orange ». Ça ne me plaît décidément pas du tout. Donc, qu’est-ce-que je vais faire ? Bah je vais dire : puisqu’il n’y a aucun des styles ici, qui me plait, je souhaite changer moi-même ma couleur. Je double-clique. Le fait de double-cliquer fait apparaitre cette fenêtre. Dans cette fenêtre, j’ai la possibilité donc de travailler avec ces trois icônes. La première icône me permet de jouer sur le remplissage et le contour. Là j’ai toute la série qui est sélectionnée, d’orange hein ! J’ai cliqué sur une des barres orange, on voit que le remplissage est orange, ça ne me plait pas, j’ouvre et puis là je vais dire : je veux du vert. Et de la même manière hein, si je clique sur la première série ici, à la place du bleu je veux un vert plus clair et puis derrière pareil, je clique dessus et je veux un vert encore plus clair. Eh bien voilà, c’est fait. Donc on a cette possibilité qui est assez intéressante. Au passage hein, vous avez la même chose : là je réduis, ça c’était pour le remplissage, on a la même chose pour « Bordure » ici. Là on peut mettre des styles assez jolis hein, on peut faire des ombres, on a la possibilité de travailler sur la lumière, on a la possibilité de travailler sur des contours adoucis, sur des formats 3D hein, donc bref, on peut vraiment s’amuser avec notre graphique hein, le manipuler comme bon nous semble. Enfin, on a une troisième icône ici, qui va nous permettre de jouer sur la forme. Par exemple là, la série qui est au milieu, je ne veux pas que ça soit des parallélépipèdes, je voudrais que ça soit des pyramides, eh bien je clique et hop ! J’ai des pyramides, ou bien j’ai des pyramides partielles, ou bien j’ai des cylindres, ou un cône partiel. Bref, vous pouvez donc changer tel ou tel élément en fonction de votre besoin. On peut travailler sur la profondeur de l’intervalle. Vous voyez ce que ça donne hein : plus ou moins épais. On peut travailler sur la largeur, comme ceci ou comme cela. Donc avec ça, vous avez la maîtrise complète hein de votre graphique. Qu’est-ce que nous pouvons faire d’autres ? Eh bien on peut sélectionner le bord du graphique en venant donc sur une zone vide ici, et là, à partir du moment où on a le bord du graphique, on a la possibilité de venir travailler avec ce petit « plus ». Ce petit « plus » permet de rajouter des éléments. On peut jouer grâce à ça sur les axes. Par exemple ici, vous voyez que dans les axes, je peux les faire apparaitre ou pas. J’ai aussi la possibilité de faire apparaitre des barres de titre sur les axes. Le titre du graphique : je le veux ou je ne le veux pas. Bref, on a la possibilité de vraiment « customiser » à fond. Hein là, je ne veux pas les légendes : je n’ai plus les légendes. Je les veux : elles réapparaissent. On peut donc « customiser » à fond notre graphique à l’aide de ce petit signe « plus ». Voilà donc en quelques mots hein le B-A BA, ce qu’il faut connaître pour pouvoir commencer à jouer avec les graphiques. Après, je vous laisse hein découvrir. N’hésitez-pas ! Vous ne risquez pas de casser quoi que ce soit ! Vous cliquez sur vos différents éléments et vous agissez dessus, ceci afin de rendre le graphique homogène par rapport à la présentation de votre document. Dernière petite chose pour conclure : si je viens sur ce trait-là ici, autour de cette zone-là, là, juste un peu au-dessus du trait, je sélectionne cette partie-là du graphique, c'est-à-dire l’intérieur ; là j’ai l’extérieur et ici j’ai l’intérieur. Quand j’ai cet intérieur, j’ai la possibilité de jouer à l’aide de cette icône « Effets » sur la rotation du graphique. C’était ce que je vous parlais hein en introduction. Là vous voyez, la misère est cachée derrière. Mais si je voulais la mettre devant, c’est possible. Tout bêtement, en utilisant cette icône ici de rotation, on va pouvoir jouer, hop ! Et faire tourner le graphique dans un sens, dans l’autre, comme on veut, comme ceci. J’ai aussi la possibilité de jouer sur les « Y ». Bref, on peut s’amuser hein à modifier l’orientation pour camoufler telle ou telle chose. Bien sûr, ceci ne fonctionnant que sur des graphiques qui sont des graphiques 3D hein. Sur un graphique 2D, vous ne pouvez pas faire de rotation.

Office 365 : L'essentiel de Word

​​Concevez, partagez, et imprimez une grande variété de documents avec ​la version Office 365​ de Word​. Formatez du texte, appliquez des styles, ajoutez des éléments, etc.

4h35 (48 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :30 sept. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !