SketchBook Pro 2017 : Les pinceaux

Prendre en main les pinceaux de base

Testez gratuitement nos 1304 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Parcourez les différents outils composant le jeu de pinceaux de base. Vérifiez également leurs propriétés ainsi que leur rendu graphique.
09:39

Transcription

On va commencer notre exploration en détails des jeux de pinceaux avec le jeu de base, celui qui est présent à l'ouverture du logiciel. On a vu qu'il se composait d'outils très variés : le crayon, il n'y en a qu'un, et on peut en faire varier la taille dans le curseur, si on veut travailler un peu plus grand, un aérographe. Le mieux, pour se rendre compte de tout ça, c'est dans une partie de dessin, si vous n'avez jamais essayé les outils, d'en faire les traces. On voit que l'aérographe est très léger. Ici, j'ai un gris sombre sélectionné. Je peux tirer vers le noir. Ici, j'ai le feutre qui reprend un peu le feutre alcool, on va dire. Le feutre Copic. Il laisse des transparences. Là, on a la pointe biseauté, beaucoup plus graphique, pour des motifs, des rythmes. Ici, on va retrouver notre stylo bille. Là, un pinceau de base, plein et rond, en l'état. Ici, un stylo feutre. Il me rappelle un crayon un peu gras, mais qui fait des tracés plus conséquents. La plume d'encrage. Celle-ci... s'affine ou se rétrécit aussi. On la testera également. Et les outils d'étalement, de flou ou, au contraire, de netteté, qui viennent révéler les structures un peu sous-jacente des pointes, sans oublier des gommes. Alors, une gomme dure et une gomme douce. À chaque fois qu'on découvre un nouveau jeu d'outils, il est bon, quand on a le temps, de tester un petit peu la réaction des éléments sur un bout de papier, comme on le ferait à la maison avec une nouvelle trousse de feutres. Donc là, touche "Del" pour effacer tout ça. On va faire un essai. Il ne s'agit pas à chaque fois d'utiliser la globalité, mais de voir un peu ce que peut nous proposer en termes de montée rapide ou de dessin d'intention, une trousse de base comme celle-ci. On va commencer et tracer un petit visage. Je vais prendre mon crayon. Pour aller plus vite, je vais activer l'outil Symétrie, qui est ici. Je vais prendre une symétrie verticale et puis je vais la verrouiller pour qu'elle ne se balade pas. Là, on va démarrer un crayonné. Un visage un peu au hasard que je vais construire. Une structure de base. Ça va assez vite avec la symétrie. Une bouche un peu étirée. Il n'est pas très content. Le crayon nous propose finalement un toucher assez riche, pour un outil simple. c'est-à-dire où on peut alterner les parties très légères et puis quelque chose de beaucoup plus affirmé. Le crayon proposait les bases. L'affiné, si on veut travailler les parties plus légères, le grossir, pour renforcer les contours. On peut ensuite poser déjà les premières ombres. Là aussi, je vais le faire en symétrie. On est toujours dans le croquis. Pour ça, je pourrais prendre l'aérographe, mais il est un peu diffus. Je vais me diriger vers le feutre. Je vais vous montrer qu'il laisse transparaître le tracé dessous. Alors qu'ici, lui, il va être opaque. Je reprends mon marqueur, je fais une petite trace. Avec la touche "Alt", je vais prélever ce gris. J'efface ma petite trace et je vais commencer à poser les valeurs principales. Là, je vais prélever un gris un peu plus léger, je vais affiner la pointe de mon marqueur. Et puis on va commencer à poser des ombres un peu plus douces. "Alt" à chaque fois que j'ai besoin de proposer une nouvelle valeur de gris. On peut noircir encore un peu les cheveux. Là, par contre, je peux me diriger vers la pointe biseautée. Je vais me diriger vers la pointe feutre, ou un petit peu rehausser quelques parties du ruff, revenir avec mon marqueur poser des gris encore plus légers. Toujours touche "Alt" pour trouver quelque chose de très tendre. Ensuite, je peux revenir justement avec la gomme douce, que j'affine, toujours dans le curseur, pour rajouter un tout petit peu de lumière là où il en manque. Si elle est trop douce, je clique et je vais augmenter un petit peu la quantité effacée. Avec l'outil d'étalement, je peux venir compléter un petit peu. En ouvrant la fenêtre des Calques - voilà mon calque -, je peux en baisser l'opacité, rajouter un nouveau calque et puis là, me diriger vers la pointe d'encrage. Je vais monter un petit peu la définition de mon dessin comme ça. Petit clic sur l'icône, je fais apparaître la palette. Et puis je zoome sur la loupe pour un travail un peu plus en détails. Je ferme. Je sélectionne du noir. Clic droit sur la palette Copic. Et puis là, on va essayer de donner un rendu un peu plus graphique. Je vais baisser la taille de ma plume. Ici, on peut travailler de façon plus précise. On a pris soin de désactiver la symétrie pour ne pas donner un côté trop artificiel au visage. Et là, on peut créer en tout confort, en gros plan, avec cet outil assez fluide qu'est la plume d'encrage. Et donner un peu plus de nerf. Avec un outil, on obtient des belles pleines et des déliées. On peut continuer l'encrage ainsi. On peut poser des masses de noir un peu plus sombres. La plume peut donner rapidement un effet encré. Je vois si j'escamote mon encrage. On peut induire un calque entre le croquis, par simple pression, et ajouter un calque entre le croquis et l'encrage, et puis dessous, venir poser des ombres de façon un petit peu plus précise. Là, par exemple, prendre un gris un peu chaud. On peut appeler la palette Copic à chaque fois pour changer un petit peu de gamme de gris. Toujours ajuster son outil sur la zone de travail qu'on est en train de traiter. Si les bords vous semblent un peu nets, c'est l'occasion d'utiliser l'outil étalement, pour repousser de temps en temps certaines zones de gris. Et puis on peut toujours se rappeler le croquis si on a besoin de faire apparaître le premier dessin. Avec cette petite trousse de base, on arrive à poser un croquis et commencer un encrage simple, mais assez rapidement. Il est possible de l'ouvrir comme ça. Si vous avez une idée, on a la trousse, on a l'outil de base, et on peut commencer à poser ses idées et pousser un petit travail d'ombre de façon assez correcte.

SketchBook Pro 2017 : Les pinceaux

Découvrez la bibliothèque de pinceaux de SketchBook Pro qui est maintenant très étoffée ! Testez les différentes familles d'outils proposés et les possibilités de les paramétrer.

2h53 (28 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
SketchBook Pro SketchBook Pro 2017
Spécial abonnés
Date de parution :15 sept. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !