L'essentiel de Visual Studio 2017

Placer des points d'arrêt

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Il est important de bien comprendre le fonctionnement des points d'arrêt. Ces points d'arrêt permettent de préparer une séance de débogage constructive.
06:40

Transcription

Lorsque vous voulez déboguer votre application, la chose que vous allez faire le plus souvent, c'est créer un point d'arrêt. Un point d'arrêt, c'est sur une ligne qui va s'exécuter dans votre application en mode Debug, donc là, d'ailleurs, je vais repasser en mode Debug, sinon les points d'arrêt ne seront pas reconnus. Eh bien, sur une ligne, par exemple, celle-ci, j'ai une initialisation et une affectation de variables, he bien, je vais pouvoir aller sur la bande qui est ici, tout à gauche, faire un simple clic et placer, donc un point d'arrêt qui est un gros point rouge ici, qui va maintenant déclencher l'arrêt de l’application à l'exécution. Je vais vous montrer, c'est sur le About, je vais démarrer mon application et puis, j'ai ici A propos, il suffit de cliquer, pour m'arrêter maintenant, vous voyez la flèche jaune sur mon point d'arrêt et je vais pouvoir, ensuite et on va voir ça, eh bien, continuer l'exécution dans le code. Je vais arrêter, donc ce point d'arrêt, je peux le placer, je peux en placer partout, je peux en placer plusieurs, bien entendu, il me suffit de cliquer pour le créer et le supprimer, j'ai une touche à mémoriser qui est F9, aussi pour générer le point d'arrêt, donc je peux cliquer ou faire F9 et si je fais F9 à nouveau, eh bien, ça va désélectionner ou supprimer plutôt, le point d'arrêt. Lorsque je crée un point d'arrêt, j'ai immédiatement, une petite fenêtre ici qui me donne deux options : la première, c'est Désactiver le point d'arrêt. Si je me retrouve ici, je passe ma souris sur le point d'arrêt, cette petite fenêtre réapparaît et je peux faire une désactivation. Vous voyez maintenant, l'intérieur du point d'arrêt n'est plus rouge, mais il s'est blanchi. J'ai donc, un point d'arrêt qui ne va pas être honoré à l'exécution, on ne s'arrêtera pas dessus. A quoi ça sert, me direz vous, autant le supprimer ? Mais pas forcément, parce que je peux être dans une session de débogage ou temporairement, je veux désactiver ce point d'arrêt pour ne pas l'honorer dans une boucle, par exemple, et puis, lorsque j'en ai de nouveau besoin, je reclique à l'intérieur, ça le réactive. Il y a ici, des Paramètres du point d'arrêt qui ouvrent une fenêtre à l'intérieur de la fenêtre de code, c'est assez joli, d'ailleurs et je sais quel est l'emplacement du point d'arrêt et je peux ajouter ici, un point d'arrêt conditionnel, c'est-à-dire qu'on va s'arrêter à l'exécution, seulement lorsqu'une condition sera évaluée à vrai. J'ai donc, soit une Expression conditionnelle qui est évaluée à vrai ou en cas de modification de la valeur, je pourrais dire, par exemple, telle variable vaut 5, comme cet exemple et lorsque c'est vrai, eh bien, on s'arrête ou bien lorsque la modification est faite de la variable, on s'arrête. Je peux aussi choisir ici, un Nombre d'accès, très intéressant dans les boucles, donc on passe à l’intérieur de la boucle, sur le point d'arrêt, par exemple, 11 fois, donc à la onzième fois, on va finalement s'arrêter. Je fais un Annuler pour enlever ça. Troisième condition possible, un Filtre, par rapport à des critères prédéfinis : le Nom de la machine, le ProcessId, le ThreadId, donc pour un débogage plus profond, par rapport à des critères, purement à l'exécution. Et donc, c'est ce qu'on appelle ici, un point d'arrêt conditionnel. Je peux aussi transformer mon point d'arrêt en action, en cochant ceci. Vous voyez que le signe du point d'arrêt s'est transformé en losange pour nous dire que ce n'est plus un arrêt, mais c'est une action parce qu'ici, vous voyez, est coché Poursuivre l'exécution. Donc, je ne m'arrête pas, mais ce que je vais faire, c'est que je vais journaliser un message dans la fenêtre Sortie. Par exemple, il y a un exemple intéressant, fonction $Fonction, c'est une variable qui nous redonne le nom de la fonction dans laquelle on se trouve, la valeur de x est, etc. On va pouvoir transformer ce point d'arrêt en journalisation, en informations qui sont envoyées dans la fenêtre Sortie. La fenêtre Sortie, c'est la fenêtre que vous avez vue tout le temps, lorsque j'ai fait une compilation, avec les informations de compilation, eh bien, elle peut aussi contenir à l'exécution, des informations renvoyées par cette fonctionnalité. Je vais fermer les paramètres. Je reste avec mon point d'arrêt traditionnel et je peux, dans le menu Déboguer, dans les Fenêtres, avoir une fenêtre de points d'arrêts, ici, qui va me lister tous les points d'arrêt que j'ai posés dans mon code parce qu'il est parfois difficile d'identifier tous les points d'arrêt, je peux en avoir mis dans différents fichiers de code. Donc, j'aurai une liste globale ici, avec laquelle je vais pouvoir très simplement, désactiver, ici, le point d'arrêt, je vais pouvoir supprimer les points d'arrêt que j'ai sélectionnés, je vais pouvoir rechercher mes points d'arrêt, si j'en ai beaucoup. C'est, donc une fenêtre globale de gestion de mes points d'arrêt. Et bien sûr, s'il se trouve que je suis à ce moment ailleurs, eh bien, je peux simplement double-cliquer ou bien, ici, appeler ce bouton Atteindre le code source pour retourner sur mon point d'arrêt et voir où je l'ai placé. Finalement, une fonction qui peut être utile, c'est dans Nouveau, ici, créer un point d'arrêt sur une fonction et vous avez une fenêtre qui vous ouvre ici, une zone de saisie dans laquelle vous pouvez saisir le nom de votre fonction, par exemple, Parse, ce qui va créer, alors, pour une langue particulière, ce qui va créer un point d'arrêt et donc un arrêt à chaque entrée dans une fonction qui s’appelle Parse. Et donc, si vous en avez plusieurs, dans des classes et des namespaces différents, on va avoir un arrêt sur toutes les fonctions qui portent ce nom. Vous pouvez préfixer par le namespace, par le nom de la classe pour cibler vraiment une fonction en particulier, ça, c'est tout à fait possible et si vous ne le faites pas, ce sera toutes les fonctions qui portent ce nom. Voilà, pour les points d'arrêt. On sait maintenant, comment générer un arrêt dans le code pour faire du débogage.

L'essentiel de Visual Studio 2017

Découvrez les éléments fondamentaux de l'interface de Visual Studio. Exploitez la richesse des fonctionnalités de cet environnement de développement intégré de Microsoft.

5h16 (65 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
Spécial abonnés
Date de parution :10 août 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !