Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Java pour les développeurs Android

Parser un JSON

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Dans cette séquence, vous verrez comment transformer le résultat de votre requête en instance d'objet Java.
06:17

Transcription

Dans cette vidéo, nous allons voir comment à partir du string, sous le format Json que l'on reçoit du serveur, nous allons instancier une nouvelle array liste et y mettre toutes les informations sous formes d'objets Java. Pour cela, nous allons travailler avec une librairie qui s'appelle « gson. » La librarie gson qui est fournie par Google, nous permet de parser du Json en objet Java. Pour trouver le lien gradle existant, il n'est pas indiqué directement dans la documentation. Nous allons dans « gson download », le lien gradle se trouve ici. On va dans le « build.gradle » de notre projet. Et comme pour les autres, on va écrire « compile » enlever les espaces en trop et appuyer sur « sync now. » Notre librairie a été téléchargée. Comment elle s'utilise ? Il n'y a que deux lignes de codes. Il ne faut que deux lignes de codes pour faire tout ça, à condition que nos objets Java correspondent à notre syntaxe du Json. Ici, je veux un résultat. Notre résultat représente donc cette classe-là. Du moins, elle possède l'attribut « records ». Donc Json va détecter que record est une arrêt liste, va instancier l'arrêt liste et va parcourir l'objet records et lui attribuer les différents attributs pour chaque ligne. Même chose ici. J'ai mon fields, il va parcourir toute la classe fields, tout le Json représentant le fields et attribuer chaque attribut en fonction de la clé dans le fichier Json. Donc le résultat est égal. Pour cela, nous avons besoin d'une instance de la classe Json. Car les méthodes ne sont pas statiques. Je vais utiliser « gson.toJson » si je veux convertir un objet Java en Json cela me retournera un string représentant mes objets Java sous la forme Json. On veut faire l'inverse. Ce sera « fromJson » où on lui transmet notre string en format Json et la classe dans laquelle on veut le convertir. Donc ici notre classe : « resultat.class » Voila nos deux lignes de code. La première, pour instancier Json. Et la deuxième, pour dire que notre string représente notre classe Java. Tous les attributs qu'il trouvera, qui seront identiques, il les mettra dans notre objet résultat. Nous avons ici donc converti, nous allons devoir tester. Plusieurs cas de figure. Notre résultat est nul. On va donc retourner une exception. « Variable résultat à null. » Ça, c'est le premier cas d'erreur. On va continuer. Si l'on veut faire une bonne gestion des erreurs pour éviter que notre application plante sur un nul pointer exception, il va falloir tout tester jusqu'à obtenir nos fields. Donc dans « résultats point », on va essayer de récupérer le « get records ». Si get records est nul, ou s'il est vide, donc s'il est nul ou s'il est vide, c'est que nous n'avons pas d'éléments. Ce n'est pas une erreur, c'est juste qu'on va retourner une array liste vide. On va commencer par créer notre array liste. Ça sera une array liste de fields. C'est cette array liste qu'on va retourner. Si c'est vide ou si c'est nul, et bien tout simplement on ne fait rien. En fait, le seul cas où on va faire, c'est si c'est différent de nul. Si elle est différente de nul, on va pouvoir la parcourir. Si elle est vide, au pire, on ne fera aucun passage. Et pour chaque record rencontré, on récupérera son field pour le mettre dans notre array liste. Ici, je vais utiliser la boucle « foridge », donc à l'aide du mot clé « for », c'est un record. Quand je fais « get record », ça me renvoie l'array liste qui contient des records et chaque records contient un field. Nous ne travaillons qu'avec les fields. Le but du modèle est d'extraire tout ça et de ne retourner que l'array liste qui convient pour le contrôleur pour éviter d'avoir à faire tout ça dans le contrôleur. Donc je parcours tous mes records. Si ma liste est vide, je ne rentre tout simplement pas là-dedans, je retourne une array liste vide. Et sinon, à mon records, je vais ajouter mon field, mais je vais quand même vérifier « ifrecord.getfield » différent de nul. Je ne vais pas ajouter au cas où il y ait des problèmes sur la réalisation du fichier provenant du serveur, au mieux mon application n'affichera rien, mais elle ne plantera pas. Donc je peux rajouter à mon array liste de fields « .add » J'ai donc parcer mon résultat, j'ai mis sous forme d'array liste de fields et je retourne mon array liste de fields. Je peux donc maintenant tester. J'appuie sur « charger ». Et voilà, j'ai bien appeler mon web service, récupérer ses informations, parcer ses données, et mise en forme de listes. Vous savez maintenant exploiter un web service dans une application android.

Java pour les développeurs Android

Prenez en main la syntaxe et les concepts de Java pour vos développements d’applications pour Android. Abordez les variables, les chaînes de caractères, les conditions, etc.

7h01 (65 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :24 avr. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !