L'essentiel des CSS

Parcourir l'historique

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Il est important de replacer les CSS dans leur contexte et de parcourir leur histoire. Il s'agit de mieux comprendre les besoins de modularités.
05:00

Transcription

On a l'impression aujourd'hui que les CSS ont toujours fait partie du paysage du développeur web. En fait, à bien regarder son historique, on va s'apercevoir que les CSS n'ont fait qu'essuyer des plâtres au départ. Il y a eu des déboires. Il est important de bien comprendre le parcours qui a été fait par ce langage. Ici, j'ai pris volontairement une page très rudimentaire et pas du tout esthétique mais qui n'utilisait pas de CSS mais qui utilisait le HTML pour pouvoir mettre en forme le contenu. Je la compare à une page qui n'est guère mieux esthétiquement parlant, qui va présenter du contenu et qui cette fois va s'appuyer pleinement sur du CSS. Ne regardons pas le fait qu'aujourd'hui il y a les menus, qu'il y a cette barre ici j'ai vraiment pris une page un poil plus complète que celle ici qui est vraiment très basique et ce qu'on va faire c'est regarder au niveau du code, ce qu'il en est. Alors, si je regarde la partie HTML du code vous voyez que tout a été codé à l'intérieur. La moindre couleur placée ici pour un arrière-plan de couleur dans le menu est placée dans le HTML, donc la hauteur de ce bouton fait 30, le backgrround color fait 9BA464 et chaque fois que je vais devoir le répéter je ne vais pas le mutualiser, je vais forcément le répéter à chaque fois dès que je dois faire des changements, il va falloir tout changer à ce niveau-là. Ça devient du spaghetti ici, dans ces mises en page en tableau où il faut aller extirper le contenu depuis directement des balises HTML qui vont être entrecoupées de balises qui vont être utilisées que pour la mise en forme, des attributs de couleur, de conditionnement, etc. Ça devient extrêmement verbeux. Si on regarde maintenant le contenu qui se base sur une feuille de style, elle est dégagée de ce document, elle ne fait pas partie du document. A l'intérieur, on se retrouve focalisé sur le contenu, on voit qu'il y a des articles, des ht, des pe, des images... Il n'y a rien à extirper, tout est clair, tout est structuré tout est sémantique. Voilà ici, ce qu'il est important de comprendre au niveau de l'historique des CSS, et de voir que tout est parti de l'histoire de la mise en forme visuelle de nos sites. Ici, on va reprendre brièvement et succinctement ce sommaire. On va dire qu'au départ les CSS ça veut dire Cascading Style Sheet, on verra ça dans le détail plus tard. Comprendre le principe de cascade et d'héritage, des styles entre eux. Ça a commencé au tout début, vers 1994 avec ce langage CSS qu'on pourrait qualifier de version 1, qui proposait divers travaux, c'était assez propriétaire parce que chaque éditeur de navigateur à l'époque Netscape et Internet Explorer, se tiraient la bourre. C'était à celui qui apporterait les fonctionnalités que l'autre n'avait pas et qui pouvait être attendues par les utilisateurs. Ça ne pouvait pas durer forcément, dès 1997, une première proposition reconnue comme un standard a été faite. C'est là, la véritable CSS1, qui a été reconnue par le W3C, écrite par le W3C et qui a apporté quelques solutions. C'était un mélange à la fois de CSS qui n'était pas appris par les navigateurs, parce que ce n'était pas tout à fait intégré et de la mise en forme en tableau, parce que c'était la sécurité pour pouvoir être distribué à la fois sur Internet Explorer et sur Netscape. Dès 98, assez rapidement, on a eu les CSS2 qui sont arrivées, mais peut-être trop précipitamment d'ailleurs, parce qu'encore une fois, du propriétarisme, la manière des navigateurs de gérer le positionnement ou les types de médias, n'était pas tout à fait de concert qui fait que ça ajoutait de la complexité à utiliser ce langage. Les développeurs devaient assurer un lourd travail de portabilité et de compatibilité entre les navigateurs. Alors, assez rapidement, dès 2001, une version CSS2.1 a commencé à arriver, mais elle a été majoritairement implémentée dans les navigateurs en 2004. Ce n'est pas le tout que la 2.1 arrive pour corriger tous ces bugs et affiner complètement les recommandations qui étaient faites, il fallait aussi que les moteurs de navigateurs, les moteurs de rendu les implémentent. Dès 99, on va dire qu'en parallèle du 2.1, le travail sur le CSS3 est arrivé et la philosophie du CSS3 est surtout d'être modulaire, de pouvoir se développer par module, de faire évoluer ces modules au sein d'un même langage, et de ne pas avoir des versions du langage qui allait arriver. Les premiers brouillons de CSS3 sont arrivés dès 99, en parallèle de 2.1 Mais il a fallu attendre 2011, pour que quelque part, on dise : «bah oui, on va aller dans CSS3, les navigateurs l'intègrent, ça y est c'est pleinement réparti on peut l'utiliser.» Si on regarde aujourd'hui 2016, mais ça pourrait très bien être 2020, 2040, peu importe, on a trois majeures phases de développement des CSS. La première, qui s'est basée entre 94 et 2004 qui en fait n'a fait qu'implémenter le CSS pour que ça se démocratise, avec une version 2.1 assez répandue mais quand même en 2004 tous les moteurs n'intégraient pas forcément tout ça. La deuxième phase a été la phase d'acceptation de ce CSS3. De se dire, tout le monde joue le jeu, que ce soit les éditeurs de logiciels, de navigateurs, que ça soit les développeurs pour intégrer le CSS3, et puis la phase pleine production, utilisation des CSS3 depuis 2011, jusqu'à maintenant et futur. Le CSS3 va continuer d'évoluer pour apporter le maximum de confort aux utilisateurs finaux.

L'essentiel des CSS

​Explorez et assimilez les outils de base des CSS pour en comprendre les interactions visuelles. Structurez et gérez ainsi l’apparence et le visuel de vos sites web.

5h09 (54 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
Logiciel :
Thématiques :
Design web
Standards du web
Spécial abonnés
Date de parution :28 avr. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !