Les fondements du dessin

Monter les gris et terminer son étude

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Apportez du contraste à votre dessin en jouant sur les différences de valeurs. Puis, donnez de l'éclat à la lumière en densifiant l'ombrage.
10:04

Transcription

Après avoir disposé deux volumes devant nous avec une petite composition diagonale, après avoir reporté les structures et épousé les premières ombres, maintenant on va préciser, terminer, amener un maximum de contraste avec peut-être d'autres crayons, notre gomme mie de pain qui est là. On va continuer d'observer, amener un petit peu plus de dynamisme, faire de temps en temps un petit nettoyage quand il y a eu des petits débords pour revenir poser une ombre de façon plus nette. J'ai toujours mon papier sous la paume de la main, sous la tranche de la main, pour essayer d'éviter d'embarquer du graphite et de l'incruster partout si possible. Là je viens, avec mon 8 B gras, amener du contraste à la tranche. On peu surjouer ce contraste, c'est-à-dire qu'après, à condition de rétablir l'équilibre sur l'ombre portée, je peux le rendre plus sombre que ce que je perçois pour amener une lecture plus tranchée du volume. Ça aussi c'est une des belles libertés que nous permet le dessin. On peut choisir ainsi de l'alléger, d'éclairer, de dramatiser un petit peu ne serait-ce qu'un œuf donc on traverse les choix d'éclairage et de reports d'ombre. Là un petit peu de tracé par-dessus le frottement. Nous on voit que ça fonce un petit peu, c'est bien. Je vais rétablir ici, il faut que ça persiste à être l'endroit le plus sombre de mon dessin donc on rétablit un petit peu cet équilibre. Ma transition rétro éclairage est un peu forte, c'est un petit peu trop illuminé donc on va venir baisser la lumière d'un cran sur cette partie du dessin. On essaie d'enfemer le blanc, pas le blanc de l’œuf mais le blanc de la lumière. Ces petits objets en polystyrène, que ce soient des œufs ou des boules c'est très bon pour une étude. Ils reprennent bien la lumière, ils sont clairs. Ici j'avais ma deuxième ombre qui traverse la première donc on va presque mêler. Il s'arrête là et puis là on va repréciser le tracé de l'ombre portée la plus forte qui résulte du croisement des deux éclairages. Toujours pareil, comme tout à l'heure je vous parlais de la composition diagonale, on peut commencer à créer des petites lignes, des lignes appuyées en plus de témoigner du plan, la direction choisie pour la présentation du travail donc là c'est un gris très léger qui délimite l’œuf, on essaye de le poser aussi. Cette ligne-là va se perdre dans l'ombre qui est ici donc c'est vraiment, là je reprends le mot alors je répète un petit peu, mais de l'enfermement de la forme par ces ombres et par la lumière plutôt qu'un tracé jeté au départ. C'est un parti pris, voilà, comme je vous l'ai répété. On peut au contraire avoir envie de parler d'un œuf, d'un coup de crayon, d'un trait, d'un tracé ou essayer de le faire apparaître comme ça au fur et à mesure des ajouts de gris. Là il nous reste un peu à lier ici. On continue sur le deuxième. Une petite réflexion : on va mettre en valeur en exagérant un tout petit peu le tassement vers le bas, pourtant il est présent et on essaye de faire rejoindre la partie ici. C'est là, on l'a vu tout à l'heure, une espèce de couloir d'ombre sauf que là en plus il y aura une petite réflexion du premier oeuf. Les œufs réfléchissent, on peut le voir ici. On tapote pour bien diffuser la lumière ici aussi et puis on va quand même griser un petit peu. On peut aussi commencer à intensifier davantage le bord du cadre pour une entrée dans le dessin. Je vais garder mon balayage diagonal. Je ne vois pas de trait moi derrière mon œuf mais c'est un petit choix d'éclairage. C'est un dessin donc on est libre du procédé de mise en valeur, voilà. On va la faire mourir un petit peu, voilà. On va laisser place à une vraie ombre portée et puis on va reprendre nos hachures ici pour venir rejoindre, se mêler à l'ombre. On peut tracer cette ligne à la règle mais vous pouvez toujours tenter à main levée. C'est toujours formateur que de tracer une droite, ne soyez pas avare ! Mon tracé de droite, voilà, les œufs commencent à avoir une petite densité qui apparaît. Il n'y a pas de moment d'arrêt idéal, c'est-à-dire que là le nombre d'infos est suffisant pour une bonne lecture du volume, on pourrait encore tramer et hachurer pendant des heures peut-être pas mais un long moment. Après c'est à chacun de voir quand est-ce qu'il a atteint l'objectif recherché. Ici on s'en rapproche. Le propos les volumes par la pose des ombres et de la lumière et d'essayer de poser les dégradés que nous avons testés tout à l'heure sur les nuanciers d'une façon plus ordonnée. Cette fois-ci ces dégradés vont s'agencer, ils vont se mêler les uns aux autres et ils vont faire sens, c'est-à-dire qu'ils vont parler d'un objet que je vais reconnaître, que j'ai déjà vu, un œuf. Mais tout ça c'est un ensemble de dégradés qui vont, hop décidément ! heureusement c'était du polystyrène ! Voilà, on va arrêter là cette première étude. Je vous encourage à reproduire l'exercice, je dirais presque quotidiennement, avec des objets simples, en changeant la disposition, le sens d'éclairage et en restant simple dans les objectifs et puis précis dans ce qu'on a envie d'aller chercher, se faire plaisir à dégrader un crayon, à faire naître une forme, à augmenter les contrastes, à prendre des libertés avec ce qui est vu. Quand un dessin comme ça est un petit peu charbonneux, j'ai déposé pas mal de crayon là, c'est là où je vais sur ma petite bombe de laque. Il y a du fixatif à dessin bien sûr mais, toujours dans le but de privilégier un matériel facile d'accès pour les premiers dessins, une bombe de laque à fixation forte et on tient son dessin à la verticale et puis on va à une vingtaine de centimètres, voilà, ce qui va diffuser un doux parfum de salon de coiffure dans l'atelier mais en tout cas permettra au dessin de moins s'abîmer après les manipulations. Voilà pour notre étude des jumeaux paire d’œufs.

Les fondements du dessin

Apprenez à dessiner et à donner forme à vos idées créatives. Obtenez le résultat escompté grâce à l’utilisation des bons outils et à la maîtrise des techniques de base.

3h50 (32 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
Thématiques :
Design & Illustration
Dessin
Spécial abonnés
Date de parution :8 oct. 2015

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !