Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

SQL Server 2016 : La réplication

Mettre en place la distribution

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Entrez maintenant dans la pratique. Mettez en place le distributeur en créant une base de données de distribution.
04:34

Transcription

Allez. Assez de théorie. Je vais vous montrer déjà la première étape en pratique. Je suis ici sur mon serveur SQL que vais dédier à la distribution. C'est en fait la première étape qu'il faut résoudre : où est-ce que je vais placer mon distributeur ? Comme je vous le disais, ça peut-être un bon choix de le mettre sur le même serveur que le serveur d'édition, sur le « publisher ». Mais si votre serveur de production est déjà chargé, eh bien vous pouvez dédier un serveur SQL à la distribution. Je suis ici dans la « Réplication », dans Management Studio. Je vais faire un clic-droit. Et la première chose que je dois faire, vous voyez j'ai pas d'autres options, en fait, c'est « Configurer la distribution ». Je vais le faire à l'aide d'un assistant. C'est pas très très compliqué. Et je vais dire, eh bien le serveur de distribution c'est moi-même ou bien je vais utiliser un serveur différent où peut-être la distribution est déjà configurée. Parce que si je prends ce serveur comme un serveur d'édition comme un « publisher », je vais devoir lui indiquer quel est son serveur de distribution. Je reste sur cette option. Je vais créer la Distribution sur cette même instance SQL Server. Je vais dire ici quel est le « Dossier d'instantanés », le dossier de snapshots, que je vais choisir et que le distributeur va choisir pour poser ces snapshots. Et je vais créer une base de données de « distribution », parce que finalement le distributeur c'est principalement une base de données qui va contenir un certain nombre d'information, de métadonnée, et les données des articles qui sont en train d'être modifiés, qui doivent être répliqués sur les abonnés. D'habitude, on l'appelle simplement « Distribution ». Il n'y pas de raison de changer. Mais vous pouvez utiliser le nom vous voulez. Et vous pouvez ici configurer l'emplacement du fichier de données et l'emplacement du journal de transaction si vous voulez changer. Ici sont apparues les options par défaut de l'emplacement du fichier de données du journal de transactions. Je vais laisser toutes les options par défaut. Ça me va très bien. Je configure la distribution juste pour vous montrer. Je vais générer un fichier de script en même temps, que je vais stocker ici. Je vais garder en plus l'information dans le presse-papier et c'est fait. J'ouvre le script. Alors je vais vous montrer deux choses. D'abord, maintenant dans mes « Bases de données » et mes « Bases de données système », j'ai une « Base de données système » supplémentaire qui s'appelle « distribution ». Voilà c'est tout. C'est la base de données dans laquelle va se trouver l'essentiel des fonctionnalités de la distribution. On a un certain nombre de tables systèmes qu'il est bon, entre parenthèses, de connaitre ou d'explorer car ça peut vous aider à identifier des problèmes, à mieux diagnostiquer si vous avez des problématiques de réplication. Ensuite vous voyez que la création par code n'est pas très compliquée, ou plutôt si, elle l'est un petit peu, parce qu'elle se base sur des procédures stockées système qui sont relativement anciennes, notamment « adddistributor » « adddistributiondb ». Et vous placez donc les paramètres nécessaires sur ces procédures stockées système. Toute la réplication peut être automatisée à l'aide de ces procédures « sp » quelque chose. Donc voilà, notre base de données de distribution a été créée. Que contient cette base de données de distribution ? Eh bien, pour la réplication en snapshot, comme je vous le disais, les métadonnées, l'historique des synchronisations. Et l'agent d'instantanée et l'agent de fusion tournent sur le distributeur quand on est en mode push. Le distributeur va non seulement avoir la base, mais aussi des agents qui sont des exécutables externes. On en parlera. Pour une réplication transactionnelle ou une réplication de fusion, eh bien certaines tables dans la base de données de distribution vont contenir les modifications apportées dans les publications de l'éditeur. Donc ce sont des transactions, si vous voulez, qui doivent être répliquées sur les abonnés. Et les agents de réplication tournent sur le distributeur en mode push ou sur l'abonné qui vont venir se servir si on est en mode pull.

SQL Server 2016 : La réplication

Mettez en place une solution de réplication sur une plateforme SQL Server. Transférez ainsi aisément vos données entre des instances SQL Server.

1h22 (18 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :26 juil. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !