Photoshop CC 2017 pour les photographes

Maîtriser l'outil Courbes

Testez gratuitement nos 1300 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
La correction par courbe est souvent perçue comme un travail de spécialiste. Découvrez la puissance, l'efficacité et les subtilités de l'outil Courbes. Ainsi, devenez un spécialiste à votre tour grâce à une approche simple.
05:17

Transcription

Nous allons voir ici le travail de la courbe. Et le travail de « balance des blancs », directement au niveau de Photoshop. Je « sélectionne » toutes mes images, qui passent par Camera Raw, puisque le fichier est un fichier RAW. Et je demande de l'ouvrir, en faisant attention de rester bien en « 16 bits ». pour avoir le plus de possibilités de retouches dans Photoshop, sans altérer trop les informations. Tout d'abord, nous allons parler de la courbe. La courbe se situe dans le menu « Image », « Réglages », et me permet de régler la gestion de l'image, à travers la représentation d'un « histogramme » sur une bande qui s'étale du noir au blanc. et qui montre bien les valeurs d'entrée de l'image. La « courbe » montre bien ici des valeurs de « sortie », avec quelque chose de purement linéaire, à savoir que le noir reste noir, que le gris moyen reste gris moyen, et que le blanc potentiel reste blanc. Je dis bien le blanc potentiel, puisque dans l'histogramme ici, il n'y a que très peu d'informations sur la partie droite. La courbe va nous permettre donc de jouer sur les curseurs « d'entrée et de sortie ». Si je prends ce curseur par exemple, je peux demander de prendre en valeur uniquement les blancs, à partir d'ici. Et je vois bien que la « courbe » vient se positionner à ce point. On peut aussi bien sûr prendre le point et aller le positionner nous-mêmes là où on le veut, sans aucun problème. La courbe peut être établie également par rapport aux valeurs de l'image. Ce petit bouton enfoncé va vous permettre, lorsque vous venez dans l'image, de « cliquer » et de voir. Vous voyez en temps réel le positionnement sur la courbe, mais surtout en cliquant et en glissant, vous pouvez glisser vers le haut ou vers le bas, pour changer la valeur de la « courbe », à l'endroit précis où vous l'avez mis. Si on vient sur les zones les plus sombres de l'image, on va pouvoir au contraire demander de les éclaircir. La « courbe » permet donc de retravailler une image avec une courbe justement, et non pas forcément une droite, ce qui va permettre de retravailler les valeurs intermédiaires. Les tons les plus sombres peuvent être traités, sans pour autant affecter les tons les plus clairs, par exemple. Il suffit de prendre ce point et le monter ou le descendre, pour affecter cette zone, sans toucher aux zones les plus claires. Vous pouvez bien entendu ajouter d'autres points à la courbe, pour les positionner différemment, voire même, en poussant les choses à l'extrême, prendre un crayon qui vous permettra de dessiner la courbe que vous voulez. Bien sûr, cela peut être d'un effet esthétique, ou pas, selon les goûts. Je vais donc remettre ma « courbe » à zéro en appuyant sur la touche « Alt », en lui demandant de réinitialiser. Vous pouvez aussi utiliser les algorithmes automatiques, en « cliquant sur le bouton Auto », vous allez retrouver un réglage de l'image qui montre bien une inflexion de la « courbe », en particulier dans les parties hautes. Et on voit bien ce qui se passe sur l'image en termes de rendu. La case « Aperçu » nous permet de voir l'avant et l'après. Mais, n'hésitez pas en « cliquant » sur le bouton « Options » à tester d'autres algorithmes, comme celui-ci, celui-ci, ou encore celui-ci qui vont tous rendre des choses différentes. Notez que l'algorithme de « contraste monochrome » n'a pas le même comportement que le « contraste par couche ». Je vois ici des rendus différents couche par couche, qui vont donc changer la couleur de l'image. Ici, les trois sont les uns sur les autres, ne modifiant absolument pas la valeur de l'image. Je « clique sur OK », je vois bien la courbure, telle qu'elle est positionnée. Je peux toujours reprendre en plus la courbe de « lumière », alors que le réglage automatique a agi, lui, sur la courbe du « rouge », sur la courbe du « vert », sur la courbe du « bleu », indépendamment. Si je choisis dans les valeurs sombres comme je l'ai fait tout à l'heure, en « cliquant » sur le bouton, par exemple, d'éclaircir ces zones, je peux le faire tout en protégeant les autres zones, comme constaté. Je « clique sur OK ». Et je vais maintenant aller vérifier un autre réglage intéressant, qui va être par exemple ici, suite à une erreur de positionnement de la balance des blancs, le rééquilibrage de cette balance. Je viens donc dans le menu « Image », puis « Réglages », et le raccourci clavier est « Ctrl ou Cmd + M », pour atteindre la « courbe ». Au niveau de la « courbe » ici, vous trouvez trois petites pipettes. Celle du milieu va m'intéresser. Si je « double-clique » dessus, je vais voir que sa valeur est un gris parfaitement neutre, au niveau « 128, 128, 128 », ou à « 50 % » de luminosité. Si je prends cette pipette et viens sur un endroit qui devrait théoriquement être neutre, comme ces ardoises, par exemple, je vais automatiquement demander de rééquilibrer, comme on le voit par un repositionnement des trois couches colorées, une image sur une balance des blancs, qui sera beaucoup plus adéquate que celle au départ. Si vous avez un endroit qui est gris et qui doit être neutre, vous pouvez sans problème, en « cliquant » dessus, neutraliser justement la dominante colorée apportée par la lumière. Le travail avec la courbe est souvent jugé comme un travail de spécialiste. Mais dans la réalité, elle offre beaucoup plus de possibilités, par exemple, que les niveaux, puisqu'on peut véritablement donner la forme que l'on veut à la « courbe », en intégrant plusieurs points. Une forme en S aura tendance à augmenter le contraste. Une forme en S inversé aura tendance à abaisser le contraste. Attention dans la manipulation avec la « courbe » à éviter des effets de paliers trop marqués. qui donnent des zones grises et des effets désagréables sur l'image. Faites donc toujours attention à bien respecter cette règle, qui montre qu'ici toutes les valeurs comprises entre ce gris et ce gris, vont être retranscrites par un gris identique, à ce niveau, ce que l'on voit très nettement sur l'image. J'annule cette opération, et vous laisse maintenant essayer, de votre côté, la manipulation de la courbe.

Photoshop CC 2017 pour les photographes

Découvrez les fonctionnalités spécifiques à la correction d'images avec Photoshop. Utilisez Camera Raw, configurez votre espace de travail, réalisez des sélections, etc.

8h05 (101 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :18 janv. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !