Excel 2013 : Les formules et les fonctions avancées

Maîtriser les caractères de remplacement

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Dans cette séquence, vous verrez comment effectuer des recherches avec encore plus de souplesse. Vous apprendrez également à automatiser votre travail avec les caractères de remplacement.
05:37

Transcription

Durant cette session, nous allons apprendre ensemble à maîtriser les caractères de remplacement. Qui sont-ils et surtout, à quoi ils servent ? Vous avez trois caractères à retenir, le point d'interrogation, l'astérisque et le tilde. C'est cet accent. Commençons par les deux premiers. Le point d'interrogation me permet de remplacer n'importe quel caractère. Que ce soit une lettre, un chiffre, un caractère spécial, il le remplace, c'est un mini joker. L'astérisque, c'est votre méga joker. Non seulement il remplace n'importe quel caractère, mais en plus, il en remplace autant que vous le souhaitez. Autant que je le souhaite, ça peut être zéro, ça peut être un, ça peut être 1 000 000, il les remplace. Pour le tilde, nous verrons après. Là où ces caractères vont être pratiques, c'est qu'ils me permettent de fluidifier toutes mes recherches. Par exemple, je vais utiliser une fonction RECHERCHEV. Je prends Prénom et Nom, Les références, Ctrl ou Cmd c, Ctrl ou Cmd v. Mon but est que, lorsque je lui indique un prénom et un nom, il me sorte la bonne référence. Pour cela, j'utilise recherchev. J'ouvre la parenthèse, valeur cherchée, prénom et nom que j'indique, point-virgule. Table_matrice, mes deux colonnes, point-virgule. Je souhaite afficher une référence, ma référence est dans la deuxième colonne. 2, point-virgule je veux une correspondance exacte, j'écris Faux. Je ferme le tout. Il ne trouve rien. Pour que recherchev fonctionne, je dois lui donner des éléments précis, par exemple je vais lui écrire jeannine de launey. Il la retrouve et me donne sa référence. Mettons que je connaisse par exemple uniquement le nom de famille, de Launey, eh bien, il ne me trouvera rien. C'est ici que ces astérisques me seront utiles. Vu qu'il remplace n'importe quel caractère, j'ai juste à le glisser avant, écrire * et de launey, Entrée, il me trouve ma référence. Soyez prudent, recherchev vous donne le premier élément qu'il trouve. Il se peut qu'il y ait plusieurs personnes qui s'appellent de Launey. Comment est-ce que je peux le savoir ? Grâce à une fonction nbsi, par exemple. =nb.si. Ma plage, la colonne A, point-virgule, critère, ce que je recherche, j'écris astérisque et j'écris de launay, je ferme les guillemets, je ferme les parenthèses. J'ai onze personnes, dans cette liste, qui s'appellent de Launay, je vais donc devoir être prudent. Là, ma référence ne sera peut être pas la bonne. Dans les deux cas, les astérisques m'ont été utiles. On peut l'utiliser également à des fins de contrôle. Par exemple, j'ai des références ici, qui démarrent de façon différente, avec des lettres différentes. Mettons que je veuille connaître toutes celles qui commencent par AB. Très bien, mais le problème, c'est qu'elles sont toutes différentes. C'est le concept des références, elles doivent être différentes. Ce n'est pas grave, =nb.si, j'ouvre la parenthèse, je précise la plage, point-virgule et là, je vais pouvoir écrire précisément ma référence. J'ouvre les guillemets, j'écris AB, tiret et là, pour chaque caractère, je vais préciser des points d'interrogation. Là, j'ai trois x, ça pourrait être n'importe quel caractère, je mets trois points d'interrogation, je mets un tiret, ça peut être n'importe quel nombre, je mets trois points d'interrogation. Je ferme les guillemets, je ferme la parenthèse. Je fais Entrée. Je sais que j'ai 22 références qui commencent par AB et qui ont cette structure. Là où c'est intéressant, c'est que le fait de l'écrire de cette manière et ne pas écrire AB*, par exemple, me permet d'éviter les erreurs. Mettons que celui-ci soit écrit avec une erreur. Je retire un chiffre. On passe de 22 à 21. Toutes les références que j'ai là sont rigoureusement bonnes, cela me permet de faire un contrôle plus effectif. Les points d'interrogation et les astérisques permettent donc de fluidifier ou de renforcer n'importe laquelle de vos recherches. Et le tilde, du coup, il permet de valider une recherche avec l'un de ces éléments, c'est-à-dire, il se peut que, dans les éléments que vous cherchiez, il y ait réellement un point d'interrogation ou réellement un astérisque. Du coup, il faut que vous puissiez indiquer à Excel : écoute, c'est vraiment ça que je recherche. Dans ce cas-là, il faudra écrire, par exemple, tilde et point d'interrogation. Quand vous écrivez ceci, vous indiquez à Excel : écoute, je recherche vraiment un point d'interrogation, pas n'importe quel caractère. Pareil, quand vous écrivez tilde et astérisque, vous indiquez à Excel : je recherche vraiment un astérisque, par n'importe quel nombre de caractère. Ces trois caractères permettent donc d'améliorer chacune de vos recherches dans Excel. Vous savez désormais comment les manipuler.

Excel 2013 : Les formules et les fonctions avancées

Créez des formules efficaces et exploitez au maximum les tableaux et les calculs. Redécouvrez les fonctions essentielles, exploitez les dates et gérez vos erreurs.

3h13 (42 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
Spécial abonnés
Date de parution :16 févr. 2018
Mis à jour le:4 avr. 2018

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !