Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Les fondements de l'architecture : Le croquis de conception

Maîtriser le jeu des volumes

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Avant de dessiner un objet concret, il est nécessaire de se familiariser avec la perspective frontale à un point de fuite. Il s'agit de faire des croquis libres de volumes, en respectant simplement la règle qui régit les lignes à un point de fuite.
06:36

Transcription

Dans la perspective à un point de fuite, comme à deux points de fuite, la première chose à faire, c'est de se familiariser avec la situation et avec le jeu des volumes. Donc, le plus simple, c'est de tracer un horizon au milieu de la feuille, comme ça, de mettre un point de fuite, cette fois, donc au centre. Et puis, on peut tracer, à la limite, un peu au hasard, des lignes, censés être sur le sol, vous voyez, qui rayonnent comme ça, qui sont des fuyants, qui partent de l'infini. et puis, on va construire des boîtes. On peut d'abord construire des simples rectangles. Il faut pas aller trop sur les côtés parce qu'on va montrer que sur les côtés, on a quand même des aberrations importantes en perspective. Ensuite, on fait les verticales. Alors, on peut faire des verticales qui dépassent l'horizon. Alors, il faut justement comprendre que ce qui est de face va rester de face, en haut et en bas et que les lignes ici vont fuir comme ça. Donc, la hauteur, à la rigueur, on la voit comme ça. Donc, quand on a définit une hauteur quelque part, on la définit définitivement pour le volume. Il suffit ensuite de faire tourner, vous voyez, et surtout pas de fixer une autre hauteur parce qu'on aura jamais de correspondance. Donc, on fait ça. Donc, voilà, là, on a un volume. On peut faire ça pour plusieurs. Donc, il peut y en avoir des hauts et des bas. Vous voyez, ça part comme ça. Donc, si on fixe la hauteur ici, alors, normalement, attention, c'est pas celle qui est là. C'est comme ceci. Donc ça, ça va se coordonner comme ça. Et bien sûr, là, c'est un croquis sommaire, donc, c'est pas forcément parfait. Vous voyez, ça fait ça. Et puis, on va en faire une autre en hauteur. Alors, si ça dépasse l'horizon, ça veut dire que ça passe plus haut que l'œil de l'observateur. S'il est à 1m60, vous voyez, attention à ces deux lignes : elles ne sont pas dans le même plan. Là, c'est comme ça et comme ça. Là, ce sera comme ça. Donc, n'hésitez pas à faire filer les lignes complètement et à dessiner, en transparence, ce qu'il se passe derrière. Vous voyez, alors si vous faîtes des imprécisions, c'est simplement que le dessin est pas précis. Mais, normalement, tout ça, ça se coordonne parfaitement. Et puis, vous pouvez faire d'autres jeux, comme par exemple, d'imaginer qu'ici, vous voyez, on a un terrain qui part comme ça. Et supposons que là, et bien, ça descend en pente. Alors, avec cette largeur-là, on va bien le voir. Mais, si je poursuivais jusqu'ici, Vous voyez cette espèce de trappe ici, comme ça. Je descends en pente et j'arrive en bas ici. Et bien, de l'autre côté, vous allez voir ce qui se produit. Là, j'ai une verticale, et là, je vais avoir... Vous voyez, ça descend comme ça. Et, en fait, si vous poursuivez ces points, ces lignes-là plutôt, vous allez voir qu'elles se rejoignent ici, à un point de fuite. Et, ce point de fuite, en fait, si on l'a bien dessiné, il est juste à la verticale, en dessous de l'autre parce qu'en fait, ce sont comme des lignes horizontales qui auraient basculé. Donc, le point de fuite, il descend comme ça. Si vous avez au contraire, un objet qui monte, imaginons qu'ici, on veuille faire un escalier, vous voyez, qui monte comme ça. Et bien, si la pente de l'escalier, on l'a obtenu ici, on obtient le point de fuite de l'escalier là-bas. Vous voyez, on fait la largeur comme ça. Et vous avez la pente. Là-haut, ça peut s'arrêter comme ça Bien sûr, je sais pas si c'est la bonne pente. La partie horizontale est comme ceci. Et vous aurez, si, admettons qu'il y ait un pallier au bout, il sera comme ça. Donc, voilà, alors, ici, si ça s'arrête ici, c'est que ça tourne derrière, vous voyez. C'est cohérent. En fait, des jeux de volume, plus ou moins compliqués. Vous pouvez imaginer à la fin que vous mettez ça dans un espace. Vous voyez, supposons, qu'on fasse ça, que là, ça tourne, que ça devienne comme ceci. Ça se referme là, comme ça. Voilà, ça va devenir un petit peu limite. Vous voyez, on pourrait avoir une sorte d'immense pièce dans laquelle se trouve tout ce jeu de construction. Je vais faire une épaisseur de mur pour qu'on comprenne. Et, à ce moment-là, ça traverse de l'autre côté. Alors, le trait, il faut le voir en transparence. Il vient jusqu'ici. Vous voyez, et il pourrait repartir comme ça. Vous n'avez que trois sortes de lignes : des verticales, des lignes frontales, c'est celles et puis, des lignes fuyantes. Alors, ici, c'est comme ça, c'est ici. Des lignes fuyantes qui rayonnent vers ces deux points. Donc ça, c'est un exercice qu'il faut pratiquer un peu pour se familiariser avec les situations qu'on peut rencontrer avant d'avoir des constructions compliquées. Vous voyez, je mets un petit peu des effets d'ombrage très discrets, comme ça, sur un côté, pour comprendre les jeux de volume. Si la lumière vient latéralement comme ça, ça va faire ça. Tout ça, ça va être éclairé. Ça, ça sera un petit peu frontal comme ça. Et, on pourrait avoir une ombre projetée sur le font comme ceci. À ce moment-là, on aurait des ombres. Et tous les volumes qui sont là, à priori, sont en pleine lumière. Je vous conseille vivement de travailler avec des crayons de couleur, vous voyez, pour comprendre comment les choses s'organisent dans l'espace. Le crayon de couleur, c'est une manière très très rapide de dire simplement la nature des surfaces. Ça, c'est le ciel. Là, il y a le sol. Le sol, on peut lui donner une teinte, si on veut. C'est arbitraire, mais c'est efficace. Voilà, ça, c'est tout le sol horizontal. Ici, la boîte vient devant. Vous voyez, pour bien arriver à poser les éléments, les uns par rapport aux autres.

Les fondements de l'architecture : Le croquis de conception

Maîtrisez le dessin de croquis en architecture. Assimilez et mettez en œuvre des techniques efficaces de construction de perspectives diverses et d'expression graphique.

4h48 (46 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !