Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

Découvrir l'écriture de scripts en Bash

Maîtriser la structure case

Testez gratuitement nos 1336 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Pour les structures de branchement plus complexes, la structure case existe en Bash, avec une syntaxe un peu particulière.
03:57

Transcription

Pour les tests plus compliqués, vous avez comme dans beaucoup de langages, la structure case. On va s'en faire une ici, en-dessous de notre if. Alors attention, la structure case en bash est quand même un peu amusante on va dire, pour le moins. On va se créer une variable qui s'appelle essai, pourquoi pas. On va mettre dedans oui. J'invente. Et ensuite, on va tester ça dans un case. Alors, ça commence normalement, on dit case, on va tester essai. Et puis, on va avoir plusieurs possibilités à tester. Donc le case sert à faire un test de plusieurs possibilités au lieu de faire des elif tout le temps, comme on pourrait en faire ici, on va simplifier la structure avec un case. Donc on a case essai, on va faire un in, et ensuite on va lister nos différentes possibilités. Est-ce que c'est oui ? À ce moment-là, on va dire ici avec une parenthès fermante que c'est la fin de notre test... Enfin, pas la fin de notre test mais la fin de cette possibilité. Et puis on va faire quelque chose ici. Donc on a également la possibilité de faire plusieurs choses. Ça fait office de bloc, comme on l'avait vu. Et puis il faut terminer par un double point-virgule. Bah oui, c'est la vie. Donc comme ceci, pour dire qu'on a fini cette structure et on va tester autre chose. Alors pour cette autre chose d'ailleurs, là je vais le mettre en guillemet double, on peut utiliser les caractères jokers, les caractères de remplacement du bash, qui sont * par exemple. Donc je pourrais dire : si ça commence par un n, je mets une *. Donc tout ce qui commence par n va être récupéré ici. Donc bien sûr, la structure case va tester d'abord oui. Si c'est oui on passe ici et puis on ne fait pas les tests suivants, mais on s'arrête ici et on passe à la suite. Donc parenthèse fermante, une fois de plus et puis on fait quelque chose. On n'oublie pas les doubles point-virgules. On a une syntaxe ici pour dire un else, c'est-à-dire tous les autres cas, eh bien, on va utiliser le * simplement le * pour dire : tout le reste, on fait notre parenthèse fermante. On fait des choses ici. On n'oublie pas une dernière fois le double point-virgule. Et à la fin, eh bien devinez. Si le if c'est un fi, le case c'est un esac évidemment, donc on fait l'inverse. On renverse la chaine et voilà la fin de notre case. Donc voilà la syntaxe du case. Je vous l'accorde, elle est un petit peu bizarre. Il y a une bizarrerie supplémentaire : c'est que dans ce case en bas, vous avez la souplesse de faire des or, ce qui n'est pas toujours le cas dans les case dans les langages de programmation, mais ici, vous pouvez dire par exemple si c'est oui ou peut-être, comme ceci, dans ma variable essai bien sûr. Alors attention, le or n'est pas une double barre verticale parce que ça, c'est un opérateur qui est utilisé dans la comparaison pour les tests. Mais c'est une simple barre verticale. Donc une seule barre verticale ici dans le or à l'intérieur du case. Je résume : si vous faire un or dans des structures case pour dire telle ou telle valeur dans un test de case, vous mettez une seule barre verticale. Si vous faites un or dans une structure de test comme ça, qui va retourner à un exit status, eh bien, vous faites une double barre verticale. Donc double barre verticale pour un or dans un test, et simple barre verticale dans un case.

Découvrir l'écriture de scripts en Bash

Prenez en main l'écriture de scripts en Bash. Recevez et traitez les paramètres envoyés à vos scripts, manipulez des variables, découvrez les fonctions intégrées du Bash, etc.

1h41 (22 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :21 févr. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !