Java pour les développeurs Android

Lancer son projet sur un émulateur

Testez gratuitement nos 1325 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Créez un émulateur pour lancer votre premier projet. Vous apprendrez aussi à lancer plusieurs modules.
06:21

Transcription

Dans cette vidéo, nous allons voir comment créer un émulateur d’un « device Android » et comment lancer notre projet dessus. Pour lancer notre projet, une fois qu’il compile, donc normalement le premier projet compile tout seul, vu qu’on ne touche rien avec le « template » qui est déjà dans le bon format. Je vais lancer mon application en mode normal. À ce moment-là, il va m’indiquer par cette fenêtre les « device » qui sont connectés. Donc là, on voit qu’il y a actuellement aucun « device » connecté. On va donc pouvoir créer un nouveau « Virtual Device ». Ici, il me propose tout un tas de téléphones préconfigurés qui représentent les téléphones de « google » qui sont déjà sortis. Donc si on veut partir sur une petite taille, on va prendre le « Nexus S » ou le « Nexus 4 », qui sont les téléphones aujourd’hui considérés comme petite taille. Je vous déconseille de partir sur un « Nexus 6 » qui représente un téléphone grande taille. Donc votre projet paraitra bien sur un téléphone de grande taille mais dès qu’on le mettra sur un « Nexus 4 », il paraitra trop petit. Donc vaut mieux partir sur un téléphone un peu plus petit que sur un téléphone trop grand. Donc soit le « Nexus S » qui est d’une taille de 4 pouces mais avec une très faible définition qui est aujourd’hui un téléphone pas trop utilisé. Donc le « Nexus 4 » est, je pense, un bon compromis, « Nexus 4 » ou « Nexus 5 ». Donc je vais partir sur le « Nexus 4 ». En cliquant sur « New Hardware Profile », il est possible de créer un « device » en choisissant sa configuration. L’intérêt, c’est qu’en cas de « bug » graphique sur un type de « device » particulier, on pourra plus facilement reproduire, même si on ne le possède pas physiquement. Donc ici, j’ai bien « Nexus 4 », j’ai sa taille : « 4,7 pouces » et j’ai sa résolution et ainsi que sa définition de densité. Donc « Next », ici il me propose quelle version d’Android je veux mettre dessus. Donc là je vois que de base par le « SDK » qui a été téléchargé en ce moment, on a la version « Nougat » sans avoir à télécharger mais je peux télécharger d'autres versions. Alors pourquoi il y a deux « nougat » ? Tout simplement, parce qu’il y a eu un patch de correction. Donc on est passé à une nouvelle version de « nougat » qui est la « 7.1.1 ». Ici, on a « Recommendation » : « Install Haxm ». Alors qu’est-ce que c’est ? C’est simplement un « accélérateur matériel » qui va permettre à notre « virtual machine », un « device android » et qui sera une machine virtuelle sur l’ordinateur et de pouvoir le faire tourner plus rapidement. Attention, tous les ordinateurs n’ont pas cette accélération matérielle de compatible. Les ordinateurs «Intel» l’ont. Donc je vais l’installer, là, il m’explique que je peux lancer un émulateur Android. Il me recommande en fonction de ma capacité mémoire de mon ordinateur de mettre 2 giga. Donc je vais le laisser, je vous conseille d’ailleurs d’avoir une machine avec suffisamment de « ram » pour pouvoir lancer un émulateur à 2 giga car si vous n'avez pas beaucoup de RAM, il vous proposera 1 giga et c’est la même chose lorsque vous allez lancer votre application, il y aura quand même des ralentissements. On accepte. Il est donc en train d’installer notre accélération matérielle. L’accélérateur matériel a bien été installé. En cliquant sur « Finish », on revient à l’écran précédent qui lui n’a pas été rafraichi. Il apparait donc toujours comme non installé, mais il a bien été installé. On peut donc passer à la suite et créer notre « virtual device ». Donc c’est un processus qui peut être assez long. Il est inutile de fermer l'émulateur à chaque fois. C’est une perte de temps de devoir le relancer à chaque fois. Mon émulateur est apparu. À côté, une fenêtre qui permet d’y effectuer des actions : « L’Éteindre », « Augmenter ou diminuer le son », « Effectuer une rotation d’écran », « Prendre un screenshot de l’écran », « Faire un zoom sur une partie de l’écran », pour vérifier si les composants sont bien alignés, par exemple, « Émuler des boutons physiques » car tous les téléphones n’ont pas ces trois petits boutons en bas de l’écran. Le premier veut dire revenir en arrière, le deuxième veut dire revenir sur l’écran principal et le troisième veut dire afficher les applications en arrière-plan. Les trois petits points affichent une fenêtre d’extension de ces actions, je vais vous en montrer deux des fonctionnalités qu’elles proposent. La première, « Envoyer un sms », mon émulateur a bien reçu un sms. La deuxième, la « Localisation », je vais pouvoir envoyer à mon émulateur une position. Donc là, je lui envoie une position, il ne se passe rien car actuellement mon application ne nécessite pas d’avoir la localisation. Mais si j’affiche une carte, je verrai mon point bleu se positionner à la localisation que je lui ai indiquée. Une fois mon application lancée, je vais pouvoir accéder à son utilisation. Donc là, mon application ne faisant pas grand-chose, on ne voit rien apparaitre sur les moniteurs. Et dans le « logcat », on n'a rien écrit dans la console, donc rien n'apparait. On peut voir ici que notre projet a bien été lancé et qu’on est en train de lire ses « log ». Suite à une modification, si je veux relancer mon projet, j’ai un petit éclair jaune qui est apparu. Que veut dire ce petit éclair jaune ? Qu’on peut appliquer les changements qu’on a fait à la volée, c'est-à-dire sans avoir à relancer l’application. Donc par exemple, on corrige, j’applique les changements et je peux directement tester, c’est un gain de temps. Certains changements nécessitent de relancer l’application. Si je souhaite relancer mon application parce que j’ai besoin de revenir à un état initial par exemple, j’ai juste à réappuyer sur le « lecture ». Et dans ce cas-là, voilà, il me relance mon application. Si je veux la relancer en « debug », je clique ici, si je veux la transférer en « debug », j’applique, je choisis le « process », mon application vient de passer en « debug ». Donc maintenant, si je veux lancer sur un deuxième « device », je relance, je peux créer un deuxième « device », je vais prendre un « Nexus 5 », je refais la même chose, j’ai donc maintenant mon application qui est lancée sur deux « device » en même temps. Quel est l’intérêt ? Tout simplement si je veux tester sur tablette et sur téléphone en même temps, si j’ai deux applications qui communiquent entre elle. Donc je peux lancer et exécuter en même temps. Alors attention, chaque « device » va prendre 2 giga de mémoire. Donc là je suis à 4 giga, on voit que ça peut vite monter si on n'a pas beaucoup de RAM. Vous êtes maintenant capable de lancer votre application sur un émulateur Android.

Java pour les développeurs Android

Prenez en main la syntaxe et les concepts de Java pour vos développements d’applications pour Android. Abordez les variables, les chaînes de caractères, les conditions, etc.

7h01 (65 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :24 avr. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !