Les fondements de la langue française : La ponctuation

Introduire une subordonnée

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
La virgule peut servir à introduire une proposition subordonnée, mais elle n'est pas systématique. Voyez dans quelles circonstances elle doit apparaître.
05:11

Transcription

Pour le moment, si on s'en tient aux quelques règles que je viens d'énoncer, l'usage de la virgule ne devrait pas poser trop de problèmes. Il est plutôt connu et appliqué par la plupart d'entre vous. Là, où il devient un petit peu plus subtil et donc un peu plus aléatoire, c'est quand il s'agit de mettre ou de ne pas mettre la virgule entre proposition principale et proposition subordonnée. Si je dis que la phrase « Je ne me souviens plus où je l'ai déjà rencontrée. », certains vont mettre une virgule après « plus », et je suis sûr que d'autres seraient tentés d'en mettre une après « où ». Et pour ceux qui se disent que dans le fond cela importe peu, je leur dirais qu'une virgule arbitraire, inopportune, c'est-à-dire qui n'est pas à sa place, peut perturber la lecture, et dans un contexte professionnel, c'est très problématique. Alors, on pourrait, en prononçant la phrase dans sa tête ou à haute voix essayer de voir si on entend cette courte pause qui correspond à la virgule, mais ce n'est pas toujours évident de la déceler. En fait, en cas de doute, il faudrait s'astreindre à une rapide analyse logique de la phrase. Ma proposition principale est « Je ne me souviens plus », d'accord, « où je l'ai déjà rencontrée », c'est quoi ? C'est une subordonnée, elle ne peut pas se suffire à elle-même, et en l'occurrence une subordonnée complétive introduite par un adverbe interrogatif « où ». Elle a pour fonction d'être complément d'objet indirect de la principale. Elle répond à la question « de quoi est-ce que je ne me souviens plus ? », on pourrait la remplacer par un groupe nominal du style « je ne me souviens plus de notre rencontre » qui aurait la même fonction dans la phrase, celle de COI. Dans ce cas, pourquoi est-ce qu'on ne doit pas mettre de virgule entre les deux propositions ? Eh bien, tout simplement parce que la virgule est en principe interdite entre un verbe conjugué et son complément, deux éléments étroitement associés. C'est une des règles exclusives concernant la virgule. Donc, il ne faut pas mettre non plus de virgule devant une proposition subordonnée conjonctive pure, « Je souhaite qu'elle obtienne sa promotion. » ni devant une interrogative indirecte « Nous ignorons s'il viendra. », et pas de virgule non plus dans les propositions infinitives comme « J'entends la pluie tomber. », pourtant il m'arrive d'en voir. En ce qui concerne les propositions subordonnées circonstancielles, il est préférable de les isoler par une virgule, mais bien souvent ce n'est pas strictement nécessaire. On peut très bien écrire « Elle sait très bien manœuvrer parce qu'elle est intelligente. » avec ou sans virgule avant « parce que ». Si on décide d'en mettre une c'est pour mettre davantage en avant cette raison particulière « elle est intelligente ». En revanche, si on déplace la subordonnée en début de phrase, si elle est antéposée, il conviendra de mettre une virgule, « Parce qu'elle est intelligente, elle sait très bien manœuvrer. » Si l'usage de propositions vous perturbe, vous pouvez très bien remplacer ces subordonnés par des groupes nominaux avec les mêmes fonctions. Peut-être, cela vous aidera-t-il à faire votre choix au moment de mettre ou non une virgule. Par exemple : « Cet homme est convaincant bien que ses propos ne soient pas toujours très clairs. », vous pouvez la transformer en « Cet homme est convaincant en dépit du manque de clarté de ses propos. » C'est peut-être plus évident avec la seconde phrase, mais là le sens n'impose pas de mettre une virgule. Donc, vous pouvez, vous devez même vous en dispenser. Autre type de subordonnées, les subordonnées relatives. Elles ont pour fonction d'être complément du nom, au même titre qu'un adjectif qualificatif, épithète ou apposé. On peut donc généralement leur substituer un adjectif de même sens. Quelle est la valeur de cet adjectif ? Est-ce qu'il nécessite d'être séparé par une virgule ? Ce sont des questions que vous devez vous poser. Illustration : « La maison qui jouxte la mienne est occupée par un couple de parfumeurs. » On pourrait remplacer « qui jouxte la mienne » par le simple adjectif « voisine ». Vous ne mettriez pas cet adjectif entre virgules, donc il n'y a pas de raison pour que vous mettiez la subordonnée relative entre virgules. Elle a ici un rôle déterminatif qualificatif. En revanche, si j'écris « Les employés, qui ont été si sollicités l'année dernière, ont bien le droit à une bonne prime. », je donne une valeur explicative à ma subordonnée relative. C'est parce que tous les employés ont été très sollicités que j'estime qu'ils ont droit à cette prime. Vous voyez, ça équivaut à un adjectif en apposition. Les employés, très sollicités, ont droit, etc. Alors que si j'écris sans aucune virgule, « Les employés qui ont été sollicités l'année dernière ont droit à une prime. », je veux dire que seuls les employés sollicités ont droit à cette prime, à l'exclusion de tous les autres qui n'ont pas autant travaillé. Vous saisissez la subtilité ? Essayez donc automatiquement de transformer dans votre esprit la subordonnée qui pose problème en un groupe nominal où on a un adjectif de même sens et de même fonction. Il vous sera alors plus facile de savoir si vous devez l'isoler par une virgule. Pour ce qui est des propositions coordonnées par une conjonction de type mais, ou, et, etc., les usages sont un peu particuliers. Nous allons voir cela en détail dans la prochaine vidéo.

Les fondements de la langue française : La ponctuation

Maîtrisez la ponctuation en français, essentielle pour structurer la phrase et contribuer à la compréhension de votre message. Respectez ainsi les standards établis.

1h37 (28 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :30 janv. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !