Lightroom Classic CC et Photoshop CC : Gestion et traitement des images

Intégrer dans une maquette

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Mettez en situation une image dans une maquette Photoshop. Pensez à repositionner votre résultat sur l'image provenant de Lightroom pour permettre de l'intégrer dans le projet.
07:40

Transcription

Voyons maintenant comment réaliser des montages à partir d'images dans une maquette, donc, dans une mise en situation précise. Par exemple, je vais aller sur le panoramique, ici, au niveau du panoramique, lorsque je regarde dans ma bibliothèque, j'avais bien réalisé différentes images. Je vais choisir celle-ci, qui est relativement aboutie. Et avec un clic droit, je vais aller l'ouvrir dans Photoshop. Modifier dans... Photoshop. Mon fichier s'ouvre bien, et c'est bien sur ce fichier que je vais souhaiter enregistrer mon image. Je vais ouvrir ici, ce qu'on appelle dans la bibliothèque, des mockups en version anglaise, ce sont des maquettes. Vous trouverez ces maquettes en allant sur Creative Cloud. Si vous avez l'abonnement Creative Cloud, vous pourrez, dans l'abonnement complet récupérer le positionnement de maquette. En lançant donc Creative Cloud dans la partie Actifs, vous retrouverez l'accès à des fichiers, des polices de caractères ou au market. Le market est une zone dans laquelle vous pourrez télécharger des fichiers qui sont des maquettes, ou mockups, puisque je lui ai demandé de filtrer ces éléments de positionnement. On y retrouvera toutes sortes de choses comme un pot de moutarde, un ordinateur, un carnet de croquis ou autre. Mais aussi, bien sûr, d'autres situations qui sont des situations positionnées dans des photographies. C'est ici que j'ai trouvé les deux modèles que vous avez là, simplement en lui demandant de les charger tout comme on peut les télécharger. Je referme cette opération pour partir du fichier que j'ouvre par un double clic. Ce fichier me présente ici une chose particulière qui est un empilement de calques. D'une part la photographie, d'autre part le fond du panneau, et un puis un calque contenant un objet dynamique comme on peut le voir avec la représentation en icône. Par un double clic sur cette icône, je vais ouvrir le fichier original contenu dans ce calque. Et cet objet, une fois intégré dans la mise en forme comme on le voit, et déforme pour correspondre exactement au point de perspective choisi. Je fais donc deux clics dessus. Et je retrouve bien l'endroit où je peux placer mon panneau. Je vais donc aller chercher ma photo, cliquer-glisser et la repositionner sur cet endroit, et puis appuyer sur la touche majuscule pour la centrer. Ici, on m'indique que la cible n'est pas la bonne puisque je suis en 16 bits d'un côté, et en 8 bits de l'autre. Je valide, l'image 8 bits fera tout à fait l'affaire. Je vais demander maintenant, dans le menu Édition, de la transformer. Je retrouve le point central puisque j'ai positionné l'image avec la touche majuscule. Et en cliquant sur le maillon de chaîne, je peux changer simultanément la hauteur et la largeur. Je clique et glisse donc, avec le curseur virtuel, sur l'image pour l'amener à la bonne valeur. Je cliquer sur Valider. Cette image a dont été remplacée, sans déformation, bien entendu. Mais lorsque je vais la fermer et l'enregistrer, elle est bien encapsulée dans le calque précédent. Je la retrouve donc ici, dans une mise en situation. À ce stade, je peux bien sûr enregistrer ce fichier, mais il ne sera pas présent dans Lightroom puisqu'il ne porte pas le nom d'origine du fichier de démarrage. Il va donc être intéressant de prendre l'ensemble de ces éléments que je peux grouper, ce qui est déjà fait à ce niveau, et les glisser en cliquant et glissant sur le fichier original pour les repositionner. J'appuie sur la touche majuscule pour le mettre en plein centre. Il me dit bien qu'on est 16 bits et non pas en 8 bits. Ce n'est pas un problème, en l'occurrence je vais passer cette image sur 8 bits pour ne plus avoir de message. L'image de fond ne m'intéresse plus. Par contre, je veux l'intégralité de cette image, je vais donc demander à Photoshop, dans le menu Image, de tout faire apparaître, puis dans un deuxième temps, de rogner les zones qui sont inutiles, les pixels transparents en l'occurrence. Ce fichier peut être maintenant refermé... ... et non enregistré puisqu'il nous servira pour d'autres propositions. Par contre, celui-ci peut être enregistré maintenant en le refermant pour bien le retrouver dans Lightroom. Je rebascule donc dans Lightroom où je retrouve mon image empilée avec l'originale. Donc, en cliquant dessus, on ouvre l'originale, l'autre, et comme vous pouvez le constater, cette image est bien le reflet exact de la mise en forme qu'on avait choisie. J'ouvre le panneau. J'ouvre le groupe, et je retrouve bien ma photo en situation, intégrée dans mon projet, prête à être utilisée à ce niveau-là. Rapidement, on va tester une deuxième maquette. Je viens donc chercher une autre photo. Celle-ci fera l'affaire, clic droit, Modifier dans. J'arrive dans Photoshop avec l'originale ce qui aura pour but d'écraser l'image d'origine. C'est donc une erreur, j'annule l'opération, et je retourne bien dans Lightroom. Je redemande bien avec un clic droit à modifier l'image, mais attention, en demandant à modifier une copie. Ce qui me permettra de préserver mon image originale qui est un JPG sur lequel j'aurais pu écrire, mais là, je vais rester dans cet esprit. Je vais utiliser cette maquette, donc un double clic dessus, puis sur le panneau de remplacement. Je viens chercher mon image à l'aide de mon outil de sélection. Je clique et glisse pour le mettre sur la photo de remplacement avec la touche majuscule pour la centrer. Je peux maintenant, avec Ctrl+T ou cmd+T, redimensionner en appuyant sur le maillon de chaîne pour m'assurer de ne pas déformer mon image, et la positionner comme il convient. Je valide. Je ferme. Et j'enregistre. Cette image, ici, correspond bien au positionnement du panneau. Si je voulais la garder dans Photoshop, il faut qu'elle reprenne le nom de l'autre image. Je prends donc mon panneau intégral, le glisse sur l'image originale, avec la touche majuscule pour le centrer, Je peux supprimer l'autre image, bien entendu, et ne pas l'enregistrer pour ne pas intégrer le tracteur dans la zone d'image. Et sur cette image ici, je vais lui demander d'agrandir la zone de travail puisque je vois que tout n'est pas visible. Tout faire apparaître. Si je demande maintenant à réduire mon image, tout est bien apparu, et je peux donc enregistrer cette image par la fermeture. Oui. Ici, on peut constater que ça ne fonctionne pas. Pour quelle raison ? Tout simplement parce que j'étais sur un fichier JPG, et qu'il ne peut en aucun cas enregistrer des calques. Soit je choisis alors de l'enregistrer et de le réimporter dans Lightroom pour pouvoir l'intégrer dans le projet, soit je choisis d'aplatir mon image pour obtenir un résultat final qui sera un fichier pouvant être enregistré en JPG puisqu'il n'a pas de calque. Je le fais maintenant, j'enregistre ici et effectivement, tout va fonctionner, sans aucun problème. Pour m'en persuader, je bascule à nouveau dans Lightroom où je retrouve bien l'image finalisée comme on peut le constater ici en situation exacte, dans l'image d'origine et si je regarde bien de près, j'ai bien l'une et l'autre je vais agrandir ma vignette pour que vous voyiez bien l'une et l'autre à côté, intégrées dans une pile. Je ferme, j'ai bien l'image finale, résultante. Et je l'ouvre, et j'ai toujours mon originale située derrière.

Lightroom Classic CC et Photoshop CC : Gestion et traitement des images

Passionnés d’images, tirez parti de l'utilisation conjointe de Photoshop et Lightroom lors du traitement de vos images ! Importez, classez et retouchez efficacement vos photos.

3h04 (32 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !