Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

L'essentiel d'InDesign CC 2017

Imprimer depuis un export en PDF

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Dans cette vidéo, vous allez étudier deux paramètres d'export en format PDF. Comparez ces deux paramètres certifiés pour l'imprimeur.
07:31

Transcription

Dans cette séquence nous allons choisir des paramètres d’« Export au format PDF ». Je vais faire « Fichier », « Exporter », je vais mettre cela dans mon fichier numéro 9. Ici, j’ai « Paramètres d’impression », « Enregistrer », et c’est maintenant que l’on choisit différents réglages. Vous avez donc, les paramètres pour l’imprimeur, la norme « PDF/X 2001, 2002, 2008 ». Qui va s’appuyer, en fait, sur une certification, que vous retrouvez, ici. Et qui fait référence à une compatibilité, à une certaine version d’Acrobat. Pourquoi, nous avons des différentes d’Acrobat ? Eh bien, c’est un logiciel qui a évolué avec le temps. Il y a longtemps, en 2001, Acrobat ne pouvait pas avoir un fichier et de la transparence dans ce fichier. Il devait donc, transformer toutes informations de transparence de votre document en pixels. On continue d’utiliser ce réglage-là, donc. Dans le cas où on utilise une imprimante qui ne sait pas bien comment interpréter les informations de transparence contenues dans un fichier. Alors, typiquement, cela va vous éviter d’avoir des zones non-reconnues, là où il y a une ombre portée, là, on a fait un dégradé, et donc, ces zones non-reconnues, l’imprimante ne serait pas capable de les imprimer, et donc, elle vous ferait un petit carré blanc ou une zone carrément vide. Pour éviter cela, je vous recommande, donc, le « PDF/X 2001 ». Dans les autres réglages, on va toujours choisir si on exporte toutes les pages, et si on fait ce genre de document, on veut souvent l’imprimer en « Page », pour pouvoir remanier ces pages dans ce que l’on appelle une imposition, c’est-à-dire, l’ordre d’impression des feuilles, sur une grande planche, par exemple, dans un format « 70*102 cm », chez un imprimeur. On peut demander, ici, à afficher le « PDF » après exportation, et vous voyez que certaines cases sont grisées, comme ici, ou ici. Parce que ces cases ne sont pas compatibles avec « PDF/X 2001 ». Dans cette norme, on a déjà paramétré, le sous-échantillonnage des images. Dans le cas, ici, de mon document, j’ai certaines images qui sont très grandes. Pour alléger le fichier, on va réduire le nombre de pixels par pouce, les images qui font plus que « 450 ppp à 300 ppp ». Il en est de même pour les images en « niveau de gris ». Concernant les « Repères et fond perdu », selon la demande de votre fournisseur, vous insérez les traits de coupes, parfois les informations sur la page, rarement les autres boutons, ici. Si on imprime chez l’imprimeur, on va utiliser les « Paramètres de fond perdu » Si vous imprimez chez l’imprimeur, vous devrez absolument utiliser les « Paramètres de fond perdu » du document. Ou, mettre une valeur précise, autre, mais ne pas laisser à zéro. Sinon, vous imprimeriez votre document au format fini, ce qui va être très compliqué, par la suite. Donc, je vais mettre des paramètres déjà préréglés. Au niveau de la « Sortie », c’est, ici, que l’on va avoir les plus grosses différences, entre un « PDF/X 2001», qui va, lui, systématiquement convertir la couleur des images qui sont ici, en « RVB » vers la destination. Cela veut dire quoi la destination ? Cela veut dire que l’on va utiliser un profil pour gérer le colorimétrie. Pour gérer la conversion d’une image « RVB », en image « CMJN », et donc, ce paramètre « 2001 » fait systématiquement ce travail, et va donc convertir, dans l’espace, ici, « Coated FOGRA39 », qui s’appuie, donc, sur la norme « 12647 ». Eh bien, c’est parfait, si vous n’avez pas d’autres instructions de la part de l’imprimeur, ce réglage-là va répondre à la majorité des cas. Sinon, vous verrez avec lui, il vous donnera ses réglages et comment y accéder. Si je ne prends pas ce paramètre, ici. Si je prends le « 2008 », par exemple, on voit que la norme, ici, est plus élevée, c’est–à-dire que l’on utilise une version d’Acrobat qui gère la transparence, donc, un petit risque d’avoir des zones qui ne s’impriment pas bien, et on voit aussi qu’il n’y a aucune conversion couleur. Cela veut dire que vous allez générer un fichier « PDF » en « RVB », à charge pour le sous-traitant, après vous, de l’imprimer sur sa machine, et donc, de le convertir en fonction du profil de sa machine. Par exemple, lorsque vous imprimez sur un système « Offset », avec 4 couleurs « CMJN ». Le rendu colorimétrique va dépendre de la blancheur du papier et de la qualité des encres. C’est l’imprimeur qui connaît cela le mieux. Donc, c’est mieux de le laisser faire lui-même cette conversion, et de lui donner des images brutes, des images « RVB », pour qu’il fasse cette conversion. Deuxième exemple, si vous imprimez sur une imprimante « jet d’encre » avec 8 couleurs. Eh bien, si on a limité, ici, en utilisant un paramètre qui limite à 4 encres. On ne va pas pouvoir tirer profit de cette imprimante 8 couleurs. Donc, en laissant les images « RVB » on va avoir un meilleur potentiel d’impression avec les 8 couleurs. Vous voyez l’idée ? Ici, c’est assez technique. Demandez conseil à votre sous-traitant, et chacun va vous donner le meilleur réglage, celui qui lui correspond. Donc, ici, je reviens sur « 2001 ». Je viens juste re-cocher « Traits de coupe » et « fond perdu ». Dans l’onglet « Avancée », on va pouvoir choisir un paramètre de haute résolution, puisque l’on va aplatir les transparences, c’est-à-dire les figer. « Protection », on ne peut rien faire, ce n’est pas compatible avec la norme. « Synthèse », comme son nom l’indique, récapitule. Je fais donc mon « Export », j’ai un petit menu, ici, qui me montre les tâches en arrière-plan. Ce qui ne m’empêche pas de relancer un deuxième « Export », cette fois là, je vais l’appeler « 2008 », et je vais choisir le paramètre « 2008 », avec les mêmes valeurs, ici. J’ai donc, ici, deux « Export » qui se génèrent, cela ne m’empêche pas de travailler dans InDesign, pendant ce temps-là. Voici, donc, mes deux fichiers, ici, celui en « CMJN », « PDF/X 2001 ». Et ici, le fichier avec les paramètres « 2008 ». Vous avez vu la différence de couleur ? Plus terne, plus pure. Si je vais voir d’autres pages, par exemple, ici, donc je suis à la « page 6 ». On va avoir des couleurs, plus ou moins intéressantes, dans les couleurs claires et les couleurs lumineuses. Puisqu’on garde le potentiel. Vous voyez que ce n’est pas non plus flagrant, donc ne vous faites pas trop de soucis, si vous utilisez le paramètre « X 2001 ou X 2008 », vous aurez. Si vous utilisez le paramètre « X 2001 ou X 2008 », vous êtes garantis d’avoir un bon « PDF compatible imprimeur ».

L'essentiel d'InDesign CC 2017

Maîtrisez l’interface, les outils, et les fonctionnalités d’InDesign. Utilisez les typos, placez du texte et des images, mettez en forme le tout, et exportez votre document.

5h03 (72 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !