Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

Les fondements de l'UX : L'accessibilité

Gérer les interactions

Testez gratuitement nos 1338 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Examinez les variétés de comportements face à une interaction, en fonction des handicaps. Ainsi, proposez des dispositifs adaptés.
04:16

Transcription

C'est un fait que presque tous les sites que nous avons à concevoir, ont pour objectif de générer une interaction avec nos utilisateurs. Nous voulons qu'ils consultent un catalogue, qu'ils achètent des produits, qu'ils entrent en relation avec nous, qu'ils nous envoient des informations, qu'ils reçoivent les informations que nous avons à leur envoyer, et toutes ces interactions doivent être le plus accessible possible. Nous allons y parvenir en multipliant les moyens d'accès au contenu. Effectivement, il faut comprendre que deux personnes ne vont jamais faire les choses exactement de la même façon. Et nous avons tendance à concevoir des interfaces ou des parcours, qui sont des parcours uniques. Alors lorsque nous allons concevoir une interface, nous l'envisageons en termes d'interaction par rapport à des tâches. Mais dans une perspective beaucoup plus élargie, il y a le problème de la tâche à accomplir mais cette tâche est située dans le cadre d'un objectif, qui est beaucoup plus général. Et pour l'utilisateur ce qui compte, ce n'est pas forcément la tâche qu'il a à accomplir mais l'objectif qu'il va vouloir atteindre. Par exemple si je mets en ligne, un podcast qui va expliquer comment construire un rayon rétrécissant, de manière à minimiser ses ennemis. Pourquoi pas ? Et bien, la tâche va être de lire ce podcast mais au final l’utilisateur a un objectif qui est de fabriquer, de construire, ce fameux rayon rétrécissant. Il ne faut donc pas confondre la tâche qui va être proposée par l'interface, de l'objectif. Et resituer toujours cette tâche, dans le cadre plus général d'un objectif. Dans le cas de handicap, un même contenu va être consommé de manière différente, en fonction des handicaps. Et également en fonction des différents périphériques. Par exemple une personne avec des problèmes de vision, va préférer bien entendu, télécharger un podcast pour pouvoir le lire avec son smartphone ou sur sa tablette parce qu'elle considérera que c'est plus pratique. Une personne qui va avoir des problèmes d'audition, va vouloir bien entendu, accéder à une transcription. Cette transcription peut être bien entendu sur l'ordinateur mais elle peut également vouloir télécharger cette transcription, pour pouvoir y accéder sur sa tablette. Et puis quelqu'un avec des problèmes de mobilité aura une préférence, peut-être, pour ces périphériques mobiles, qui vont être plus simples à commander qu'un ordinateur, même avec des outils sophistiqués. Et puis une personne qui a des problèmes cognitifs, ne se souviendra pas forcément de ce qu'elle a entendu lorsqu'elle a lu le podcast, et aura besoin d'accéder à une transcription de manière à pouvoir revenir sur toutes les explications, au fur et à mesure qu'elle réalisera son objectif, qui est la construction de son fameux rayon rétrécissant. Même si les interactions que nous créons, nous semblent assez simples, en réalité pour des personnes handicapées, elles ne sont pas toujours aussi simples que cela. Il va donc falloir que nous trouvions les interactions les plus simples possibles pour les différents handicaps et que nous puissions doubler l'accès à nos contenus et à nos interactions de différentes façons. Lorsque par exemple, nous avons mis en place un dispositif qui est un dispositif de curseur, on fait glisser le curseur de gauche à droite, et au fur et à mesure, le prix va s'afficher. On est dans quelque chose qui est parfaitement utile. Mais lorsque vous allez utiliser ce curseur avec un agrandisseur d'écran, vous ne verrez pas le bout de la ligne. Et donc vous ne comprendrez pas, lorsque vous ferez bouger le curseur, ce qui va se passer en termes d'augmentation du prix. Si par contre vous affichez le prix directement sur le curseur, et bien là vous allez donner des indications qui vont être réellement contextuelles pour quelqu'un qui a un problème de vision. Cela ne sont bien entendu ici, que quelques exemples de conception. Il va falloir que vous gardiez toujours présent à l'esprit, qu'ils existent de nombreuses façons d'atteindre le même objectif. Et lorsque vous allez mettre en place vos conceptions graphiques, vous allez créer des interactions qui vont intégrer ce fait, que plusieurs personnes vont atteindre le même but de façon différente, pour toujours fournir une plus grande accessibilité à tous.

Les fondements de l'UX : L'accessibilité

Repensez les éléments de vos sites pour les rendre accessibles à tous. Fluidifiez le parcours utilisateur en intégrant les principaux handicaps visuels, auditifs, etc.

1h20 (25 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :27 sept. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !