Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

L'essentiel de IIS

Gérer la journalisation du serveur et des sites

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Découvrez comment changer les configurations de journalisation au niveau du serveur tout entier ou par site.
07:05

Transcription

Comme beaucoup d'applications serveurs, IIS maintient des journaux donc des logs qui sont très importants sur des applications web en plus. Parce que vous allez avoir une trace de tout ce qui s'est produit, de tous les appels de pages des utilisateurs. Ces logs sont utiles pour voir quelle est la fréquentation de votre site, pour identifier des problèmes potentiels, et peuvent être traités par des agrégateurs de fichiers de logs pour juger donc de la fréquentation de vos sites. Ils sont maintenus par défaut dans le répertoire de vos données web dans le sous-répertoire logs, dans LogFiles, et ils sont séparés toujours par défaut, par sites. Ici j'ai W3SVC1 et 2. Ce 1 et 2 correspond à l'ID de mon site. nanipabulophiles ayant l'ID 2, mon log se trouve ici et j'ai donc deux fichiers différents parce qu'il y a une substitution de fichiers qui se produit chaque jour par défaut. On va voir ça dans la configuration. Ça veut dire bien entendu que les fichiers ici vont continuer à s'accumuler. Il vous faut nettoyer ce répertoire régulièrement ou utiliser un outil qui va compresser les anciens logs ou les déplacer, donc il faut de toute façon agir à ce niveau-là, n'oubliez pas de le faire. Cela se configure ici. Au niveau du serveur lui-même, dans Journalisation, je vais avoir des options. L'option principale étant celle-ci que je peux modifier seulement au niveau du serveur lui-même, c'est de décider si je veux un fichier journal par site ou par serveur. Ce qui veut dire que si je fais ce choix, au lieu d'avoir cette architecture avec plusieurs répertoires, et bien je vais avoir un seul fichier journal, un seul log pour tous les sites de mon serveur. Pourquoi faire ça ? Parce que ça peut être en termes de performances, si vous avez beaucoup de sites, plus efficace que de faire des logs différents par site, vous avez simplement un process qui va écrire à partir du serveur et en cas d'une multiplicité de sites ça peut être plus intéressant. Si vous avez vraiment des problèmes de performances, vous pouvez penser à faire un fichier journal par serveur et modifier ici le format pour que ce soit non pas un format W3C qui est en texte, mais un format binaire. Alors il y a plusieurs formats d'ailleurs. Vous avez un format IIS qui est un format fixe, un format un peu historique. Vous avez le format NCSA qui veut dire : « National Center for Supercomputing Applications ». C'est un format un peu historique qui était utilisé beaucoup par Apache, qui est aussi un format fixe, vous ne pouvez pas définir les champs qui vont être journalisés. Et on a tendance maintenant à beaucoup plus utiliser le format W3C, c'est-à-dire le consortium du World Wide Web qui a défini un format, et à ce moment-là vous pouvez sélectionner ici les champs que vous voulez voir ajoutés dans votre journal. Vous pouvez choisir également l'encodage en UTF-8 ou en ANSI. En sachant que l'UTF-8, c'est de l'Unicode donc coûte deux octets par caractère mais qu'il peut être utile si quelque part dans votre journal vous avez des caractères, hors de l'alphabet latin par exemple, à stocker. Plus bas, la substitution du fichier journal vous indique comment est-ce qu'on va créer un fichier supplémentaire. Ici j'en ai déjà deux puisque ça fait deux jours que mon serveur IIS est démarré. Et bien je peux dire effectivement : tous les jours je vais créer un fichier journal supplémentaire. Je me répète, à moi d'aller traiter les anciens, les archives, pour ne pas remplir ad vitam æternam le répertoire. Je peux traiter la substitution en disant : lorsque le fichier a atteint une taille maximale, ou bien je peux décider de ne pas créer de nouveaux fichiers journaux. Ce qui est un peu dangereux. Donc je ne change rien ici. Je remets sur UTF-8 d'ailleurs. Et je vais aller sur un de mes sites. Là on me demande : les changements que j'ai apportés seront perdus. Je ne veux pas sauvegarder. Je viens ici sur nanipabulophiles et je peux décider de la journalisation spécifique pour mon site puisque j'ai décidé au niveau parent que je veux un fichier journal par site. Ici je ne peux plus changer bien entendu puisque c'est au niveau serveur que cette option se décide. Et même chose ici, je peux donc gérer la journalisation spécifique pour un site. Au niveau de ces journaux, que vous choisissiez un format ou un autre, vous avez un outil qui a été développé il y a une dizaine d'années par un employé de Microsoft, qui s'appelle Log Parser et qui est un outil très intéressant parce que c'est un outil en lignes de commandes que j'ai téléchargé, ici vous le trouvez donc sur le site de Microsoft dans Téléchargements. Et c'est un outil très souple parce qu'il va vous permettre de lancer des requêtes de type requêtes SQL contre différents types de sources. Ça peut être du XML, du CSV, donc des fichiers de logs, et c'est vraiment fait pour faire une interrogation souple de ces fichiers. Je vous montre un exemple. Donc j'ai téléchargé Log Parser. Je l'ai installé. Il s'est installé, je vais vous montrer, dans C:\ProgramFiles(x86) c'est du 32 bits, c'est un outil relativement ancien maintenant, Log Parser2.2, et il y a un exécutable qui s'appelle juste Log Parser vous avez l'aide ici. Et je vous montre un exemple de requête. Donc je suis dans le répertoire de Log Parser 2.2. Je vais revenir sur un exemple de requête. Juste pour vous montrer l'utilité, donc ici j'appelle Log Parser, je lui dis quel est le format d'input. C'est du W3C. Et je lui demande donc entre guillemets une requête SELECT date, time, FROM je vais chercher ici tous mes fichiers de logs, je fais une clause WHERE, par exemple je dis : il faut que l'URI, donc la ressource appelée se termine par jpg. Je veux voir ici combien de fois on a appelé mon image, vous vous souvenez mon image de nain de jardin avec charrette. Et je fais un ORDER BY. Donc vraiment du langage SQL dont vous avez sans doute l'habitude. Et c'est parti. Je reçois les différents champs demandés ici. Les différents logs. Et puis j'ai des statistiques. Combien j'ai eu d'éléments qui me sont retournés, etc. Là j'avais un UserName qui est vide parce que c'est de l'authentification anonyme. Mais la date et le time. Donc je peux récupérer chaque élément de mon log parce que Log Parser est capable de découper le log en champs et puis de me retourner ça comme si c'était une table SQL. Voilà c'est très pratique, je voulais juste vous montrer ça parce que ça peut vous aider à analyser rapidement le contenu de votre log.

L'essentiel de IIS

Administrez IIS (Internet Information Server) en toute confiance. Abordez les notions de site, d'application, l’attribution de permissions sur les répertoires de l'espace web, etc.

3h45 (43 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
IIS IIS 8.5
Spécial abonnés
Date de parution :10 mai 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !