Les fondements de la photographie : Photo de nuit et en basse lumière

Fusionner deux balances des blancs

Testez gratuitement nos 1333 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Dans cette séquence, vous allez apprendre à combiner la balance des blancs de premier plan et d'arrière-plan.
avec
07:08

Transcription

Un peu plus tôt dans la formation, nous avons abordé la synchro lente avec le mode Portrait nocturne de l’appareil. Il combine une pose longue avec un coup de flash, pour obtenir à la fois un sujet bien éclairé et un arrière-plan bien exposé. Le problème, ici, c’est que l’arrière-plan a une dominante rouge-orangée, tandis que le sujet, au premier plan, a une dominante froide, et les deux ne font pas bon ménage. Je vous ai montré comment régler le problème avec des gélatines colorées, mais vous n’en trimballez pas forcément avec vous, vous avez la flemme, vous n’avez pas le temps, peu importe. Mais il y a moyen de corriger ça lors du traitement des images. Me voici dans Camera Raw, avec cet exemple. Je vais éclaircir l’image car elle me semble trop sombre. Vous vous dites peut-être qu’une simple balance des blancs permettra de régler le problème. Certes, je peux régler la balance des blancs pour corriger la teinte de la peau, en la réchauffant, mais ça réchauffera également l’arrière-plan. J’aimerais corriger ces deux balances des blancs séparément. Peut-être avez-vous déjà réfléchi à une méthode, en dupliquant le fichier RAW, pour corriger séparément les balances des blancs, avant de fusionner les images. Et c’est exactement ce que nous allons faire, d’une manière très particulière, grâce à une fonction de Photoshop appelée Objets dynamiques. Je vais d’abord corriger l’exposition. Pour l’instant, la balance des blancs ne me préoccupe pas, on verra plus tard. Et maintenant, je vais ouvrir tout ça dans Photoshop. Regardez le bouton Ouvrir une image de Camera Raw, lorsque j’appuie sur la touche Maj. Il devient Ouvrir un objet. Et si vous oubliez, pas de panique. Lorsque vous passez la souris sur le bouton, une infobulle indique qu’Ouvrir une image est la fonction normale, Option+clic ouvre l’image sans mettre à jour les métadonnées, et Maj+clic ouvre en tant qu’Objet dynamique. C’est précisément ce que je vais faire, et l’image va s’ouvrir d’une façon très particulière dans Photoshop. Il va créer un calque spécial appelé Objet dynamique. Pour simplifier, c’est un lien vers le fichier RAW original. À ce stade, l’image n’a subi aucun traitement. On reconnaît un Objet dynamique à son petit pictogramme dans le coin inférieur droit de la vignette. Mon idée consiste à avoir deux copies du fichier RAW, sous forme de calques, et de combiner ces deux images à l’aide d’un masque de fusion. C’es ce qu’on va faire, mais il nous faut deux versions de l’Objet dynamique. Après sélection, je vais en haut, dans le menu Calque, puis, dans le sous-menu Objets dynamiques, je choisis Nouvel objet dynamique par copier pour créer le duplicata. Notez que vous ne pouvez pas dupliquer d’Objet dynamique comme un calque, en le glissant ici, en bas. Si vous le faites quand même, les deux objets dynamiques restent identiques et liés, de sorte que les changements de l’un sont appliqués à l’autre. Ce n’est pas ce que je souhaite, je veux deux objets bien distincts. Et voici ce qui est vraiment chouette avec les objets dynamiques. Si je double-clique dessus, il s’ouvre dans Camera Raw. Et je profite de tous les outils Raw. Je vais donc corriger la balance des blancs du premier plan. Ce qui va réchauffer Jacob. Certe, ça envoie l’arrière-plan dans les choux, mais aucune importance. Je m’occupe simplement de lui. Son manteau contient un beau gris. Voyons ce qui se passe si je place la pipette de balance des blancs dessus. Bien, mais je préfère pousser le réglage pour que ça réchauffe encore plus et, ensuite, je clique sur OK. L’objet dynamique est rafraîchi, et voici ce que ça donne, avec la balance des blancs corrigée. Ensuite, je masque ce calque, je descends et je double-clique sur cet autre objet dynamique, ce qui me ramène dans Camera Raw et ses outils. Cette fois, je vais refroidir l’arrière-plan. Ce n’est pas très facile, car la correction a un effet néfaste sur lui. Néanmoins, je pourrai reprendre tout ceci lorsqu’il y aura le masque. Voilà, c’est fait, je clique sur OK. Me voilà avec deux versions du même fichier RAW, avec des balances des blancs très différentes. Et ces corrections sont réversibles. Je peux les reprendre et les modifier à tout moment. Je vais réactiver le calque du dessus. Puisque le calque du dessus cache celui du dessous, je ne vois plus l’arrière-plan corrigé. Mais je vais pouvoir le révéler en allant dans le menu Calque puis Masque de fusion. Et là je choisis Tout faire apparaître. Ça révèle le contenu du calque du dessus, et, donc, je ne vois que lui. Et là, le masque m’indique quelles parties de cette image sont visibles. Le masque étant blanc, je vois toute l’image au travers. Je vais activer le pinceau et la couleur noire, et, tout en peignant, vous voyez la balance des blancs qui change. En réalité, la balance des blancs n’est pas en train de changer. En fait, avec le pinceau, je révèle la balance des blancs corrigée du calque inférieur, c’est-à-dire celle de l’objet dynamique dont l’arrière-plan été corrigé. Je le fais très grossièrement. En temps normal, je m’applique mais là, c’était juste pour vous montrer. Il faudrait que je peigne plus méticuleusement autour de lui. Mais ces masques pardonnent facilement les erreurs. Je passe grossièrement autour des cheveux, inutile de détourer chaque mèche. Je crois que j’ai un peu débordé ici, je vais rattraper ça en peignant en blanc dans cette couleur, ici. Il faut que je corrige la transition. Voilà, c’est mieux. L’arrière-plan de l’image a une balance des blancs correcte, et le sujet n’est plus tout pâle. Puisque le masque de fusion est en place, j’aimerais affiner la balance des blancs, et refroidir un peu plus l’arrière-plan. Et donc, il faut double-cliquer sur l’objet du bas. N’oubliez pas, il faut double-cliquer sur l’icône. Car si je double-clique ici, c’est le calque qui sera modifié. Et tant qu’à faire, pourquoi ne pas renommer le calque ? Celui-ci se nomme Arrière-plan, et celui-là, Jacob. Je double-clique et ça me ramène dans Camera Raw. Rien de particulier, c’est comme si j’ouvrais une image normale. Tout ce que je fais ici, dans Camera Raw, c’est de la routine. La seule différence, c’est que je conserve toutes les corrections faites dans Photoshop. Le rendu du fichier RAW est mis à jour, et la balance des blancs de l’arrière-plan a été refroidie un peu plus. J’aurais également pu affiner la balance des blancs du premier plan. Ça demande pas mal de boulot, d’autant qu’il faudrait que j’imprime pour juger des corrections, mais, en gros, voilà comment combiner la balance des blancs de premier et d’arrière-plan. Grâce aux objets dynamiques, je peux modifier les corrections faites en RAW, comme l’exposition du premier et de l’arrière-plan. Et s’il y a des corrections que je ne peux faire qu’en RAW, comme la récupération de hautes lumières écrêtées, les objets dynamiques et masques de fusion me permettent d’intervenir sur des zones précises de l’image.

Les fondements de la photographie : Photo de nuit et en basse lumière

Mettez toutes les chances de votre côté pour réaliser de bonnes photos en basse lumière. Découvrez des astuces de prise de vue qui vous aideront à gérer ces conditions difficiles.

3h46 (53 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !