​Capture One Pro 9 : Techniques de production

Finaliser les images avec la retouche locale

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Si les images ont été déposées dans le dossier Sélection, il s'agit alors de vos références. Voyez comment corriger localement les imperfections en vous aidant de l'outil Pansement.
05:34

Transcription

Après avoir réalisé les captures, puis recadrer et éventuellement retoucher avec tous les réglages qui sont disponibles si nécessaire, même si [inaudible] de conditions idéales en studio ou on est certain d’avoir une image correctement exposée et théoriquement correctement équilibrée à tout niveau. On va pouvoir maintenant passer à la phase qui permet d'améliorer les problèmes du « à des petits défauts » sur des fruits, ou sur certains éclats de lumière qui nous posent problèmes. Pour ça, on va se servir de ce pinceau, qui va nous appeler les réglages locaux. Ce pinceau, on le retrouve également ici et on peut le sélectionner à cet endroit précisément. En effet, si on a un autre outil de sélectionner, le fait d'avoir l'onglet ne nous donne pas systématiquement. Il faut le prendre soit dans l'appareil d'outils, soit ici. Ce pinceau va me permettre donc de retravailler sur un masque, et maintenant, qu'on va peindre sur ce masque, on va choisir le type de masque sur lequel on va agir en cliquant sur le « + », en le maintenant enfoncé et en demandant une couche de Pansement. Cette couche qui a été créée ici, s'appelle « Réparer la couche ». Et comme son nom l'indique effectivement, on va avoir tendance à réparer les images. Pour l'instant j'ai mon image visible avec en dessous les vignettes, avec le raccourci clavier « Commande+Options » sur Mac ou « Ctrl+Alt » sur PC plus la lettre « B ». Je vais pouvoir masquer les zones d'images et à tout moment taquer pour les faire revenir au premier plan. Le but est d'avoir une image plus grande et de pouvoir travailler avec un outil dont je vais adapter la taille en cliquant sur cette icône ou encore, comme c'est indiqué en bas, en cliquant directement sur le plan de travail par un clic droit. Je vais pouvoir ajuster donc la taille de mon outil, pour être plus ou moins marqué en terme de dimensions et comme j'ai la chance de travailler avec une tablette graphique, je viens de m'assurer que les niveaux de pression soit pris en compte au niveau de mon stylet. Ce qui va me permettre de ne pas être nécessairement la taille qui est dessinée, mais être bien une taille adaptée à la pression que j'exerce. Dès que je vais faire une première opération, comme par exemple, sur ce coup sur le fruit, et bien, en relâchant, automatiquement, le logiciel était à rechercher à prendre préférence. S'il n'est pas bon, il me suffit soit d'appuyer sur la touche « Alt », et de venir à un endroit pour lui dire que cette zone me conviendrait mieux, soit prendre le point, pour aller chercher une zone qui correspond plus, à la zone que vous voulez positionner à la place de l'autre. Quand on relâche, on voit bien que il s'agit bien d'un outil de Pansement, qui va donc se fondre dans la matière, et non pas garder la valeur de l'origine. Si je viens corriger maintenant cette petite tigrure, en cliquant dessus, je vais prendre le même décalage donc du blanc, puisque le décalage ici est exactement le même à ce niveau. On ne va pas donc pouvoir corriger cette tigrure sur la même couche, je vais donc annuler l'opération et demander de créer ici une nouvelle couche de Pansement pour pouvoir aller chercher la retouche de cette zone, en allant chercher une matière ailleurs, ici, par exemple. Je relâche et je vois ce qui se passe. Notez au passage que si vous sortez de la zone de travail, les points disparaissent. Si vous y revenez, vous les faites à nouveau réapparaître. Je vais donc demander de prendre également cette zone, puis celle-ci et là, je vois que la zone ne me convient pas. Donc je vais plutôt annuler ces opérations ou encore avec la touche « E » effacer sous le masque les zones concernées. Je vais donc créer un nouveau Pansement, reprendre l'outil Pinceau avec la touche « B » comme « Broche » ou en déroulant le Menu. Et je vais pouvoir donc maintenant, repeindre sur cette zone en demandant de prendre de la matière à un autre endroit, évidemment plus agréable, plus proche dans les valeurs pour mieux se fondre. on aura également le problème sur la petite tigrure ici, et dans ce cas je me crée à nouveau une Couche, pour aller retravailler précisément sur ce petit outil. Je reprends une valeur autre, Ce qui est intéressant, c'est de voir que c'est la texture qui compte, parce que dans le reste du cas, ça va toujours s'intégrer, donc on va aller chercher une matière, plus proche bien entendu, pour l'intégrer et voir si ça peut convenir ou pas. Enfin, si je voulait supprimer l'éclat ou en tout cas l'atténuer, je pouvais faire une nouvelle couche également, de Pansement, avec mon outil, je vais lui demander de jouer, mais avec une opacité moindre. Et je vais donc pouvoir peindre sur cette zone en disant que j'aimerais bien reconstituer en allant chercher une matière proche. Et je relâche et je vois que j'ai quand même atténuer l’élément en travaillant et je peux à nouveau revenir une deuxième fois dessus, une troisième fois dessus pour le renforcer et d'atténuer de façon plus ou moins marquée. Avant, après je viens sur la petite flèche, j'appuie sur la touche « Alt » pour ne pas annuler l'opération, mais bien la désactiver temporairement, je clique dessus, je relâche, je clique et je relâche. Voilà donc, comment on va pouvoir retoucher un fruit comme celui-ci, ou encore comme celui-ci, par ce genre d'opération, qui consiste tout simplement à créer une couche. Attention, si vous faites la couche trop rapidement, comme je l'ai fait en cliquant, c'est une Couche de Réglage. Et bien, vous cliquez sur le mot Réglage en demandant ce que devient le Pansement, et le coup de pinceau que vous allez effectuer, va donc alors, tout de suite, faire un effet de Pansement, en allant chercher la matière que vous allez choisir de repositionner à la place. Là, je suis resté sur un réglage trop ancien, sur lequel je vais demander d'avoir une opacité à 50, donc, ça ne peut pas fonctionner. Je vais donc tout simplement supprimer ma couche, la recréer, et redessiner avec ou repasser une deuxième fois dessus avec une opacité supplémentaire. Même opération, même erreur, on voit bien que le Blanc ne l'ait pas. Donc je vais simplement demander ici de travailler à 100 %, ce qui ne va rien changer au travail qui a déjà été fait et je vais donc repositionner dessus un deuxième coup de crayon, et bien entendu, aller chercher la matière, qui va permettre de remplacer avantageusement, en conservant l'intégration dans l'image. « Alt » sur la petite flèche, avant, après et on a donc un résultat meilleur, sans sortir pour autant de « Capture One ».

​Capture One Pro 9 : Techniques de production

​Mettez en place une méthode de travail efficace avec Capture One Pro 9. Utilisez des sessions, abordez le pilotage de l’appareil photo relié, exploitez la retouche localisée, etc.

2h10 (27 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :7 avr. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !