Découvrir le design graphique : La conception de logos

Faire simple

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Faites simple en réalisant votre logo. Vous réfléchirez ici à une manière de concevoir un dessin simple, un élément fort, qui respecte une charte.
09:51

Transcription

Faites simple. Un dessin simple. Un élément fort. C’est surprenant à quel point c’est difficile. Si je vous demandais de dessiner un logo pour une entreprise qui est engagée dans l’exploration et l’étude de la nature, qui analyse le changement climatique, qui fait des cartes et qui publie un mensuel, à quoi ressemblerait-il ? À ceci ? C’est si simple. Est-ce même du design ? Tout à fait. Toute une multinationale dans un rectangle bordé de jaune. Génial, non ? Pour trouver votre élément fort, il faut opérer un tri parmi tout ce que vous voulez dire et tout ce que vous voulez représenter. Ici, le cabinet de conseil en gestion de voyages Kalgen n’a pas trié. Il y a sa raison sociale avec des vagues, un palmier, son slogan et ce qu’il veut vraiment que les clients remarquent, à savoir le plus vert plein de promesses. Pour simplifier, il s’est axé sur le plus, comme ceci. C’est très bien. C’est un logo fort. Il est joli. Il est très clair. Il est aussi mémorable et universel. Notez au passage que le slogan a refait son apparition. Il est en bas de la page mais n’est plus intégré au logo. C’est un énoncé marketing, exactement comme il se doit. Côté dessin, différent du côté idée, les trois composantes clés sont la couleur, la police et la forme. Si votre logo est surtout une couleur que vous utilisez partout, cette couleur devient un identifiant fort. On est sensible aux couleurs. On les perçoit vite. Exemple avec le pot de moutarde. On voit le jaune avant de lire l’étiquette. T-Mobile le sait. Depuis quelques années, quand on voit du rose, on pense à T-Mobile. Cela peut être une solution si vous n’êtes pas designer dans l’âme : vous pouvez choisir une couleur comme identifiant principal. Façon club sportif. Par exemple, tout dans votre entreprise sera bleu et or. Limitez-vous alors à une ou deux couleurs. Préférez les vives aux pastels. Et utilisez-les partout. La forme est presque aussi forte. Cliquez sur « pause » et tentez d’identifier ces logos à l’aide de leurs couleurs et formes. Il s’agit de Subway, Lego et Domino’s. Voici la base : cercle, carré et triangle. Il peut s’agir de formes physiques comme de formes fantômes. Voyons cela ensemble. La forme la plus basique et forte est le cercle. Le cercle est unique. Une ligne infinie. Pas de côté. Pas d’angle. Le centre est équidistant de chaque point du périmètre. La pression est homogène autour. C’est un point focal par nature, il attire l’œil et, à ce sujet, notez que le cercle a la même forme que la pupille, le miroir de l’âme, et qu’il est stable. Bon nombre de logos célèbres sont des cercles. Étirez le cercle et vous avez un ovale. L’ovale est quelque peu ambigu. Cela reste une ligne infinie et douce, mais moins ramassée. Cette faiblesse est due à la perte de l’équidistance. Les ovales physiques sont rares dans les logos, mais ils font d’excellents badges. Les autos les aiment. Les labos aussi les aiment. On dirait des gélules. Pfizer a incliné son ovale, mais pas son nom, d’où une impression d’énergie. Dans la même veine, on a l’arc. En graphisme, il est souvent formé de lignes convergentes comme celles-ci, c’est-à-dire de traits épais à un bout et fins à l’autre bout. Les arcs ne sont pas simples. Il faut éviter à tout prix d’ajouter un arc à un logo terne juste pour lui donner du peps. Ce serait injustifié. Un arc a sa raison d’être. Voici un superbe exemple signé Carolina Villamizar, où les arcs figurent un terminal ferroviaire. L’inscription en arc est efficace et populaire. C’est un peu comme une bannière. Une grande annonce. Un héraut. Un message un peu voyant. Après le cercle, la forme la plus courante est le carré. Le carré possède des propriétés intéressantes. Quatre côtés égaux. Quatre angles équidistants. Un centre. Cette forme ne se retrouve pas dans la nature. Elle a une certaine stabilité. Elle est au sol. Bien ancrée. Le carré n’étant pas naturel, il évoque la construction et les bâtiments. Il est géométrique. Créé par l’homme. On dirait une structure. Outre sa symétrie, je ne sais pas si vous avez remarqué qu’il a quatre flèches pointant vers l’extérieur au niveau des angles. Notre regard suit des lignes : le carré fait glisser notre regard à l’horizontale, à la verticale et en diagonale vers l’extérieur, tout en possédant un centre qui attire l’œil vers l’intérieur. Il est donc bien plus compliqué qu’un cercle. Le carré convient quand on veut donner une impression de précision ou de détermination. Pour l’adoucir, il suffit d’en arrondir les angles. Cela élimine les flèches. En arrondissant encore, on obtient un hybride de carré et de cercle. Très doux. Plutôt neutre. Pas très masculin. Pas très féminin. Parfait pour s’adresser aux enfants, dont l’univers est plein de formes rondes. Incliné, il prend de la vitesse. Étiré, il prend plus de vitesse. C’est la forme de référence pour véhiculer une sensation de rapidité, d’activité, d’énergie, d’urgence, etc. Le carré pivoté à 45 degrés donne un losange. C’est aussi une forme simple, mais relativement rare. Peut-être parce qu’elle n’offre pas beaucoup d’espace de travail et parce qu’elle est instable. Elle repose sur un point. Rien n’est stable. En vrai, le tout basculerait. On préfère généralement la stabilité, sauf si le côté déséquilibré est justement l’effet recherché. Super pour les X Games. Les angles arrondis adoucissent le losange, comme le carré, et cela change tout. Cette forme est plus attrayante. Il y a plus d’espace de travail. Pas de flèche. Super pour une étiquette. Similaire au losange : le triangle. Les fantômes sont légion, mais les physiques sont rares. La pyramide que vous voyez est une forme géométrique très stable en vrai mais, en graphisme, le sommet semble faible et creux ; il n’y a de place pour rien. Et cela forme une grande flèche ascendante. Ces trois éléments sont en conflit. La base du triangle est stable. Ses angles lui donnent de l’originalité et de l’énergie, mais tout cela s’évanouit dans le néant. Reebok a choisi un triangle, parfait pour véhiculer l’énergie associée au sport, mais l’utilisation traditionnelle qu’il en fait est surprenante. Delta Airlines aussi a choisi un triangle, raccord avec le nom de cette compagnie aérienne. Mais ce n’est pas l’élément dominant. Il se niche juste en regard du nom. Même sur les queues d’avion, en gros, il apparaît en demi-teintes, incliné et coupé. Il en perd sa dimension pyramidale. Très sobre. Le logo triangulaire le plus réussi que je connaisse est celui-ci, à savoir le logo Nabisco. Mais, même ici, c’est moins un triangle qu’un coin de boîte, ce qui est l’effet recherché. Une variante du triangle est l’écu. Cette forme engendre beaucoup d’associations d’idées. L’écu a des racines dans le combat, l’héraldique et la monarchie, sur les blasons. Il existe des versions à trois pointes et à deux pointes. Pour véhiculer une image de tradition, d’institution, de mécénat ou de royauté, optez pour une forme d’écu. Super pour les badges, les clubs, etc. Voilà les formes de base. J’ai évoqué les fantômes. Une forme peut ne pas être concrète. Il s’agit le plus souvent d’un fantôme. Ce joli sigle est un triangle fantôme et cette flèche, qui semble triangulaire, s’inscrit en fait dans un cercle. Alors, que retenir de tout cela ? Il y a trois raisons de soigner la forme. Un, nos yeux sont sensibles aux formes. Nous les reconnaissons vite. Deux, la forme est une force d’organisation. Elle vous aide à concentrer vos créations sans les laisser s’étaler. Il faut éviter le saugrenu, par exemple un logo en L. Et trois, la forme est une force visuelle porteuse de sens et d’associations d’idées.

Découvrir le design graphique : La conception de logos

Découvrez comment transposer les principes de grandes marques à votre propre logo. Comprenez ce qu'est un bon logo, pensez simple et ne mélangez pas les styles.

55 min (15 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
Spécial abonnés
Date de parution :28 juin 2018

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !